24ème Quinzaine du cinéma francophone : le film le Sapeur au Centre Wallonie-Bruxelles à Paris

Lundi 5 Octobre 2020 - 13:19

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

La Sape s’invite à la programmation du 25 septembre au 6 octobre au Centre Wallonie-Bruxelles, dans le 4ème arrondissement de Paris, à travers un documentaire de 65 mn.

Affiche du film le Sapeur de David-Pierre FilaCe film de 2017 est à voir ou à revoir en présence du réalisateur au cours de la vingt-quatrième édition qui propose des portraits d’hommes et de femmes ordinaires au destin extraordinaire.

À l'origine, le film sur la Sape, acronyme désignant la Société des ambianceurs et des personnes élégantes, a été conçu autour d’une idée du réalisateur franco-congolais David-Pierre Fila, en vue de parler de la Sape, née au Congo-Brazzaville pendant la colonisation, remise au goût du jour juste après les années d’après les indépendances.

Dans les années 70, il est question de revenir sur une mode vestimentaire qui s’est popularisée aux “deux Congo”. Les sapeurs utilisent leurs armes, le vêtement, pour investir l’espace social en s’appropriant les codes de l’élite. Ils clament leur existence à la face des hommes politiques enivrés de leurs nouveaux pouvoirs.

C’est à cette période que certains pionniers de la Sape émigrent à Paris, vitrine de la mode. Parmi eux, Jocelyn Le Bachelor, qui propose aux Parisiens des costumes audacieux dans sa boutique SAPE and Co à Château rouge. Elle est d’ailleurs classée par la revue “Monsieur” l’une des 100 Meilleures boutiques de Paris. Le réalisateur franco-congolais a réalisé son film autour de la mise en lumière de ce personnage.

En 2015, Jocelyn Le Bachelor est au cœur des reportages : “C’est mon choix” et “Black Dandy”, d’Ariel Wizman ; il s’affiche sur les toiles de l’exposition “Beauté Congo” à la Fondation Cartier. Il habille Alain Mabanckou pour son entrée au collège de France à la chaire de Création Artistique.

Sa boutique demeure, au fil du temps, davantage un lieu de passage pour gens curieux qu’une boutique commerciale. Un lieu unique, et l’histoire d’un homme symbole de sa génération, devenu également le “Sony Labou Tansi” de l’élégance comme il aime se définir lui-même.

La Quinzaine du cinéma francophone a également programmé, samedi 3 octobre dernier, “Sur le chemin de la rumba” de David-Pierre Fila. Ce film parle de la rumba dont le rythme s’étend tout au long des côtes africaines, du bassin du Congo, de l’Equateur, de la Côte d’Ivoire et jusqu’à Cuba qui s’en sont emparés.

Centre Wallonie-Bruxelles-

127-129, Rue Saint-Martin

75004 Paris

Téléphone : 01 53 01 96 96

- INFO@CWB.FR

Marie Alfred Ngoma

Légendes et crédits photo : 

Photo : Affiche du film le Sapeur de David-Pierre Fila Crédit photo : David-Pierre Fila

Notification: 

Non