Kinshasa


Kinshasa
Jeudi 2 Juillet 2020 - 18:45

Elue au milieu de trois candidats, Bestine Kazadi qui a été l'avocate conseil de V.Club à un moment, va désormais présider aux destinées de ce club mythique de Kinshasa pour les quatre prochaines années.

L'AS V.Club tient finalement la perle rare qui va succéder au général Gabriel Amisi Kumba "Tango Four". En effet, Bestine Kazadi, la fille du feu Papa Kazadi Tshishishi (ancien président du conseil suprême du club) a été élue, le mercredi 1er juillet, à Kinshasa au cours de l'Assemblée général ordinaire et élective, présidente de coordination des Dauphins Noirs de la capitale de la RD-Congo. Elle a raflé la majorité des voix, face à deux anciens dirigeants, Eugène Diomi Ndongala et Mboyo Ilombe, alias "Pelé Mongo", ainsi qu'un candidat inconnu du public sportif au niveau du pays, Antony Kitenge de la diaspora congolaise de Belgique.

Avocate et actuelle ... Lire la suite


Kinshasa
Jeudi 2 Juillet 2020 - 17:53

Depuis quelque temps, la première dame Denise Nyakeru multiplie des visites auprès des Congolais et congolaises qui, d’une manière ou d’une autre, ont honoré la République ou contribué par leur bravoure, à l’édification d’une société véritablement démocratique.

Denise Nyakeru reçoit les anciennes basketteuses congolaises — MBOTEAprès avoir rendu visite à Mme Catherine Nzunzi wa Mbombo, une des grandes dames ayant marqué l’histoire politique du pays, et à veuve de Rossy Tshimanga dont le combat rime pour l’émergence d’un Etat de droit est aujourd’hui apprécié à sa juste valeur, l’épouse du chef de l’Etat a conféré récemment avec une délégation des anciennes basketteuses championnes d’Afrique. Une belle brochette représentative constituée de quelques anciennes gloires telles que Longanza Kamimbayi, Nguya Anakwete Jacqueline ou encore Adèle Kamanga faisaient partie de la délégation.

Les échanges entre ... Lire la suite


Kinshasa
Jeudi 2 Juillet 2020 - 18:15

La célébration des soixante ans de l’accession de la République démocratique du Congo à l’Indépendance ouvre la voie à diverses réflexions, prises de position et autres tribunes.

Président de l’ASBL Forum pour la Renaissance de la République (Forrep/ASBL), le Dr Emmanuel Limbole Bakilo fustige, dans une tribune à ce sujet, le rôle néfaste de l’actuelle classe politique, de la même manière que le comportement irresponsable de la classe politique de 1960 lorsque le pays accédait à sa souveraineté nationale et internationale. « A la veille du 60e anniversaire de cette indépendance chèrement acquise, la classe politique, plutôt que de se consacrer à des réflexions profondes sur le sort actuel et à venir du pays en tirant les leçons de notre histoire politique, nous ramène au même scénario de la veille de l’indépendance en 1960, qui avait plongé le ... Lire la suite


Kinshasa
Jeudi 2 Juillet 2020 - 16:34

Dans cette assurance donnée aux sénateurs, le ministre chargé de l’Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST) a noté que les activités scolaires pour l’année scolaire en cours seront rouvertes en vue de l’achever et cette dernière ne sera jamais déclarée blanche.

Le ministre de l’EPST, Willy Bakonga, a rassuré, le mercredi 1er juillet, les sénateurs sur les dispositions prises en vue d’éviter que l’année scolaire 2019-2020 soit déclarée blanche à la suite de la pandémie du coronavirus. Il indique, en effet, qu’avec le secrétariat technique à la riposte au coronavirus, le ministère de l’EPST envisage de rouvrir les activités scolaires en vue de permettre aux élèves d’achever l’année scolaire commencée.

A en croire le ministre Bakonga, avec un calendrier réaménagé déjà établi et les dispositions techniques prises, la décision ... Lire la suite


Kinshasa
Jeudi 2 Juillet 2020 - 16:01

Pour l'organisation, toute cette machination dont le dernier épisode fait le chou gras sur la toile aurait comme objectif de distraire la population pour faire aboutir le projet de la balkanisation du pays et nuire à certaines notabilités de la province du Sud-Kivu dont le Prix Nobel de la paix.

 

Dans son communiqué publié fin juin, Barza interculturel Héros pour l’Afrique dénonce une machination visant à nuire à certaines notabilités du Sud-Kivu dont particulièrement, au Prix Nobel de la paix, le Dr Denis Mukwege. « Toute cette machination peut avoir un objectif derrière : distraire la population pour faire aboutir leur projet macabre et nuire à certaines notabilités du Sud-Kivu particulièrement le Prix Nobel », a indiqué cette association.

Cette agora relève, en effet, la lutte que mène depuis 25 ans le Prix Nobel de la paix Dr Denis Mukwege, contre les ... Lire la suite


Kinshasa
Jeudi 2 Juillet 2020 - 15:20

En dehors du pays durant près de quatre mois à la suite de la covid-19 qui a paralysé les activités des compagnies aériennes, le candidat malheureux à la présidentielle de décembre 2018 a profité de l’occasion de la célébration du soixantième anniversaire du pays pour s’adresser à la nation.

Plus qu’une simple adresse, il s’agit là d’un véritable réquisitoire sur la gouvernance actuelle de la RDC sous la conduite de la coalition FCC-Cach. En tout cas, pour Martin Fayulu, rien ne vas au pays où tous les signaux sont au rouge. Il estime que l’actuel chef de l’Etat, Félix Tshisekedi, s’est inscrit dans une dynamique de continuité de son prédécesseur de qui il a hérité les tares ainsi que les mauvaises pratiques de gestion.

D’après ce membre du présidium de la coalition Lamuka, le programme d’urgence des 100 jours n’était, en somme, qu’une ... Lire la suite


Kinshasa
Jeudi 2 Juillet 2020 - 13:08

38% de cas de violation sont attribuables aux agents de l’Etat dont la police et les Forces armées.

La République démocratique du Congo (RDC) a enregistré une baisse des violations des droits de l’homme en mai 2020 justifiée dans l’est du pays par les restrictions de mouvements dans le cadre de la prévention de la covid-19 dont l’un des effets aurait été la limitation des contacts directs de la population avec les forces de sécurité. Sur l’ensemble du territoire national, les cas de violation des droits de l’homme sont passés de sept cent soixante-huit en avril dernier contre sept cent un au mois de mai, soit une diminution de près de 9%.

La note mensuelle du Bureau conjoint des Nations unies aux droits de l’Homme (BCNUDH) explique également cette baisse par « le changement à la tête du secteur opérationnel Sukula 2 au Sud-Kivu ainsi qu’à celles des ... Lire la suite

Pages