Économie


Économie
Samedi 17 Novembre 2018 - 14:44

La majorité des pays africains est à la recherche de la bonne formule pour atteindre le développement. L’une des méthodes prônées par ces Etats depuis plusieurs années est la construction des « Zones économiques spéciales » (ZES), dont leur modèle est la Chine.

Contrairement à la Chine, où les enseignements tirés de l’expérience ont montré que les ZES génèrent la croissance si elles exploitent les avantages des géographies naturelles et économiques, en Afrique, le constat est autre. Les résultats attendus ne sont pas encore au rendez-vous.

Les quatre freins à l’essor des ZES en Afrique

Après la mise en place des premiers programmes de ZES en Afrique dans les années 1970, par exemple au Liberia (1970), à Maurice (1971) et au Sénégal (1974), les résultats sont plutôt mitigés. En comparant à la Chine, où les ZES ont prouvé qu’elles pouvaient ... Lire la suite


Économie
Jeudi 15 Novembre 2018 - 14:15

Sur invitation du gouvernement chinois, la société congolaise a participé, du 5 au 10 novembre à Shanghai, à la première édition du salon d’Exposition internationale d'importation de la Chine (CIIE) qu’inaugurait le président Xi Jinping.

Opportunité unique pour l'entreprise congolaise qui œuvre dans l’agro-industrie, le CIIE été l’occasion pour Eco-Oil energie de présenter ses produits à des milliers d’acheteurs chinois et de nouer des contacts avec des entreprises chinoises. En témoigne les échanges entre Éric Raulet et Sun Yuming, manager général département Affaites.

L’objectif est de solliciter le business manager de Yto Camaco sur un accompagnement du Congo dans la mécanisation agricole. Pour cette première édition, ce sont en tout cent soixante-douze pays, régions et organisations internationales ainsi que plus de trois mille six ... Lire la suite


Économie
Mercredi 14 Novembre 2018 - 17:45

Jusqu’à nouvel ordre, la division Véhicule de la Direction générale urbaine des impôts à Kinshasa ne sera plus en mesure de délivrer les nouvelles plaques à la suite  d'une panne de réseau informatique au niveau de Syntell-RDC, l’un des partenaires.

Le problème de réseau informatique se pose avec acuité, depuis le 8 novembre, au sein du service Syntell-RDC, un des partenaires-clés dans le processus de délivrance des plaques d’immatriculation des véhicules. Cette panne technique au niveau des réseaux informatiques empêche justement la délivrance des documents d’octroi de ces plaques. Les requérants viennent d’en être informés officiellement par la division Véhicule de la Direction générale urbaine des impôts à Kinshasa.

L’on estime qu’au moins cinq cents dossiers traînent actuellement au niveau de cette division. Par ailleurs, précise la régie ... Lire la suite


Économie
Mercredi 14 Novembre 2018 - 16:31

Une délégation de l'institution de Bretton Woods vient d’achever sa mission à Brazzaville, le 14 novembre, après des échanges avec les autorités du pays dont le Premier ministre, Clément Mouamba.

La mission d’une dizaine de jours a été conduite par Alex Segura-Ubiergo, conseiller départemental Afrique auprès du Fonds monétaire international (FMI) et autrefois le chef de mission de l’institution au Gabon. La rencontre avec les membres du gouvernement consistait, a-t-il indiqué, à harmoniser les avis sur la situation de l’économie congolaise et le soutien que son institution pourrait apporter au pays.

Une discussion interne est prévue au sein du FMI pour déterminer quand cet accord pourra être finalisé. « Ce que je peux confirmer c’est que les autorités nous ont montré les efforts qui ont été réalisés même avant la signature de cet accord. Le ... Lire la suite


Économie
Mardi 13 Novembre 2018 - 18:45

En séjour de travail en France, le président Denis Sassou N’Guesso s’est entretenu, le 13 novembre à Paris, avec le président directeur général (Pdg) du groupe Total, Patrick Pouyanné, qui a exprimé la volonté de sa société de poursuivre l’exploitation pétrolière en République du Congo.

« Nous avons simplement fait le point. Nous nous sommes félicités de la production du dernier-né de la famille de Total Congo, le gisement Moho Nord qui produit mieux que prévu. Notre production accroît. C’est une bonne nouvelle », a déclaré Patrick Pouyanné.

Et d’ajouter : « Nous avons plusieurs projets et souhaitons poursuivre l’exploitation au Congo avec des projets d’exploration à la fois off-shore et on-shore. Nous regardons plusieurs permis courant 2019 ».

