Opinion

  • Éditorial

Lettres d’Afrique

Samedi 17 Mars 2018 - 11:34

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel


L’aventure, conçue et réalisée par l’Agence d’information d’Afrique centrale, autrement dit par nous-mêmes, avait débuté il y a huit ans de façon plutôt modeste puisque limitée aux livres et aux auteurs du Bassin du Congo. Mais voilà qu’au fil des ans, elle a pris une ampleur telle que désormais, le Pavillon des Lettres d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique conçu ensuite par l’Agence culturelle africaine est devenu l’un des pivots du Livre Paris.

Couvrant désormais l’ensemble du continent africain mais aussi les Caraïbes et les pays du Pacifique, attirant vers lui les auteurs de ces différentes parties du globe, le Pavillon, qui est placé cette année 2018 sur le thème « Le livre passerelle des arts », est installé en plein cœur du Centre des expositions de la Porte de Versailles. Et, bien entendu, nous y sommes nous-mêmes présents avec nos deux quotidiens – Les Dépêches de Brazzaville et Le Courrier de Kinshasa – mais aussi avec la Librairie Congo et le Musée-Galerie Congo qui sont devenus, dans notre immeuble des Manguiers, à Brazzaville, deux lieux de rencontre incontournables.

Alors que l’Afrique s’impose au fil des mois, des années, comme le continent de l’avenir, ce dont témoigne l’attention que lui portent désormais toutes les grandes puissances, la littérature dans son sens le plus large devient l’un des atouts les plus sûrs de son émergence. En témoigne avec éloquence l’influence croissante de ses écrivains, de ses philosophes, de ses poètes, de ses essayistes sur la scène littéraire mondiale. Mais en témoignent également le nombre croissant de lecteurs qui, dans ces différentes parties du monde, affluent vers les librairies autrefois désertes et la multiplication des émissions que consacrent désormais tous les grands médias à la littérature au sens le plus large du terme.

« Toute l’info du Bassin du Congo en continu », plus qu’un slogan, une mission

C’est très précisément ce mouvement de fond qu’entend traduire, synthétiser, résumer le numéro des Dépêches de Brazzaville que vous tenez entre vos mains. S’il ne prétend pas épuiser le sujet et projeter une image globale de l’immense terrain que couvre aujourd’hui l’écrit en Afrique, dans les Caraïbes, dans le Pacifique, ce « spécial » donne une idée juste de la diversité du monde littéraire qui s’y déploie. Nous sommes heureux d’y contribuer cette année encore et nous espérons que vous y puiserez des raisons de croire aujourd’hui plus encore qu’hier en l’avenir de ce nouveau monde.

 

 

Les Dépêches de Brazzaville

Edition: 

Édition du Samedi (SA)

Notification: 

Non

Éditorial : les derniers articles
▶ 24/4/2018 | Foundation
▶ 23/4/2018 | Environnement
▶ 21/4/2018 | Actions
▶ 20/4/2018 | Liboké
▶ 19/4/2018 | Mémoire
▶ 18/4/2018 | Fonds bleu
▶ 18/4/2018 | Tiers-Monde
▶ 16/4/2018 | Rebondir
▶ 14/4/2018 | Appui