Économie


Économie
Jeudi 21 Février 2019 - 18:09

Les statistiques officielles du troisième trimestre 2018 confirment un accroissement des abonnements chez les quatre principaux opérateurs mobiles de la République démocratique du Congo (RDC). La tendance haussière devrait se poursuivre pendant l’exercice en cours.

Dans une étude publiée en juin 2017, Target, l’un des principaux cabinets spécialisés, présentait déjà la RDC comme l’un des principaux marchés d’Afrique centrale. L’une des nombreuses caractéristiques de ce marché, poursuivait-il, était le dynamisme très poussé des différents opérateurs mobiles.

Les derniers chiffres de l’Observatoire de l’autorité de régulation des postes et télécommunications (ARPTC) viennent conforter cette assertion. En effet, les quatre principaux acteurs (Vodacom, Airtel, Orange et Africel) ont enregistré 36,2 millions d’abonnements. Au troisième trimestre ... Lire la suite


Économie
Jeudi 21 Février 2019 - 14:30

L’exportation du bois et des produits secondaires représente environ 6% des revenus générés par le secteur extractif du pays. Mais tout comme les entreprises pétrolières et minières, les sociétés forestières ont du mal à produire des déclarations certifiées.

Le rapport 2016 de l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (Itie) a été publié, le 20 février à Brazzaville, au cours d’une conférence de presse animée par le président du comité exécutif local, Florent Michel Okoko, en présence de l’administrateur indépendant, Elyes Kool, qui a pu collecter toutes les informations.

Dans son enquête, l’expert déplore la faible participation des entreprises locales dans le processus de rapportage des données. Car, sur soixante-dix entreprises visées, seulement dix ont fourni des pièces. Quant à la fiabilité des données ... Lire la suite


Économie
Mercredi 20 Février 2019 - 17:45

Les vendeurs et consommateurs brazzavillois n’accordent plus assez de crédit à la notion d’hygiène. Pour le constater, il suffit d’observer les conditions dans lesquelles sont vendues les denrées alimentaires et produits de première nécessité dans les marchés ainsi que le long des grandes artères de la ville.

Du marché Total en passant par Poto-Poto, Moungali, Ouenzé, Talangaï et Mikalou, le décor est presque pareil. La plupart des commerçants qui occupent les abords des avenues principales de ces arrondissements étalent leurs produits sur un morceau de sac à même le sol ou dans des brouettes malpropres.

Du manioc, des safous, de la tomate, des congelés, du pain, des beignets, des gâteaux, des jus, etc…sont des produits dont il est question. Exposés aux rayons de soleil, à la poussière et aux mouches à longueur de journée, ces produits ... Lire la suite


Économie
Mercredi 20 Février 2019 - 13:15

Les opérateurs économiques ont lancé, le 20 février à Brazzaville, une plate-forme censée permettre leur meilleure implication dans la lutte contre la déforestation et la dégradation des terres.

Le mécanisme Redd+ est né des négociations internationales sur les changements climatiques en 2008 et vise à réduire des émissions issues de la déforestation ainsi que de la dégradation des forêts et à accroître des stocks de carbone. La République du Congo est passée de la phase de préparation du processus à la deuxième phase dite d’investissement depuis plus de deux ans.

Son plan d’investissement est axé sur l’agroforesterie, le bois-énergie, l’aménagement durable des forêts, l’exploitation forestière à impact réduit, la conservation de la faune, l’appui à l’artisanat minier, la promotion des paiements pour services environnementaux, le ... Lire la suite


Économie
Mardi 19 Février 2019 - 18:39

Le président de la République, Denis Sassou N’Guesso, a reçu, le 19 février à Brazzaville, l’administrateur du Congo auprès du Fonds monétaire international (FMI), Mohamed-Lemine Ould Raghani, qui a assuré sur l’état d’avancement des discussions entre les deux parties.

« Les discussions avancent très bien. Les questions de fond ont été dépassées et nous sommes au stade des aspects de forme qui sont liés aux procédures de l’institution qui s’appliquent à tous les Etats membres », a indiqué Mohamed-Lemine Ould Raghani, à l’issue de l’audience.

Selon lui, dans le cadre des discussions entre le Congo et le FMI, « on ne peut pas dire qu’il y a un blocage. On est en train d’affiner ces aspects de forme pour espérer aller rapidement à un programme ».

