Économie


Économie
Mercredi 3 Mai 2017 - 15:30

Selon un rapport détaillé de la Banque mondiale sur le Congo publié le mercredi 3 mai, le taux de pauvreté a baissé à Brazzaville (-20%) et à Pointe-Noire (-13%), alors que dans les zones rurales elle est passée de 64,8% à 69,4%.

L’évaluation qui est menée par des experts de la Banque mondiale analyse les tendances récentes des aspects monétaires et non monétaires de la pauvreté et de la vulnérabilité économique du pays. Le taux de pauvreté au niveau national est passé de 51% en 2005 à environ 36% en 2015.

En effet, le rapport analytique s’est basé essentiellement sur deux enquêtes nationales de l’Institut national de la statistique de 2005 et 2011 sur les dépenses des ménages, ainsi que des données fournies par la direction générale du plan et du développement et celle de l’économie.

La forte croissance économique observée durant la période de ... Lire la suite


Économie
Mercredi 3 Mai 2017 - 11:20

Selon le nouveau rapport du PRB à Washington, la population africaine devrait doubler d’ici 2050. Ce qui devrait remettre en question la durabilité du continent, selon le rapport, qui fustige les Accords de partenariat de développement (APE) entre l’Union européenne (UE) et l’Afrique.

Le représentant personnel pour l'Afrique de la Chancelière allemande, Guenther Nooke, s’est dit d’accord avec l’opinion générale concernant les APE: « Ce ne sont ni des accords, ni des partenariats ». Guenther Nooke se fonde sur « l’extrême faiblesse » de l’économie africaine et sur l’absence d’infrastructure en vue de la mise en œuvre des énergies renouvelables.

Il a adhéré au  nouveau rapport du président rwandais Paul Kagame sur l’état de l’Union africaine (UA), qu’il a qualifiée de « dysfonctionnelle » et qu’il accuse de « ne pas avoir saisi ... Lire la suite


Économie
Mardi 2 Mai 2017 - 19:47

L’affaire a pris une tournure inattendue avec la volonté de la Société nationale de l’électricité (Snél) de s’imposer en intermédiaire entre la compagnie sud-africaine Eskom et les miniers de la province cuprifère. Un accord reliant la Snél à Eskom existerait déjà sur l’importation de 200 MW d’électricité, a confirmé notre consœur Ecofin. Mais la Snél parle encore des négociations en cours.

Le nœud du conflit repose dans le refus des miniers de devoir rendre des comptes à la société publique. Ils souhaitent s’approvisionner directement auprès du géant sud-africain de l’électricité. Or, une telle démarche constituerait une violation des lois du Pool énergétique de l’Afrique australe qui ne prévoit pas de relation directe, sans passer par la société publique en charge de la fourniture de l’électricité. Par rapport au conflit qui vient ... Lire la suite


Économie
Mardi 2 Mai 2017 - 19:15

Le ministre des Zones économiques spéciales (ZES), Alain Akouala Atipault a échangé le 2 mai à Brazzaville avec l’ambassadeur de Chine au Congo, Xia Huang. Ils ont évoqué les prochaines étapes du projet de la zone économique spéciale de Pointe-Noire, après l’adoption par les deux chambres du Parlement de la loi sur les ZES au Congo.

«Il est temps pour nous de voir le calendrier, les étapes à suivre les mois à venir. Je crois que nous allons continuer ensemble malgré les échéances électorales qui auront lieu ici prochainement à faire avancer les choses et tenir les délais», a indiqué le diplomate chinois au sortir de l’audience.

Xia Huang a également souligné la nécessité d’une étroite collaboration entre les deux parties pour la concrétisation du projet de la zone économique de Pointe-Noire. « Avant la fin de l’année, d’autres missions ... Lire la suite


Économie
Mardi 2 Mai 2017 - 19:15

La gestion des risques douaniers est un outil de travail qui permet aux agents de la douane de ne cibler que des marchandises à risque, afin de faciliter l'accès des marchandises aux ports et frontières. Un atelier sur le sujet s’est ouvert le mardi 2 mai, à Brazzaville, regroupant des douaniers congolais et des experts de l’Organisation mondiale des douanes (OMD).

L’atelier de formation des formateurs congolais sur "L’analyse des risques douaniers : sélectivité et ciblage" a réuni une vingtaine de cadres et agents de la douane congolaise. Durant quatre jours, ces participants vont échanger notamment sur les cinq étapes principales du processus standard de gestion des risques.

