Le Feuilleton de Brazzaville. Acte 26. Les Bantous, Extra-Musica…

Vendredi 10 Janvier 2020 - 14:30

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Quels sont les artistes-musiciens les plus écoutés dans les dancings de Brazzaville ? Côté Congo-Brazza, pour ce qui est de la vieille génération, on citera Jean-Serge Essous, Kosmos Moutouari, Edo Nganga. Ou encore le « Prince » Youlou Mabiala. La nouvelle génération est celle de Roga-Roga, Oxygène, Doudou Copa, Kévin Mbouandé-Mbenga, Saint-Patrick Azano et bien d’autres.

 

Entre les deux générations, on s’égaye de temps en temps les épopées d’un certain Fernand Mabala, grand succès avec Yatama, mais aussi Jacques Koyo, le « génie du siècle », sans oublier le « Brazzavillois » Rapha Bounzeki dit Aphara. Pourtant ce serait un tort de ne pas se rappeler Bienvenu Faignond avec son Matiti-Mabé, d’oublier Rovias Adampot dont le mélange des airs de rumba et de charanga fait toujours se trémousser les amateurs.

Côté Congo-Kin, la liste ne saurait être exhaustive. Après Joseph Kabasélé, auteur de Parafifi et de Keliya, on citera l’incontournable Luambo Makiadi dit Franco De mi amor, ou encore le très inspiré seigneur Ley Rochereau, le poète Simaro Lutumba, le très sobre Ndombe Opetum. Puis Josky Kiambukuta, Madilu System, pour ce qui est de ces générations d’avant, d’après les indépendances et d’aujourd’hui. Il y a la clique des Papa Wemba, Tshala Muana, Nyoka Longo, Bozi Boziana et Mbilia Bel.

Brazzaville raffole du Koffi Olomidé, du Werrason, du J.-B. Mpiana, du Fally Ipoupa du Ferré Gola quand ne viennent pas s’interposer les tout-jeunes comme Fabregas ou encore la révélation 2019 Bi Coin qui chante Yo Pe. Les genres musicaux venus du Cameroun, de Côte d’Ivoire, des Antilles et des Amériques ont aussi leur place ici, alors que le zembé, du coupé-décalé à la congolaise, on fait leur trou chez les jeunes sans ébranler la vieille rumba...( A suivre)

Jean Ayiya

Notification: 

Non