Concernant la stabilité macroéconomique, Mohamed-Lemine Ould Raghani a signifié que le Congo ... Lire la suite


Économie
Mardi 19 Février 2019 - 18:21

La décision de la Direction générale de migration (DGM) d’octroyer d’un visa d’entrée de trente jours aux étrangers d’origine congolaise est un pas dans la bonne direction. En effet,  elle permet de faciliter ou d’alléger les conditions d’obtention de ce précieux sésame tant réclamé par la diaspora même si le vrai débat est éludé depuis plus de trois décennies.

La note circulaire mettant en vigueur le visa d’entrée de trente jours aux étrangers d’origine congolaise remonte au 16 février. Officiellement, il est question d’alléger les conditions d’obtention des visas d’entrée en faveur d’étrangers d’origine congolaise. Lors de nombreuses circonstances dont les tables rondes, la diaspora n’a pas raté une seule occasion pour évoquer l’urgence de mettre en œuvre une telle décision. Pour autant, elle ne fait qu'effleurer une ... Lire la suite


Économie
Mardi 19 Février 2019 - 17:55

Afin de mobiliser les financements nécessaires à l’exécution du projet d’intégration sous-régionale, une table ronde des partenaires techniques et financiers est prévue au mois de juin.

Le coût du projet Pont route-rail a été dévoilé au cours de la première réunion du comité d’organisation de la table ronde des partenaires techniques et financiers, tenue le 19 février à Brazzaville.

Outre ce projet, la mobilisation des fonds servira aussi au financement du projet relatif au prolongement du chemin de fer Kinshasa-Ilébo (RDC) dont les rapports finaux des études sont disponibles depuis janvier 2017. À cela s’ajoutent le projet de la route Ouesso-Bangui-N'Djamena et celui de la navigation sur le fleuve Congo et ses affluents Oubangui et Sangha dont le rapport provisoire d’avant-projet a été validé, lors du comité technique mixte tenu du 14 au 18 février, ... Lire la suite


Économie
Mardi 19 Février 2019 - 17:28

Les principaux points de blocage ont pu être levés, avec notamment un compromis autour de la restructuration de la dette publique du pays, a indiqué, le 19 février à Brazzaville, l'administrateur du Congo auprès de l'institution financière, Mohamed-Lemine Ould Raghani, signifiant qu'il subsiste quelques aspects techniques à peaufiner. 

Mohamed-Lemine Ould Raghani est en mission de consultations avec les autorités congolaises, pour présenter l’état d’avancement du dossier censé aboutir à la conclusion d’un programme de réforme macroéconomique soutenu par l’institution de Bretton Woods. C'est à ce sujet qu'il a été reçu mardi par le ministre des Finances et du budget, Calixte Nganongo.  

« Les relations entre le FMI et la République du Congo se portent bien. Concernant le programme en termes de préparatif, l’essentiel est déjà fait. Il y a une bonne ... Lire la suite


Économie
Mardi 19 Février 2019 - 16:45

Alors qu’il est démissionnaire et censé gérer les affaires courantes, le Premier ministre sortant a exigé aux sociétés minières le payement d'un impôt supplémentaire au Fonds de promotion de l'industrie (FPI) à titre de simple « prélèvement parafiscal ».

Après le tollé soulevé par ses deux derniers décrets accordant des avantages aux membres du gouvernement (allocations de logement de mille à cinq mille dollars, billets d'avion en classe affaire, passeports diplomatiques, etc.) pour un budget annuel estimé à 28,8 millions de dollars, Bruno Tshibala fait de nouveau parler de lui dans l’affaire d’instauration d’une nouvelle taxe dans le secteur minier.

 D’après des sources au faîte du dossier, il appert que le Premier ministre sortant a exigé que les entreprises minières s'acquittent d'une taxe supplémentaire au FPI. Le rapport d’une ... Lire la suite


Économie
Lundi 18 Février 2019 - 19:30

Les rétributions ont représenté environ 44 % du total des dépenses publiques si l’on se réfère à la situation cumulée au 8 février. Il se dégage un solde déficitaire de plus de quinze millions de dollars américains.

Le bulletin mensuel de la Banque centrale du Congo (BCC) a annoncé un déficit de 15,5 millions de dollars américains dans la situation cumulée au 8 février des finances publiques de la RDC. En monnaie nationale, ce solde déficitaire représente au moins vingt-sept milliards de francs congolais. Si l’on s’appuie sur les chiffres officiels, les recettes de l’Etat se sont établies à 342,92 millions de dollars américains, contre des dépenses atteignant 358,47 millions de dollars américains.

Selon le document de la BCC, les plus grands postes de dépenses sont, en ordre d’importance, les rémunérations, les dépenses urgentes et les frais de ... Lire la suite

Pages