Le Pdg de Total a, en outre, informé le chef de l’Etat congolais de la célébration, en ... Lire la suite


Économie
Mardi 13 Novembre 2018 - 18:30

Dans son dernier communiqué du 9 novembre, l’Autorité de régulation et de contrôle du secteur financier a mis en garde contre la présence des structures non agréées, dénommées World cryptocurrency exchange incorporated, Standard capital et Rathe investissement group, qui collectent illégalement l’épargne du public.

 

 

Le phénomène est signalé dans plusieurs entreprises du pays depuis deux ans déjà et l’anonymat des donneurs d’ordre ainsi que des bénéficiaires a contribué largement à sa fulgurante croissance dans les milieux des salariés. A présent, la Banque centrale du Congo (BCC) vient d’interdire officiellement les opérations de crypto-monnaie avec des structures qu'elle n'a pas agréées. « Les promoteurs desdites opérations illégales doivent les arrêter et procéder, sans délai, au remboursement des dépôts collectés », a-t-elle ... Lire la suite


Économie
Mardi 13 Novembre 2018 - 12:01

Une partie du lot de matériels est destinée à équiper la future poste multi-services de Mossaka, dans le département de la Cuvette, notamment des ordinateurs, imprimantes, alimentations sans interruption et tableaux.

Les matériels informatiques ont été réceptionnés, le 12 novembre à Brazzaville, par le ministre des Postes, des télécommunications et de l’économie numérique, Léon Juste Ibombo. Ce geste, d’après l’ambassadeur de Chine au Congo, Ma Fulin, s’inscrit dans le cadre de la coopération entre les deux Etats et du soutien au projet d’installation des centres multimédias à l’intérieur du Congo.

Après les agences de Brazzaville, des villes de Ngo, Madingou, Abala, Makoua et Mouyondzi, le bureau de poste de Mossaka sera doté d’un nouveau point de services, où les particuliers pourront passer des commandes, l’expédition de lettres, le ... Lire la suite


Économie
Lundi 12 Novembre 2018 - 18:44

La capitale  de la République démocratique du Congo est passée à la première place du top dix des villes africaines les plus chères, selon EuroCost International.

Le cabinet spécialisé dans l’étude du coût de l’expatriation vient de publier l’édition 2018 du top dix des villes les plus chères pour les étrangers. Concrètement, l’étude couvre l’ensemble des biens et services consommés et utilisés par les expatriés, à l’exception des soins de santé et des frais de scolarité. Ces deux derniers domaines font l’objet d’autres études spécifiques séparées.

Par rapport à la dernière étude sur les villes africaines les plus chères pour les expatriés, il en ressort que Kinshasa devance désormais Luanda, capitale de l’Angola. À en croire les auteurs de l’étude, la situation de l’économie angolaise ne s’est pas améliorée de manière ... Lire la suite


Économie
Lundi 12 Novembre 2018 - 16:28

Environ mille trois cents plants de quatre espèces d’arbres ont été enfouis, le 12 novembre à Brazzaville, dans la principale zone de la forêt artificielle détruite ces derniers temps.

La forêt de la Patte-d’oie est l’un des deux sites de reboisement retenus cette année dans le cadre des opérations de plantation marquant la Journée nationale de l’arbre. L’opération de ce second site a été conduite par la directrice départementale de l’Economie forestière, Huguette Flore Ngokabe.

Les espèces d’Acacias, de Limbas, de Tecks et de Douciers ont été plantées sur une superficie de quelque 1,22 hectare. « La zone A de l’espace est la plus dévastée, notamment derrière l’Ecole nationale d’administration et de magistrature et vers le Palais des congrès. Il y a également des trous à l’intérieur du site. Voilà pourquoi nous avons décidé de ... Lire la suite


Économie
Samedi 10 Novembre 2018 - 15:15

La Chambre de commerce, d’industrie, d’agriculture et des métiers de Brazzaville a organisé, le 9 novembre, un échange sur la règlementation des produits pétroliers, au cours duquel ont participé des principaux acteurs du secteur.

Le transport et le stockage de matières dangereuses dont l'essence ou le gasoil sont soumis à une réglementation très stricte. Au Congo, c’est la loi n°6-2001 du 9 octobre 2001 régissant les activités de raffinage, d’importation, d’exportation, de transit, de stockage et de transport puis son décret d’application n°2002-234 portant répression des infractions en la matière qui les réglementent.

À l’origine de l’échange sur le transport des produits pétroliers, la Chambre de commerce qui veut sensibiliser le public aux différends liés aux produits pétroliers ainsi que la règlementation. « C’est dans le cadre de ses ... Lire la suite

Pages