Économie


Économie
Mercredi 16 Septembre 2020 - 17:13

Déterminé à traquer les détourneurs des deniers publics afin de permettre à l’Etat de rentrer dans ses droits en mettant fin au coulage des recettes, le Parquet général près la Cour d’appel de Kinshasa-Gombe a opéré, depuis le 14 septembre, une série d’actions judiciaires visant quelques responsables d’entreprises.

Deux responsables de Vodacom Congo RDC et de l’Office de gestion du fret multimodal (Ogefrem), ont été cueillis ce jour dans leurs domiciles et placés dans la soirée en garde à vue par la Brigade criminelle de la Police judiciaire des parquets. Il s’agit, pour Vodacom, de son directeur financier, Chutoo Omar Muhammad, et pour l’Ogefrem, du directeur général Patient Sayiba.    

A en croire des sources proches de la police judiciaire de Parquet, l’agent de Vodacom, Chutoo Omar Muhammad, est poursuivi pour falsification des états ... Lire la suite


Économie
Mercredi 16 Septembre 2020 - 16:30

Des individus, en majorité des étrangers, développent depuis plusieurs mois une intense activité d’exploitation des mines d’or dans la sous-préfecture de Kimba, dans le département du Pool. Selon les habitants qui accusent également les autorités locales de complicité, un jeune originaire du district de Kingoué serait mort enseveli à cause de l’éboulement.  

Face à cette situation, la population qui avait déjà tiré la sonnette d’alarme depuis le mois de mars en alertant les autorités, se dit n'avoir pas été écoutée. « La population du district de Kimba ne sait plus à quel saint se vouer pour arrêter le pillage de cette matière première, causant ainsi un déficit financier de centaines de millions au Trésor public pour n’enrichir que de tierces personnes », dénoncent les habitants.

Selon des témoignages, à Kimba la situation se dégrade de ... Lire la suite


Économie
Mardi 15 Septembre 2020 - 16:45

La situation des merchants de la société de téléphonie mobile MTN devient de plus en plus préoccupante. Face à la baisse de commissions relatives au transfert de fonds via le service « mobile money » qui paralyse leur activité, ces derniers exigent dans un délai raisonnable une revue à la hausse des commissions liées au dépôt et retrait d’argent.

« Cette situation est d'autant plus désagréable que suicidaire pour nous les merchants dans l’exercice de notre activité. La baisse de commissions ne nous permet plus de gérer les charges y afférentes. Parmi celles-ci le loyer, les taxes municipales, la ration et le transport des employés », a déploré Dady Sentso représentant du comité des merchants de MTN Congo.

Selon lui, cette baisse de commissions est un manque à gagner au même titre que les risques liés à l’activité comme les arnaques de tout genre, ... Lire la suite


Économie
Mardi 15 Septembre 2020 - 11:39

Sur instruction de la présidence de la République, des dispositions vont être prises par le gouvernement central pour accompagner la société commerciale dans un contexte concurrentiel plus agressif. Depuis 2015, la libéralisation des assurances a conduit à l’arrivée des grands acteurs dans ce secteur placé sous le monopole de l’État depuis le 23 novembre 1966. L’enjeu de cette importante réforme est énorme car il permet au pays de reprendre le contrôle de plus de 90 % de son marché exploité à l’étranger.

Dans un paysage désormais libre, le sort de l’opérateur historique, la Société nationale d’assurance (Sonas), ne constitue plus vraiment un enjeu particulier pour les autorités rd-congolaises. Le marché étant suffisamment vaste pour tous les acteurs, il appartenait tout simplement à la Sonas de réfléchir sur une stratégie adaptée au contexte ... Lire la suite


Économie
Lundi 14 Septembre 2020 - 16:15

Une cinquantaine de groupements de producteurs de manioc du département de la Bouenza bénéficie du projet Promanioc, financé à hauteur de 1,5 million d'euros (près d’un milliard de francs CFA) par l’Union européenne (UE) et exécuté par le Programme alimentaire mondial (PAM).

Ce programme qui vient de démarrer vise le renforcement de la chaîne de valeur artisanale du manioc au Congo. Il a été initié suite à un constat établi par le représentant du PAM au Congo, Jean-Martin Bauer. « Chaque année le Congo importe pour plus de 600 milliards de francs CFA d’aliments de l’extérieur alors que c’est un pays qui dispose de terres et d’un climat favorables à l’agriculture. Ce que nous voulons faire avec le projet Promanioc, c’est de renforcer la chaîne de valeur du manioc et des produits dérivés, notamment le gari et l’attiéké », a expliqué le ... Lire la suite


Économie
Lundi 14 Septembre 2020 - 16:15

Le directeur général du Comité inter-Etat des pesticides de l’Afrique centrale (CPAC), Auguste Itoua, a indiqué le 14 septembre, dans une interview accordée au quotidien « Les Dépêches de Brazzaville » que tout produit utilisé, vendu ou importé en zone CEMAC non homologué et ne répondant pas aux exigences en matière de qualité et de conformité de l’étiquetage en vigueur est obsolète.

