Économie


Économie
Mardi 4 Février 2020 - 17:57

La première grande action du président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, sera certainement de maximiser les ressources de l’État au courant de cette année. La seule mise en exécution des mesures suffira déjà à dégager des recettes supplémentaires dans la fourchette comprise entre 500 millions et 1 milliard de dollars américains.  

L’année 2020 débute sur les chapeaux de roues pour le président de la République et son gouvernement. En effet, la mise en œuvre très attendue des réformes reste une urgence nationale pour faire revenir définitivement certains partenaires au développement stratégiques. Il est annoncé au moins trois missions du Fonds monétaires international (FMI) à Kinshasa en février, avril et juin, dans le cadre de la vérification sur le terrain des progrès réalisés par le pays dans le domaine de la mise en œuvre des ... Lire la suite


Économie
Mardi 4 Février 2020 - 17:45

Afin de financer les activités agropastorales et halieutiques, le gouvernement de la République du Congo est appelé à mettre en place une stratégie nationale de financement.

La recommandation a été formulée à l’issue de la 2e édition du forum national sur l’agriculture, l’élevage et la pêche, tenue le week-end dernier à Brazzaville.

Les intervenants à cette rencontre ont également suggéré à l’exécutif de commanditer une étude préalable à la mise en place d’une assurance agricole au Congo, de mettre en place un fonds de calamité, ainsi qu’un mécanisme de couverture des risques dans les secteurs de l’agriculture, de l'élevage et de la pêche selon le partenariat public-privé.

Promouvoir le développement d’une agriculture productive résiliente au changement climatique et rendre effectif le cadre règlementaire relatif aux études d’impacts ... Lire la suite


Économie
Mardi 4 Février 2020 - 16:45

L’objectif de cette action est de mettre fin aux spéculations des prix de biens sur les différents marchés du pays.

 

La ministre de l’Economie rappelle aux opérateurs économiques leurs obligations découlant des dispositions de la loi organique n°18/020 du 9 juillet 2018 relative à la liberté des prix et la concurrence et à ses mesures d’exécution. D’une manière claire, Acacia Bandubola attend des opérateurs économiques de lui transmettre les structures des prix de biens et services dès leur mise en vente sur le marché ; les statistiques mensuelles de production et de vente des biens et services au plus tard le 10e jour du mois suivant ainsi que les statistiques d’importation à chaque arrivage des marchandises.

Dans un communiqué parvenu du 3 février 2020, la ministre de l’Economie nationale note que l’objectif poursuivi dans cette action est de mettre ... Lire la suite


Économie
Mardi 4 Février 2020 - 17:37

Nonobstant le tollé soulevé dans les milieux des agents et cadres de l’administration publique par la retenue sur salaire de 15% au titre de l’impôt professionnel sur les rémunérations (IPR) à compter de ce mois de janvier 2020, ce régime fiscal déjà adopté au Parlement est finalement passé dans sa phase d’exécution.

Les ressources financières mobilisées pour le seul mois de janvier 2020 sont allées au-delà des prévisions. En effet, à en croire la ministre de la Fonction publique qui s’est exprimée sur la question le lundi 3 février dans le cadre d’un point de presse, l’Etat a pu engranger dix-huit milliards de francs congolais, soit 10.721.828, 37 USD, rien que pour le mois de janvier. En prélevant cet impôt contre le gré des fonctionnaires déjà mal rémunérés, la ministre Yolande Ebongo estime que « le gouvernement ne fait qu’appliquer les ... Lire la suite


Économie
Mardi 4 Février 2020 - 15:30

L’absence de coordination entre entités publiques est considérée comme l’une des causes de la crise de la dette que connaît le Congo. Un groupe de travail recommande la centralisation de la gestion des créances à la Caisse congolaise d’amortissement(CCA) et une meilleure collaboration entre celle-ci et le Trésor public.

Le Congo vient d’adopter l’outil d’évaluation des actions publiques mis en place par la Banque mondiale, appelé CPIA. Au cours d’un atelier national initié par le Projet des réformes intégrées du secteur public, tenu à Brazzaville du 29 au 31 janvier dernier, des cadres sectoriels et des experts de la République démocratique du Congo ont essayé d’identifier les principaux défis du pays avant de formuler leurs recommandations.

