Tendance : retour en grâce du poil sur les mentons masculins

Vendredi 20 Juillet 2018 - 20:09

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Depuis quelque temps, on ne compte plus les stars du show business et citoyens, africains ou non, qui arborent fièrement la barbe. Sur les mentons masculins, les longueurs se côtoient, dans tous les milieux. On ne peut plus arpenter les rues des grandes villes, partout dans le monde, sans croiser des hommes avec des barbes méticuleusement coiffées.

Plusieurs raisons sont à l’origine du retour du poil. On dénombre notamment les photographies de mode exposant des hommes barbus ou encore l’adoption du look par les sportifs et les acteurs de cinéma. Autres raisons, certains hommes laissent entendre qu’une longue barbe leur donne un côté dur-à-cuire ou alors confère un air intellectuel...

Un tas de justifications supplémentaires des principaux intéressés stipule que la barbe permettrait de vieillir le visage enfantin, d’améliorer l’esthétique du faciès en jouant avec les volumes, de se sentir plus séduisant, de se rebeller face aux diktats de l’allure impeccable. Elle aurait donc tout pour plaire…

Longtemps symbole de la vieillesse dans nos sociétés, aujourd’hui, la barbe est le symbole de la jeunesse, avec un côté performeur. Cette inversion des codes laisse à penser car on ne peut faire correspondre systématiquement des traits pileux à des traits sociaux, puisque la façon dont sont perçus les poils de barbe varie suivant les époques.

Néanmoins, parmi les idées reçues concernant les hommes barbus, celle appréhendée comme un indicateur de virilité ne semble pas faillir malgré les époques. En cause : la testostérone mais aussi et surtout des coutumes anciennes accordant un sens hautement symbolique à la pilosité faciale, celui de révéler l’homme qui la porte.

Durly Emilia Gankama

Légendes et crédits photo : 

Image illustrative

Notification: 

Non