5e forum Investir en Afrique : des échanges pragmatiques pour impulser le partenariat public-privé

Mardi 10 Septembre 2019 - 20:15

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Les travaux de la rencontre ont été lancés, le 10 septembre, à Brazzaville, par le président Denis Sassou N'Guesso, en présence de ses homologues de l’Angola, de la Centrafrique, de la République démocratique du Congo (RDC) et du Rwanda.

Plus de six cents participants issus essentiellement des secteurs privé et public de la Chine et de l’Afrique, ainsi que des partenaires au développement participent à l’événement. « Tirer parti des partenariats pour promouvoir la diversification économique et la création d’emplois dans les économies africaines », c’est le thème retenu pour ce forum qui se veut un haut cadre de réflexion sur le développement du continent.

Pendant deux jours des travaux en panels, les intervenants partageront leurs expériences puis discuteront surtout sur les opportunités permettant de stimuler les investissements en faveur du continent.

Le partenariat public-privé, ont souligné les intervenants, est considéré comme l’une des clés censées accélérer la diversification économique, la formation des cadres africains, la construction des infrastructures et le développement du numérique.     

Dans cette optique, le président Denis Sassou N'Guesso a insisté sur la nécessité de promouvoir un modèle de partenariat public-privé en lien avec l’amélioration du climat des affaires. Mieux, le continent peut tirer avantage des entreprises chinoises et ériger des plates-formes d’alliance avec d’autres partenaires.

La cinquième édition de ce forum se consacre au partenariat gagnant-gagnant, a estimé le chef de l’État congolais, favorisant la diversification économique et la création d’emplois pour les jeunes africains. « Le futur africain, notre futur commun, ne saurait se bâtir sur l’autarcie ou l’égoïsme des ilôts de prospérité. L’Afrique et la Chine offrent le panorama d’un espace de coopération optimiste avec des perspectives que nous pouvons donc rapidement concrétiser. Cet avenir c’est déjà aujourd’hui », a signifié Denis Sassou N'Guesso.

En accueillant ce forum, Brazzaville se trouve au cœur d’une initiative qui veut redonner du sens et du contenu à la coopération sino-africaine. De nombreux chantiers ont pu être réalisés au Congo ces dernières années, grâce au partenariat avec la Chine et ses investisseurs privés. C’est le cas de la zone industrielle de Maloukou, à 45 km de Brazzaville, l’Université Denis-Sassou-N'Guesso et le projet des zones économiques spéciales.

Hormis le partenariat public-privé souhaité, les autres chefs d'Etat africains dont Félix Tshisekedi de la RDC, Faustin Archange Touadera de la Centrafrique, Joao Lourenço de l’Angola et Paul Kagame du Rwanda ont eux-aussi insisté sur la formation des jeunes, le développement du numérique, de l’énergie et des infrastructures. 

Signalons qu’en marge de la cérémonie d’ouverture du forum, plusieurs protocoles d’accord sur des projets structurants ont été signés avec les investisseurs chinois, notamment dans les domaines de l’énergie, du développement des petites et moyennes entreprises, de l’intégration économique régionale, de l’infrastructure et de l’environnement.     

Fiacre Kombo

Légendes et crédits photo : 

- Le président Denis Sassou N'Guesso s'adressant aux participants - Les signataires des protocoles d'accord - La photo de famille au terme de la cérémonie d'ouverture

Notification: 

Non