C’est ainsi qu’en matière de la gestion économique, les participants ont exhorté le gouvernement à ... Lire la suite


Économie
Mardi 4 Février 2020 - 15:45

C’est dans l’optique de vendre l’image de la RDC en suscitant un certain attrait dans le chef des potentiels investisseurs que Sylvestre Ilunkamba a orienté son discours prononcé, le lundi 3 février, à l'ouverture de la vingt-sixième édition du Forum Indaba mining qui se tient à Cape Town, en Afrique du sud.

A la suite du chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi, qu’il a représenté à ce forum économique, le Premier ministre a mis en exergue les efforts que son gouvernement est en train d’entreprendre pour assainir le milieu des affaires et favoriser les investissements. « Mon pays a besoin des investisseurs dans la recherche géologique et dans l’exploitation des gisements », a-t-il déclaré tout en mettant en relief les opportunités d’investissements qu’offre la RDC notamment dans le secteur minier. Les ressources minières immenses et variées sous ... Lire la suite


Économie
Lundi 3 Février 2020 - 19:42

Profitant du cadre prestigieux d’Indaba mining, la conférence minière qui se tient du 3 au 6 février en Afrique du Sud, le Premier ministre RD-congolais a évoqué  les opportunités inexplorées et la nécessité d’attirer des investisseurs spécialisés dans la recherche géologique et l’exploitation des gisements. Par ailleurs, le patron du gouvernement a annoncé officiellement la mise en place d’une Autorité de régulation et de contrôle des substances minérales et stratégiques, principalement le cobalt.

La RDC reste très attachée au développement de son secteur minier dont le grand potentiel disponible reste faiblement exploité à ce jour. C’est le message du Premier ministre, Sylvestre Ilunga Ilunkamba, aux opérateurs miniers réunis au forum d’Indaba mining, le grand-rendez annuel du monde minier. Le professeur d’économie a présenté un secteur ... Lire la suite


Économie
Lundi 3 Février 2020 - 16:45

Le processus de sélection des futurs lauréats 2020 de la Fondation Tony-Elumelu (TEF) a commencé, avec à la clé des offres de formation et un financement de cinq mille dollars. Une séance d’échange a réuni à Brazzaville, le 3 février, des porteurs de projets et les animateurs de la banque UBA membres du réseau TEF.  

Selon l’initiateur de l'activité, Yves-Blandis Ganfere, la rencontre vise à sensibiliser les jeunes à participer au challenge afin d’accroître leurs chances de devenir hommes et femmes d’affaires. Le jeune Yves-Blandis est le fondateur de Schou’Apps, un outil de mise en relation par matching dédié à l’emploi des jeunes.

Lauréat de l’édition 2019 de TEF entrepreneuriat africain, le startupeur appelle ses compatriotes à saisir les opportunités qui s’offrent à eux. « Je suis animé par la passion de transformer ma communauté, de ... Lire la suite


Économie
Lundi 3 Février 2020 - 15:52

En mission exploratoire dans le pays, une délégation de cette institution de financement, conduite par l’ambassadeur de l’Union européenne (UE) au Congo, Raul Mateus Paula, a été reçue en audience le 3 février par le Premier ministre, Clément Mouamba.

Doté d’un arsenal juridique assez important pour encadrer l’économie numérique, le marché congolais semble attirer de partenaires. En effet, le gouvernement a pris des lois encadrant, entre autres, des transactions électroniques et protégeant des données à caractère personnel. Des mesures qui ont, sans nul doute, suscité l’intérêt de la Banque européenne d’investissement (BEI) qui est actuellement en visite exploratoire dans le but de renforcer la coopération numérique.

En effet, outre le volet numérique, cette délégation qui aura des rencontres avec plusieurs membres du gouvernement, mènera des ... Lire la suite


Économie
Lundi 3 Février 2020 - 16:30

Le Collectif des opérateurs économiques du Congo (Copéco) demande que le gouvernement paie les créances de ses membres au titre de l’exercice 2019. Le montant s’élève à trois milliards de francs CFA.

Le président dudit collectif, Josaphat-Roger Obesse, a lancé cet appel lors d’une conférence de presse qu’il a animée avec les membres du bureau, le 3 février, à la Chambre de commerce de Brazzaville. « Nous déplorons la manière dont le budget a été clôturé sans payer des créances de 2019. Je crains que cela alourdisse la dette intérieure commerciale. C’est une situation qui nous empêche de reprendre nos activités cette année », a déploré le président du Copéco. « Les seules créances payées ont bénéficié des recommandations.  En plus, sur cent soixante-dix-neuf créances validées, 20% seulement appartiennent aux nationaux et 80% aux ... Lire la suite

Pages