Économie


Économie
Mardi 21 Mars 2017 - 14:05

Nommé My Esperanza, le navire de Greenpeace mène une longue expédition dans les eaux des  Etats de l’Afrique de l’Ouest, a-t-on appris.

My Esperanza est un navire de Greenpeace qui a été amarré récemment au port de Praia, au Cap-Vert. Il est programmé pour une expédition devant durer 11 semaines dans les eaux du Cap-Vert, de la Mauritanie, Guinée-Bissau, Guinée, Sierra Leone et le Sénégal, pour une campagne de sensibilisation sur l’état actuel des pêcheries à travers des rencontres politiques, la mobilisation des communautés et des consultations avec des scientifiques des Etats précités.

Intitulée « Tournée de l’espoir », cette tournée sera l’occasion pour ces pays ouest africains de se faire entendre à travers la planète, sur la prestation de leurs ressources marines. A travers son déploiement en Afrique de l’Ouest, « Greenpeace réitère ... Lire la suite


Économie
Mardi 21 Mars 2017 - 12:43

La ministre de l’Economie forestière, du développement durable et de l’environnement, Rosalie Matondo, a lancé le 20 mars à Brazzaville, un appel aux Congolais de lutter contre la déforestation et la dégradation des forêts. Elle s’est adressée dans le cadre de la journée mondiale des forêts, célébrée le 21 mars de chaque année.

« J’invite solennellement tous les Congolais, en cette journée internationale des forêts, de s’engager à ralentir le déboisement, à conserver nos forêts en bon état et à se donner ensemble les moyens de faire face au changement climatique », a déclaré Rosalie Matondo.

Elle a en outre souligné la pression humaine sur la forêt nationale qui perd chaque année 17.000 hectares du fait des défrichements dus à l’agriculture sur brûlis, la récolte du bois de chauffe, la production du charbon de bois, l’ouverture des routes, ... Lire la suite


Économie
Lundi 20 Mars 2017 - 18:45

La compagnie aérienne Equatorial Congo Airlines (ECAir) lancée en 2011 a suspendu ses activités en octobre 2016. Si les raisons sont essentiellement économiques pour la direction générale qui sort enfin d’un long mutisme pour tenter d’apporter des éclaircissements, la situation est source de passions de tous bords surtout lorsque deux rapports controversés d’audit qui évoquent une mauvaise gestion viennent adouber le jugement des uns et des autres. Directrice générale de la société depuis septembre 2011, Fatima Beyina-Moussa apporte dans cet entretien des répliques à chaque épreuve et celle, très attendue, de la relance d’ECair. 

Les Dépêches de Brazzaville : Après cinq ans d’exercice satisfaisant ECAir a disparu des airs depuis octrobre 2016. Que s’est t-il passé ?

Fatima Beyina-Moussa : Ecair a été créée avec un business plan, un montant de ... Lire la suite


Économie
Lundi 20 Mars 2017 - 16:00

La commission mixte chargée du traitement des résultats du recensement physique des agents civils de l’Etat vient de débuter le 20 mars à Brazzaville, l’examen des documents fournis par les agents de l’Etat. Par ailleurs, elle annonce l’ouverture d’une phase contentieuse pour recevoir les agents non recensés, et l’informatisation de tous les fichiers.        

Coprésidée par le ministre de la Fonction publique et de la réforme de l’Etat, Aimé Ange Wilfrid Bininga, et le ministre des Finances, du budget et du portefeuille public, Calixte Nganongo, la réunion du lancement des activités de la commission mixte a permis de faire le point de l’opération qui s’est achevée le 6 janvier dernier.

Pour le superviseur principal de cette opération de recensement, le ministre Aimé Ange Wilfrid Bininga, les résultats de l’opération seront traités ... Lire la suite


Économie
Lundi 20 Mars 2017 - 11:16

Le directeur général du Guichet unique des opérations transfrontalières (Guot), Eugene Rufin Bouya, aura la charge d’exercer ce mandat au nom de la République du Congo

Réunis les 14 et 15 mars derniers à Nairobi au Kenya, lors de la 8e assemblé générale et de la 14e réunion du comité exécutif, les pays membres de l’Alliance africaine pour le commerce électronique (ACCE) ont élu le Congo à la vice-présidence de cette institution. Le Kenya, pays hôte, a été élu à la présidence de l’assemblée générale, instance issue de l’amendement des statuts. Le Cameroun présidera, quant à lui, le comité exécutif en remplacement du délégué du Sénégal en fin de mandat après huit années à la tête de l’ACCE.

