Le Blackfishing : quand des femmes blanches se font passer pour des femmes noires ou métisses

Vendredi 28 Décembre 2018 - 12:51

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

La tendance fait le buzz et est devenue virale depuis que l'écrivain Wanna Thompson, via son compte Twitter, a mis en lumière les femmes accusées de se faire passer pour des noires ou des métisses.

Le blackfishing, appelé autrefois blackface, est une tendance qui consiste à se présenter sur des réseaux sociaux comme membre de la communauté noire à laquelle on n'appartient pas naturellement. L'année 2018 aura été visiblement brumée par ce nouvel accessoire de beauté que ça soit sur Instagram, Facebook et autres… Ceci pour attirer la popularité et beaucoup de fans sur les publications des selfies (photo prise par soi-même) des filles postées. Et pire, pour faire plus ethnique et accroître le nombre de leurs followers, certaines usagers d’Instagram s'inventent des origines métissées, se maquillent en fonçant leur teint  et se coiffant comme les Afro-Américaines.

Si la tendance est jugée par certaines comme manque de respect, pour d'autres, cet effet de mode n'est ni plus ni moins juste qu'un nouveau caprice esthétique qui, d'ailleurs, rendrait à la couleur de la peau noire une haute estimation qu'elle n'avait jadis.

Mais bien avant cette explosion et prise d'assaut sur le net, ce phénomène était timidement observé dans des salons de beauté, dans des cliniques chirurgicales avec des injections de mélanine ou encore par des bronzages excessifs.

En Amérique, cette tendance est nommée F.B.I (fausses blondes infiltrées). Cette pratique des plus néfastes observée sur le réseau social serait simplement des influenceuses blanches qui se feraient passer pour noires. A cet ordre, la beauté s'inscrit au 2.0, un geste si innocent mais dérangeant pour la communauté black américaine

Serait-il donc insultant d’emprunter certaines caractéristiques physiques d'une communauté à laquelle on n’appartient pas ? A cette question, la réponse reste vague puisque la beauté a ses exigences et que nul ne peut l'expliquer…  Par ailleurs, si cela témoigne que ces femmes se sentent valorisées à travers cette représentation de leur beauté, alors on ne saura regretter un tel hommage, ceci pousserait les femmes africaines à se rappeler combien elles doivent être fières de porter cette couleur de peau.

 

Karim Yunduka

Légendes et crédits photo : 

Image illustrative

Notification: 

Non