Kinshasa


Kinshasa
Mardi 5 Novembre 2013 - 18:15

Les réfugiés arguent que les conditions sécuritaires ne sont pas encore réunies pour garantir leur retour.

Plus de vingt mille déplacés de guerre qui ont trouvé refuge dans le village de Lagabo, en Province orientale, refusent de retourner dans leurs villages. Ils ont indiqué que les affrontements entre les Fardc et les miliciens de FRPI de Cobra Matata ont lieu tous les temps aux alentours du village de Gety et qu’il serait trop tôt pour eux de rentrer dans leurs villages.

Selon leur président, Crysante Akobi, cité par radiookapi.net, les conditions sécuritaires ne sont pas encore réunies pour garantir leur retour. « Dans certains coins, des jeunes gens sont traqués par des militaires. Ils sont assimilés aux miliciens de la FRPI. Des militaires interdisent aux gens d’aller au champ », a-t-il regretté.

Le commissaire intérimaire du district de l’Ituri, ... Lire la suite


Kinshasa
Mardi 5 Novembre 2013 - 14:36

La justice suisse a ouvert, le 3 novembre, une enquête pour « présomptions de blanchiment d’argent en relation avec un crime de guerre et de complicité de crime de guerre ».

L’ONG suisse Track Impunity Always (Trial), a déposé, le week-end dernier, une dénonciation pénale contre l’entreprise suisse Argor-Heraeus, l’un des premiers affineurs de métaux précieux au monde, pour « blanchiment aggravé de matières pillées ». Il et reproché à cette société d’avoir fondu près de trois tonnes d’or pillé en RDC entre 2004 et 2005 lors du conflit armé en Ituri. Dans le cadre de cette procédure, la justice suisse a ouvert, en début de semaine, une enquête.

Pour l’avocat de Trial, Bénédict Moerlosse, qui est intervenu dans les ondes de radiookapi.net, la valeur de ce minerai est estimée à quarante millions de dollars américains. À l’en croire, ... Lire la suite


Kinshasa
Lundi 4 Novembre 2013 - 18:00

Toutes les parties prenantes, en l’occurrence le gouvernement, la société civile et les opérateurs miniers devront y participer pour concilier leurs divergences, conformément aux meilleures pratiques internationales, avant le dépôt du projet au Parlement l'année prochaine.

 Les nouvelles consultations sur la révision du Code minier ont bien démarré le 31 octobre à l’hôtel Léon. Celles-ci rentrent dans le cadre de la première composante de Promines, et le but recherché est justement de lever les obstacles fondamentaux à l’accès aux ressources et à la création d’un environnement propice au développement du secteur minier en RDC. Promines a recruté un consultant international à cet effet. Pour rappel, Promines a reçu la mission d’assister le gouvernement dans l’ajustement du cadre juridique régissant le secteur minier. Les efforts ainsi fournis sont ... Lire la suite


Kinshasa
Lundi 4 Novembre 2013 - 17:54

L’exécutif national attend plutôt de ce groupe armé la fin de toutes ses activités militaires dans l’ex-Kivu.   

Le cessez-le-feu décrété le 3 novembre par le Mouvement du 23 mars (M23) est loin d’émouvoir  le gouvernement qui, tout en prenant acte de cette évolution, le juge non conforme à l’esprit et à la lettre de ce qui a été convenu dans le cadre des pourparlers de Kampala. Le gouvernement attend du M23 non pas un cessez-le-feu, mais bien la fin de toutes ses activités militaires dans l’ex-Kivu.   

C’est en tout cas, ce qui ressort d’une déclaration du gouvernement publié dimanche par son porte-parole Lambert Mende Omalanga. Pour le gouvernement, « les mutins du M23 semblent réduire leurs préoccupations à la seule suspension des combats qui opposent leurs forces résiduelles aux Fardc qui les ont confinées dans les réduits de Chanzu et ... Lire la suite


Kinshasa
Lundi 4 Novembre 2013 - 17:47

Au cours d’une visite dans ce site situé à l’est de la capitale, le ministre de l’Agriculture et développement rural a manifesté sa satisfaction quant à l’existence de 8400 poussins dans cette ferme.

L’objectif du numéro un de ce secteur était aussi de rassurer les Kinois de la mise sur le marché des premiers poulets de DAIPN, comme annoncé lors de la signature du contrat entre le gouvernement et le consortium israélien LR Group. « Les Kinoises et kinois peuvent dormir tranquillement sous leurs oreillers. Car ils ne mourront pas de faim. Nous allons progressivement briser le cycle d’importation des poulets, car la RDC a une potentialité énorme quasi naturel», a déclaré Jean-Chrysostome Vahamwiti le 30 octobre. De cette visite, il ressort que les premiers poulaillers ultramodernes réhabilités seront disponibles en mi-décembre de l’année en cours. De ... Lire la suite


Kinshasa
Lundi 4 Novembre 2013 - 17:30

La deuxième journée de la troisième édition expérimentale de la Division 1 (championnat national de football nouvelle formule) s’est déroulée le week-end dernier. Sept de huit rencontres de deux groupes A et B se sont jouées le 2 et le 3 novembre sur différents stades du pays.

Dans le groupe A, Mazembe a infligé une correction à Don Bosco, le 3 novembre au stade TP Mazembe de Lubumbashi, par quatre buts à brosse. Le Malien Salif Coulibaly a ouvert le score avant d’être imité par le Tanzanien Thomas Ulimwengu, et le doublé du Malien Ousmane Cissé. Elima de Matadi a, pour sa part, dominé Makiso de Kisangani, au stade Socol de Boma, par un but à zéro, grâce à une réalisation de Katuka. Les Monstres du Bas-Congo se remettent de leur lourde défaite de la première journée face à l’ogre Mazembe par zéro but à six.

Notons aussi la précieuse victoire du FC ... Lire la suite


Kinshasa
Lundi 4 Novembre 2013 - 17:00

Le facilitateur ougandais des pourparlers de Kampala est tenu d’adapter son projet d’accord de paix par rapport aux nouveaux rapports de force qui ont radicalement changé sur le terrain à la suite des récentes victoires militaires des Fardc.  

Le cessez-le-feu unilatéral décrété le 3 novembre par le M23 via son président Bertrand Bisimwa présent à Kampala est loin d’être respecté sur le terrain. Alors qu’elles semblaient en avoir accepté le principe, les deux parties tentent de consolider leurs nouvelles positions malgré le fait que les lignes aient bougé au regard des derniers développements. Si pour le M23, ce cessez-le-feu est censé permettre la poursuite des négociations de Kampala, le gouvernement estime, quant à lui, que toute cessation des hostilités devra impliquer le dépôt d’armes de la part des éléments du M23. « Il n'y aura pas de ... Lire la suite

Pages