Kinshasa


Kinshasa
Samedi 16 Février 2019 - 18:09

L’on estime à près de trois millions le nombre de personnes déplacées entre 2016 et novembre 2018, et à plus de quatre millions le nombre de personnes retournées au cours de la même période dans sept provinces concernées par les évaluations de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM). Il en ressort également que la plupart des personnes retournées ont été identifiées dans l'espace kasaïen.

Les résultats des dernières évaluations de l’OIM organisées du 22 février au 28 novembre 2018, dans sept provinces du pays, sont désormais disponibles. Il s’agit d’un travail de terrain mené dans le cadre de son programme de matrice de suivi de déplacement (Displacement tracking matrix). Il tire sa principale motivation de la recherche effrénée d’une réponse à la crise humanitaire qui affecte actuellement la République démocratique du Congo. ... Lire la suite


Kinshasa
Samedi 16 Février 2019 - 17:27

La Conférence épiscopale nationale du Congo (Cénco) a finalement décidé de mettre un bémol à sa croisade enclenchée contre Félix Tshisekedi qu’elle considère désormais comme chef de l’Etat reconnu officiellement.

Ayant pris fait et cause pour le candidat de la coalition « Lamuka » à la présidentielle, Martin Fayulu, l’Église catholique avait jusqu’à un passé récent émis des doutes sur la victoire électorale de Félix Tshisekedi, en se fiant aux rapports de ses observateurs éparpillés dans les bureaux de vote. Le clergé catholique avait poussé l’outrecuidance jusqu’à déclarer détenir les vrais résultats qui démentaient ceux publiés par la Commission électorale nationale indépendante.

Sans le dire expressément, la Cénco considérait alors Félix Tshisekedi comme usurpateur des suffrages censés revenir à celui qui, d’après elle, avait ... Lire la suite


Kinshasa
Samedi 16 Février 2019 - 16:45

Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a évité la question ayant trait aux sanctions qui frappent des personnalités congolaises proches de son prédécesseur, lors de son adresse, le 15 février à Kinshasa, devant le corps diplomatique.

-Le chef de l'Etat a reçu, à la Cité de l’Union africaine, le corps diplomatique accrédité à Kinshasa pour ses premiers voeux à son endroit. Du contenu de son adresse, la levée des sanctions de l’Union européenne (UE) contre une poignée des dirigeants de l’ancien pouvoir est restée dans la mémoire collective comme le point saillant. La presse tant internationale que nationale y est allée de sa couche en mettant une emphase particulière sur cette sollicitation qui, en réalité, n’en était pas une.

En effet, le chef de l'Etat n’a même pas effleuré le sujet, se contentant d’émettre des souhaits en rapport avec la ... Lire la suite


Kinshasa
Samedi 16 Février 2019 - 16:51

Des appels continuent d'être lancés au nouveau président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, en vue de concrétiser ses promesses de campagne et celles faites dans son discours d’investiture.

La mise en œuvre de certaines clauses de l’Accord de la Saint-Sylvestre dont la libération des prisonniers politiques et d’opinions est toujours exigée. A côté de cela, les Congolais attendent également du nouveau président de la République la fermeture des cachots clandestins et ceux des services dits de sécurité qui devront déférer, devant la justice, toutes les personnes détenues dans ces lieux.

Certaines familles de ces détenus, en effet, voient leurs espoirs s’amenuiser par rapport à cette situation. C’est le sens de l’intervention de la famille de Nico Kasanda Bishima, qui avait espéré qu’avec la fermeture des cachots clandestins à ... Lire la suite


Kinshasa
Samedi 16 Février 2019 - 15:00

Le président par intérim de l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), qui s’exprimait le 15 février devant les militants à l’occasion du 37e anniversaire de cette formation politique, a ciblé principalement l'ex-chef de guerre, Jean-Pierre Bemba, et l'ex-gouverneur du Katanga, Moïse Katumbi, qui vivent dans la capitale belge, tous deux représentant les principaux soutiens de Martin Fayulu. 

C’est un véritable réquisitoire que le président intérimaire de l’UDPS a fait à l’endroit des opposants à Félix Tshisekedi, à l’occasion de la célébration du trente-septième anniversaire de ce parti, à Kinshasa. Jean Marc Kabund qui s’exprimait devant des milliers de militants réunis au siège de l’UDPS, à Limete, n’est pas allé par le dos de la cuillère pour mettre en garde contre toute velléité déstabilisatrice que pourraient nourrir ... Lire la suite


Kinshasa
Samedi 16 Février 2019 - 13:15

L’installation vivante atypique de Danniel Toya occupera la salle d’exposition de l’Institut français (IF), du 21 février au 3 mars, en lancement de sa nouvelle saison d’exposition.

Photo 1 : L’orchestre de squelettes  Photo 2 : Danniel Toya et ses sculptures animéesQualifié de « projet tout à fait unique », L’orchestre de squelettes entend offrir un concert-performance, dont Danniel Toya sera le chef  au vernissage de l’exposition.

Un spectacle singulier du sculpteur que l’IF tient pour « un artiste à part de la scène contemporaine congolaise ». Pareille présentation n’est pas sans attiser la curiosité des amateurs pour le travail de l’original constructeur de robots, « spécialiste de la mécanique de la débrouille, grand utilisateur de tôles, de fils de fer et de matières récupérées ».

En effet, apprend-on, c’est sur la base d’un assemblage d’objets électriques ou électroniques que Danniel Toya s’adonne à la ... Lire la suite


Kinshasa
Samedi 16 Février 2019 - 13:08

La Fondation eucalyptus s’engage à contrer le réchauffement climatique et l’insécurité alimentaire, en initiant une vaste campagne gratuite de planting de 1 075 830 arbres fruitiers à N’Sele, Maluku et Kimbanseke.

Davin Mabila parlant de la campagne « Reboiser autrement »Lancée face à la presse, la campagne que mènera prochainement la Fondation eucalyptus, du 30 septembre au 15 octobre, est stratégique.

« Le reboisement concerne trois communes du district de Tshangu, plus précisément Nsele, Maluku et Kimbanseke qui, à elles seules, couvrent 91% de la superficie de la ville de Kinshasa », a signifié Davin Samuel Mabila.

Le choix de ces communes urbano-rurales est à dessein. « Ces communes sont vierges comparées à l’ancienne Kinshasa comprise dans la bande allant de la commune-mère Kinshsa, Barumbu, Kasa-Vubu, Ngiri-Ngiri à Bumbu qui se transforme avec les constructions en hauteur. Souvent, ces types de ... Lire la suite

Pages