30e anniversaire de la Convention internationale des droits de l’enfant : un festival prévu à Brazzaville

Mercredi 6 Novembre 2019 - 13:45

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

L'activité sera organisée, du 22 au 23 novembre, à l’Institut français du Congo, par le Réseau des intervenants sur le phénomène des enfants en rupture (Reiper), avec l’appui de l’Union européenne.

 

L’humanité célèbre, le 20 novembre de chaque année, la Journée internationale des droits de l’enfant. A cette occasion, le festival qu'organise le Reiper a pour objectif de promouvoir et faire respecter les droits de tous les enfants en République du Congo. Des activités culturelles sont ainsi au programme pour vulgariser ces droits mais aussi pour poursuivre les actions de plaidoyer du Reiper auprès des pouvoirs publics.  

En effet, des tables rondes seront animées sur différents thèmes : observations du comité des droits de l’enfant (2014) et recommandations du conseil des droits de l’homme-EPU (2018) ; sensibilisation aux droits et devoirs de l’enfant en République du Congo et débats interactifs avec les enfants.  

Une exposition des œuvres artistiques réalisées par les enfants ainsi qu’une projection des films du projet Buleki et un spectacle musical sont prévus pour la journée du vendredi.

 La journée du samedi est réservée aux projections des films de l’atelier Bouleki sur les droits de l’enfant, la visualisation des épisodes de la mini -série animée sur les droits des enfants, et au théâtre. Il y aura également du slam, de la danse, de l’interprétation musicale, de la comédie, de la diffusion de l’album "Un enfant comme un autre" et du clip "Droit à l’essentiel".

Rappelons que la Convention internationale des droits de l'enfant est un traité international adopté par l’Assemblée générale de l'Organisation des Nations unies, afin de reconnaître, de respecter et de protéger l'enfant aux travers des droits civils, économiques, politiques, sociaux et culturels.

Des principes à respecter

L'enfant doit bénéficier d'une protection spéciale et se voir accorder des possibilités et des facilités par l'effet de la loi et par d'autres moyens, afin d'être en mesure de se développer d'une façon saine et normale sur les plans physique, intellectuel, moral, spirituel et social, dans des conditions de liberté et de dignité.  L’enfant a droit, dès sa naissance, à un nom et à une nationalité.

Il doit bénéficier de la sécurité sociale, grandir et se développer d'une façon saine ; l'enfant a droit à une alimentation, à un logement, à des loisirs et à des soins médicaux adéquats. Il doit être protégé contre toute forme de négligence, de cruauté et d'exploitation, ne doit pas être soumis à la traite, sous quelque forme que ce soit. L'enfant ne doit pas être admis à l'emploi avant d'avoir atteint un âge minimum approprié ; il ne doit en aucun cas être astreint ou autorisé à prendre une occupation ou un emploi qui nuise à sa santé ou à son éducation, ou qui entrave son développement physique, mental ou moral. L'enfant doit, en toutes circonstances, être parmi les premiers à recevoir protection et secours.

Celui-ci a droit à une éducation gratuite et obligatoire au moins au niveau élémentaire. Une éducation qui contribue à sa culture générale et lui permette, dans des conditions d'égalité de chances, de développer ses facultés, son jugement personnel et son sens des responsabilités morales et sociales afin de devenir un membre utile de la société.

Pour l'épanouissement harmonieux de sa personnalité, l’enfant a besoin d'amour et de compréhension. Il doit, autant que possible, grandir sous la sauvegarde et la responsabilité de ses parents et, en tout état de cause, dans une atmosphère d'affection et de sécurité morale et matérielle. A bas âge, il ne doit pas, sauf circonstances exceptionnelles, être séparé de sa mère. La société et les pouvoirs publics ont le devoir de prendre un soin particulier des enfants sans famille ou de ceux qui n'ont pas de moyens d'existence suffisants.

L'enfant doit être protégé contre les pratiques qui peuvent pousser à la discrimination raciale, à la discrimination religieuse ou à toute autre forme de discrimination. Il doit être élevé dans un esprit de compréhension, de tolérance, d'amitié entre les peuples, de paix et de fraternité universelle, et dans le sentiment qu'il lui appartient de consacrer son énergie et ses talents au service de ses semblables.

 

Rosalie Bindika

Légendes et crédits photo : 

Photo : L'affiche de la célébration de la journée

Notification: 

Non