Notamment, l'établissement du contexte en rapport avec l'importation de la marchandise ; les contrôles à l'exportation et le trafic des passagers ; l’identification des risques en ce ... Lire la suite


Économie
Samedi 29 Avril 2017 - 15:53

Le corridor Pointe-Noire/Brazzaville/Kinshasa en République démocratique du Congo (RDC) est fonctionnel depuis quelque temps, a-t-on appris du directeur régional de Bolloré pour les deux Congo, Pierre Bellerose. Une aubaine pour les importateurs de la RDC qui peuvent désormais recevoir leurs marchandises en peu de temps via le Port  autonome de Pointe-Noire (PAPN).

«On a ouvert le corridor Pointe-Noire/Brazzaville/Kinshasa depuis bientôt six mois. Les clients de Kinshasa qui souhaitent avoir leurs marchandises rapidement passent aujourd’hui par le port de Pointe-Noire», a indiqué le directeur de Bolloré pour les deux Congo.

«C’était un de nos objectifs au départ, ce qui permet aux gens de la RDC d’avoir la possibilité de faire venir les marchandises par Matadi mais aussi par Pointe-Noire. Ils ont leurs boîtes non dédouanées jusqu’à Kinshasa. Tous les mois ... Lire la suite


Économie
Samedi 29 Avril 2017 - 16:19

La Régie d’assainissement et des travaux publics de Kinshasa (RTPK) a atteint ce volume historique en décembre 2016, une période marquée par les festivités de fin d'année. Quelques mois plus tôt, en janvier de la même année, la ville a évacué seulement 13 000 m³ d’ordures ménagères.

Chaque mois, un important volume de déchets ménagers est évacué des différentes communes de la capitale vers la principale décharge publique aménagée dans la périphérie est de la ville de Kinshasa, plus précisément à Nsele. Il s’agit d’une commune urbano-rurale tournée essentiellement dans les activités agricoles et de pêche. Au regard des chiffres réalisés, la RTPK a réussi à maintenir un certain rythme d'évacuation même si Kinshasa est loin d’être une ville propre. Depuis août 2015, le gouvernement provincial de Kinshasa à travers la RTPK a repris ... Lire la suite


Économie
Samedi 29 Avril 2017 - 17:46

Pour contribuer au bien-être des populations de la sous-région, la Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale (BDEAC) estime nécessaire d’augmenter le financement des projets créateurs de richesses et d’emplois. Les secteurs prioritaires sont : l’agriculture et l’agro-industrie ; la pêche, la pisciculture et l’élevage.

« Les projets à financer seront retenus, après une sélection rigoureuse, en privilégiant les projets à forte intensité de main d’œuvre, ceci dans le respect des normes environnementales », a indiqué le président de la BDEAC, Fortuno Ofa Mbo Nchama, le 28 avril à Brazzaville, lors de la présentation des axes stratégiques permettant à la BDEAC de renforcer sa gouvernance durant les cinq prochaines années (2017-2021). 

« Le développement de ces secteurs prioritaires suppose que les éventuelles contraintes telles ... Lire la suite


Économie
Samedi 29 Avril 2017 - 16:32

Le ministre des Affaires foncières et du Domaine public, Martin Parfait Aimé Coussoud Mavoungou,  a effectué le 27 mai une descente à Tchiamba Nzassi pour sensibiliser la population riveraine et créer les conditions de sécurisation pouvant permettre à la société Wing Wah, opératrice du champ pétrolier de Banga Kayo, de poursuivre ses activités avant l’opération de déguerpissement de la population riveraine. 

Le gouvernement congolais avait décidé à l’issue d’un conseil des ministres, tenu le 29 juillet dernier à Brazzaville, d’attribuer à la société chinoise Wing Wah le permis d’exploitation sur le champ pétrolier de Banga Kayo.

Il s’agit là du tout premier exemple de coopération en matière de pétrole entre la République du Congo et la République de Chine. Ce champ en on shore est situé dans une zone forestière boisée, ses pipelines ... Lire la suite


Économie
Vendredi 28 Avril 2017 - 15:39

Dans ses efforts pour l’atténuation et l’adaptation climatiques, le gouvernement congolais envisage d’aménager ses plantations dans les prochains mois sur des sites à déterminer. Ce projet qui a bénéficié du soutien de plusieurs partenaires devra également favoriser le secteur artisanal et des PME de transformation locale.

Les nouvelles plantations comporteront entre 5000 - 7000 hectares de plantations énergétiques et systèmes agroforestiers communautaires ; entre 12000- 18000 hectares de plantations énergétiques dans les zones d’approvisionnement des grands centres urbains et systèmes agroforestiers privés de petite et moyenne taille ; ainsi qu’environ 4000 hectares de terres domaniales plantées ou restaurées.

Ce plan d’afforestation est l’une des six composantes du Projet Fonds vert climat pour la mise en œuvre de la contribution déterminée au ... Lire la suite

Pages