Kinshasa


Kinshasa
Jeudi 24 Mai 2018 - 17:15

Le don du vice-ministre de l'Urbanisme et de l'habitat, également avocat de profession, va permettre la réhabilitation de l'infrastructure, incendiée lors des manifestations des 19 et 20 septembre 2016.

L'aide de Me Willy Bolio au tribunal de grande instance (TGI) de Kinshasa/Ndjili est accompagnée d'une enveloppe conséquente pour la réhabilitation de la toiture du bâtiment, mis à sac et incendié lors des manifestations du 19 et 20 septembre 2016 pour contester le prolongement du deuxième mandat du président Joseph Kabila. Le don a été remis, le 21 mai, à la présidente du tribunal, Bafila. Celle-ci a salué l'œuvre de charité de ce membre du gouvernement, avocat de son état, qui n’a pas oublié son instance judiciaire. Aussi insolite que cela puisse paraître, les magistrats et greffiers travaillent en plein air, depuis que le bâtiment abritant leur tribunal a ... Lire la suite


Kinshasa
Jeudi 24 Mai 2018 - 12:00

Acculé depuis le début des travaux à cause du déficit énergétique criant dans le pays, l'opérateur historique a utilisé son temps de parole, les 23 et 24 mai, de manière pragmatique. Tout en reconnaissant  des faiblesses dans la desserte en électricité sur l’étendue du territoire national, la société a annoncé des actions pour reprendre l’initiative dans ce vaste marché désormais libéralisé.

La journée du mercredi était très attendue par les participants après des échanges plutôt houleux sur la situation catastrophique de la fourniture de l’électricité en République démocratique du Congo et la difficulté pour la Société nationale d'électricité (Snél) de servir convenablement ses clients. Dès le matin, le staff dirigeant de la Snél a pris possession du salon Congo du Pullman Hotel. Après la présentation du bilan mitigé des efforts de ... Lire la suite


Kinshasa
Jeudi 24 Mai 2018 - 16:15

Le coordonnateur général de la Coalition des jeunes consciencieux et patriotes (Cojecop) soutient, dans cette interview accordée au Courrier de Kinshasa, que les jeunes ne doivent pas être manipulés par des politiciens en mal de positionnement. Ils doivent plutôt militer pour la paix car, estime-t –il, sans la paix, il n’y a pas de développement.

Le Courrier de Kinshasa (L.C.K.) : Vous êtes coordonnateur de la Cojecop.  Quelles sont les motivations qui vous ont poussé à créer cette association ?

Michael Dandu (M.D.) : Les motivations sont nombreuses. Mais je peux brièvement vous dire que principalement nous sommes des jeunes épris de paix. Au regard des événements  insurrectionnels des 19 et 20 septembre 2016, nous étions convenus d'œuvrer ponctuellement pour arrêter l'hémorragie qui était en exergue. Après que nous avons atteint l'objectif,  c'est à ... Lire la suite


Kinshasa
Mercredi 23 Mai 2018 - 19:57

L'artiste musicien Zoba Casimir Zao de Brazzaville est le parrain de la 6e édition qui ouvre ses portes le 25 mai, à l’Académie des beaux-arts, et qui a choisi d’aligner, parmi les cinq cents artistes attendus, des percussionnistes d’occasion qui accompagnent d’ordinaire les matchs des quatre grandes équipes de football de la capitale.

 

Festival Mbonda Elela 6 annonce les couleursC’est connu à Kinshasa, les grands supporters des clubs de foot animent des matchs en scandant leurs chants d’encouragements de percussions. Le même usage est de mise pour les chants provocateurs ou railleurs à l’adresse des camps adverses. Ainsi chacune des équipes a-t-elle son animateur attitré, ntamment Evoloko pour DCMP, Malula de Dragon, Mundele de V-Club et Ababola de Renaissance. Dans l’esprit du thème de sa 6e édition : « La rencontre des cultures et le dialogue des percussions », Mbonda Elela a choisi de mettre ... Lire la suite


Kinshasa
Mercredi 23 Mai 2018 - 19:30

Le ministère de la Santé dément les rumeurs qui circulent dans l’opinion sur la présence d’un présumé cas suspect de l'épidémie à l’hôpital général de Kinshasa.

Une rumeur faisant état de la présence d’un présumé cas suspect de virus Ébola, à l’hôpital général de Kinshasa, a circulé ces derniers jours, jetant l’émoi dans le chef de nombreux Kinois. Dans une mégalopole où la promiscuité est garantie à l’instar de Kinshasa, une telle information ne pouvait que semer la panique parmi la population lorsqu’on connaît la gravité de cette épidémie qui n’épargne guère les malades. Face aux inquiétudes ainsi manifestées, le ministère de la Santé publique était en droit de rassurer l’opinion et tordre le coup à cette vile rumeur. Dans un communiqué publié le 23 mai, le ministère de la Santé a, tout en démentant la rumeur, indiqué ... Lire la suite


Kinshasa
Mercredi 23 Mai 2018 - 19:15

L'artiste va livrer un concert, le 27 mai à Kempiski Hôtel Fleuve congo, marquant à la fois la sortie officielle de son dernier album "100% Grâce", et les dix ans de sa carrière musicale.

 

Mama Lydia sort l’album 100% GrâceLes mélomanes qui prendront part au concert doivent s’attendre à passer « une soirée bénie dans la présence du roi », a avisé Mama Lydia, il y a une semaine. « Nous allons passer des moments mouillés de la gloire de Dieu », a-t-elle prévenu, tout en prenant soin d’affirmer d’avance: « Il a déjà commencé dans les coulisses et je sais qu’il fera davantage ». Ces posts tous très enthousiastes sont accompagnés de photos où elle apparaît radieuse sur sa page Facebook. Samedi dernier encore, sur une télévision locale, elle a lancé une invitation cordiale aux Kinois à se joindre à elle pour sa double célébration où un CD sera offert comme bonus au droit ... Lire la suite


Kinshasa
Mercredi 23 Mai 2018 - 18:45

La grève déclenchée par les chauffeurs de taxis et bus a pris fin mais l'Hôtel de ville est curieusement revenu sur les anciens tarifs de transport boudés par la population.

La grève des transporteurs décrétée en début de semaine appartient désormais au passé. Depuis mardi soir, un jour seulement après la grogne des taximen qui a paralysé la ville de Kinshasa, le trafic est redevenu normal sur les différentes artères, au grand enchantement des Kinois. Les bus, taxis et taxis bus des privés ont assuré comme d’habitude le transport des usagers sur des routes dégarnies avec des policiers de roulage se faisant plus discrets. Le mouvement amorcé par les chauffeurs qui exprimaient leur ras-le-bol à la suite de la récurrence des tracasseries policières a fini par payer.

Mais le seul hic dans cette reprise du trafic réside dans la tarification appliquée par les ... Lire la suite

Pages