En effet, les assises de Nairobi ont permis à l’ACCE de faire le bilan de son action pour la promotion des guichets uniques africains, devenus des ... Lire la suite


Économie
Samedi 18 Mars 2017 - 18:15

La Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale (BDEAC) entend appuyer les pays membres de la sous-région dans la diversification de leurs économies, afin d’atténuer les effets de la crise occasionnée par la chute des matières premières, a indiqué le 18 mars à Brazzaville, le vice-président de cette institution financière, Armand Guy Zounguéré-Sokambi.

Au terme du conseil d'administration de la BDEAC, Armand Guy Zounguéré-Sokambi a notamment déclaré,« nous sommes saisis de l’effet du choc sur les matières premières. Nous sommes également persuadés que pour l’atténuer nous devons renforcer la politique de la Banque dans la diversification économique. Nous devons aller vers les niches au niveau du service, au niveau du commerce et des marchandises pour voir comment accompagner les pays dans cette démarche de développement ».  

... Lire la suite


Économie
Samedi 18 Mars 2017 - 17:30

La directrice de l’environnement et des ressources naturelles à la Banque mondiale, Julia Bucknall a effectué le 17 mars dernier, une visite de travail dans la capitale congolaise, au cours de laquelle elle a eu des échanges avec le Premier ministre Clément Mouamba.

Pendant son séjour, Mme Julia Bucknall s’est entretenue également avec la ministre en charge du Plan, de la statistique et de l’intégration, Ingrid Ebouka-Babackas, ainsi qu’avec celle chargée de l’Economie forestière et de l’environnement Rosalie Matondo.  

La directrice de l’environnement à la Banque mondiale a évoqué avec les membres du gouvernement congolais les questions liées à l’agenda du Projet de réduction des émissions de gaz à effet de serre résultant de la déforestation et de la dégradation des forêts (REDD+).

Le Congo dont la forêt représente 10% des forêts du Bassin du ... Lire la suite


Économie
Samedi 18 Mars 2017 - 15:30

Sur le court et moyen terme, les défis de la RDC sont d’abord politiques, estime l’institution financière internationale. Avec les perspectives mondiales toujours un peu moroses, le pays ne peut se donner le luxe de prolonger ses tensions politiques. Mais à plus long terme, les autorités congolaises devront nécessairement déverrouiller le potentiel de croissance.

Au cours de la période 2017-2018, les projections prévoient une croissance économique de 5 % en moyenne. Des chiffres plus intéressants que ceux de 2016 où les projections sont parties de 9 %, en début d’année, pour atterrir à 2,5 %. Mais cette remontée même encourageante ne se rapproche pas de la moyenne observée entre 2010 et 2015. Pour la Banque mondiale (BM), cette reprise est le fruit d’une petite remontée de la demande mondiale des matières premières mais aussi de l’expansion de ... Lire la suite


Économie
Samedi 18 Mars 2017 - 14:00

Répondant aux préoccupations du deuxième vice-président de la commission Affaires juridiques et administrives du Sénat, Jean-Pierre Ngouya,  le 17 mars lors des questions orales au gouvernement avec débat, sur l’état de l’agriculture et de l’alimentation au Congo,  le ministre d’Etat, ministre de l’Agriculture, de l’élevage et de la Pêche, Henri Djombo a, d’emblée rappelé aux élus nationaux que la question agricole ne relève pas simplement de la responsabilité des seules autorités qui en n’ont la mission mais de tous les citoyens au besoin de toutes les institutions.

 

Dans son questionnaire, Jean-Pierre Ngouya est revenu sur l’accord de financement signé entre le Congo et la Banque mondiale pour améliorer et booster l’agriculture congolaise.

Ledit accord, d’un montant de 60 milliards n’a pas encore été signé, a informé le ministre ... Lire la suite


Économie
Samedi 18 Mars 2017 - 14:12

La confirmation du maintien du cap africain par la diplomatie chinoise rassure quelque peu le continent qui voyait déjà s’éloigner son principal partenaire après le ralentissement de sa croissance ces dernières années. La RDC concentre jusqu’à 41 % de ses exportations à l’empire du milieu, une situation qui appelle à des politiques urgentes de diversification pour renforcer la résilience de l’économie congolaise face au choc causé par la volatilité des cours des matières premières. 

Rappelez-vous le 9 mars dernier, la Chine, à travers son ministre des Affaires étrangères, a annoncé avoir déjà débloqué la moitié des 60 milliards de dollars américains US promis à l’Afrique lors du 6ème forum sur la coopération sino-africaine. Il n’y a donc pas d’affaiblissement possible dans le soutien de la Chine pour l’Afrique, a-t-il réaffirmé. Depuis le ... Lire la suite

Pages