Les pesticides qui rentrent dans la catégorie des produits obsolètes ne peuvent plus être utilisés ni reconditionnés faute d’emballages ou d’étiquettes. « La santé et la protection des végétaux sont des compétences partagées entre la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale et le CPAC. La règlementation dans ces domaines est en majeure partie harmonisée au niveau du comité qui coordonne son application et arrête les listes des pesticides ... Lire la suite


Économie
Samedi 12 Septembre 2020 - 17:49

Plusieurs structures de ce secteur ont pris part, du 11 au 12 septembre, à une exposition organisée dans le cadre de l’évènement touristique « Mon week-end à Pointe-Noire ». 

L’activité destinée à la promotion du tourisme au Congo a été conjointement organisée par l’Institut français du Congo (IFC), la société Lewanda tours adventure et la Chambre de commerce de Pointe-Noire. Christian Péa Wanda,  fondateur et gérant de Lewanda tours adventure a expliqué : « Par cet évènement nous voulons montrer à ceux qui sont à Pointe-Noire qu’il y a des activités qu’on peut faire dans la ville en dépit de tout et qu’il y a des acteurs du tourisme qui sont là pour faire valoir le secteur. L’idée est de concilier d’une part la demande et d’autre part l’offre». «Mon week-end à Pointe-Noire» a réuni, dans le respect des mesures barrières ... Lire la suite


Économie
Samedi 12 Septembre 2020 - 13:31

Le président de la Commission nationale des droits de l’homme (CNDH), Valère Gabriel Eteka-Yemet, a lors d’un échange avec le ministre des Finances et du Budget, Calixte Nganongo, le 11 septembre à Brazzaville, sollicité un accompagnement financier de l’Etat en vue de faire face aux charges liées au fonctionnement de cette institution.

Il s’agit de la mise à disposition de la CNDH de la part qui lui revient au titre du budget de l’Etat 2020 et  d’une augmentation de l’enveloppe de ladite institution constitutionnelle au titre du budget de l’Etat de l’année 2021.

« Une augmentation d’enveloppe financière est requise pour faire face aux différentes charges (rémunération du personnel, dotation en moyens roulants et autres logistiques) », a fait savoir Valère Gabriel Eteka Yemet.

Cet appui permettra à la CNDH de continuer à œuvrer pour le maintien du ... Lire la suite


Économie
Samedi 12 Septembre 2020 - 12:45

La gestion des plaintes est au cœur du Projet de développement urbain et de restructuration des quartiers précaires (Durquap), afin de faciliter et gérer les doléances des populations des quartiers ciblés. Le projet a mis en place en plus des mécanismes de gestion de plaintes déjà existant un centre d’appel, véritable outil de gestion de proximité.

« C’est un outil de management de proximité qui se veut national avec pour finalité  de répondre aux doléances des personnes qui sont affectées par la mise en œuvre du projet. Nous avons réfléchi et avons estimé qu’il était essentiel de diversifier les sources de gestion de plaintes », a indiqué Dan Horphet Ibiassi, chargé de communication du Durquap.

Emanant d’une volonté du gouvernement et de la Banque mondiale, la plateforme permettra aux populations affectées par le projet de se sentir un peu plus ... Lire la suite


Économie
Samedi 12 Septembre 2020 - 10:01

La Banque centrale du Congo (BCC) est persuadée que les préalables exigés par l’institution financière internationale sont bien à la portée de la RDC. Les deux partenaires ont engagé des pourparlers depuis plusieurs semaines par vidéoconférence en prévision d’un bouclage prochain du programme de référence et de la conclusion très attendue d’un accord formel pour un programme triennal après le réchauffement des relations avec le FMI intervenu en avril 2019.   

Au total, les autorités rd-congolaises et le Fonds monétaire international (FMI) discutent actuellement sur quelques préalables qui seraient, à en croire le gouverneur de la BCC, Déogratias Mutombo, à la portée du gouvernement de la République et de l’institut d’émission. Il y a, en premier lieu, le maintien de la stabilité macroéconomique sur la base des engagements pris dans le Pacte de ... Lire la suite

Pages