Économie


Économie
Samedi 10 Février 2018 - 16:54

Le forum organisé du 9 au 10 février à Brazzaville, à l'initiative de l’association "Lisanga 242" a permis aux jeunes candidats à l’entrepreneuriat de limer leur démarche de projets, et de découvrir des institutions capables de servir de passerelles


Économie
Samedi 10 Février 2018 - 16:11

Le pays, premier producteur mondial du minerai, veut multiplier par cinq sa taxe sur cette matière première rare très prisée dans les nouvelles technologies, d'après son nouveau code minier dont l'AFP a eu copie, le 9 février.

La loi, qui prévoit aussi de "taxer les super profits" des géants du secteur en République démocratique du Congo (RDC), est en attente de promulgation par le président congolais, Joseph Kabila. Le taux de la redevance sur les "métaux stratégiques" est porté à 10% dans la dernière version adoptée en commission mixte paritaire Assemblée-Sénat, le 27 janvier. Ce taux était à 5% dans le projet de loi initial examiné en décembre à l'Assemblée, puis en janvier au Sénat. Un décret du Premier ministre déterminera quels sont ces métaux stratégiques, ont indiqué à l'AFP des opérateurs miniers. Très demandé par les fabricants de ... Lire la suite


Économie
Samedi 10 Février 2018 - 15:30

Petite en superficie, la commune cache un potentiel énorme qui explique sans doute sa fulgurante croissance au cours des dernières années.

Un rapport interne de l’administration communale de Bandanlungwa (Bandal), notamment le rapport d'activités 2017, préconise de renforcer la réflexion sur la possibilité d’y développer le tourisme ou autres visites guidées. Ce document, publié par le service de l’économie, rappelle la présence des sites touristiques en état d’abandon, un potentiel dormant qui ne demande qu’à servir pleinement au développement économique de la commune.

Bandal dispose en son sein, en effet, de l’une des cités modernes bâties seulement dans certaines communes huppées de la ville de Kinshasa. L’on y trouve aussi la maison familiale du deuxième président de la République, Joseph-Désiré Mobutu. A cela s'ajoutent le premier pont ... Lire la suite


Économie
Vendredi 9 Février 2018 - 19:15

Le directeur délégué de la zone Afrique, méditerranée et outre-mer de la Société générale, Yann de Nanteuil, a exprimé le 9 février à Brazzaville au président Denis Sassou N’Guesso la volonté de son institution d’étendre ses activités en Afrique, particulièrement en République du Congo.  

 « Le deuxième objectif, c’était d’afficher la forte volonté de la Société générale de se développer en Afrique où elle opère depuis plusieurs décennies. Au Congo, la Société générale existe depuis cinq ans avec la volonté de participer au financement des projets de développement de ce pays », a déclaré Yann De Nanteuil.

Malgré la crise qui frappe durement l’économie congolaise, la Société générale entend contribuer à la remontée de celle-ci à travers le financement des projets ayant un grand impact sur le développement du pays.

« ... Lire la suite


Économie
Vendredi 9 Février 2018 - 17:21

Neuf ans déjà que la RDC est engagée dans un vaste processus d’amélioration de son environnement des affaires. Dès le départ, les différents organes techniques du gouvernement ont insisté sur la durée nécessaire à la maturité des réformes engagées.

La RDC expérimente ses réformes depuis 2009 et les autorités congolaises veulent de leur mise en œuvre effective par les services concernés. Il s’agit des réformes systémiques qui touchent les systèmes, les procédures et les méthodes. Mais beaucoup reste à faire pour améliorer durablement le climat des affaires et des investissements. Pour 2018, plusieurs options semblent se dessiner au niveau des institutions du pays. Kinshasa projette des actions d’envergure dans plusieurs domaines : résistance des services publics, faible appropriation institutionnelle, faible communication sur les mesures et impunité. ... Lire la suite


Économie
Jeudi 8 Février 2018 - 19:35

Le ministre de tutelle, Gilbert Mokoki, a conféré le 8 février, à Brazzaville, avec Todd P. Haskell sur les privilèges accordés aux entreprises désireuses d’investir dans le domaine.    

« Nous avons parlé des Zones économiques spéciales (ZES) et de la façon dont des investisseurs américains peuvent y investir. Nous avons aussi échangé sur l’Agoa, un programme américain qui donne des préférences aux sociétés africaines d’exporter aux Etats-Unis », a indiqué Todd P. Haskell.

 « Nous entendons travailler sur les possibilités devant permettre d’augmenter les relations commerciales entre les deux pays. La chose la plus importante, c’est que les investisseurs américains sachent la manière dont fonctionnent les ZES », a-t-il ajouté.

Le Congo a prévu de créer quatre ZES en vue de diversifier son économie. Ainsi, les villes de Pointe-Noire, ... Lire la suite


Économie
Jeudi 8 Février 2018 - 19:18

La prochaine rencontre entre les décideurs congolais et le monde minier aura lieu sans doute devant la justice internationale. Selon la Ligue congolaise de lutte contre la corruption (Licoco) qui prend très au sérieux l’escalade verbale actuelle, certaines sociétés comme Glencore, Ivanhoe et Tenke Fngurume ont promis de s’allier à toute initiative de Kibali Gold visant à aller en arbitrage international.

Kinshasa a clairement fait savoir que le processus de révision du Code minier ira jusqu’à son terme. La prochaine étape est bien la promulgation de la nouvelle loi après cinq ans de tractations infructueuses et plus de quinze ans d’application de l’ancien Code minier vieillot. Dans un bref délai, tout devrait donc tomber après la promulgation prochaine du Code minier révisé par le président de la République. Une information confirmée par le patron des Mines ... Lire la suite


Économie
Jeudi 8 Février 2018 - 17:00

Le ministre de tutelle, Marcel Ilunga, a annoncé à Matadi, chef-lieu de la province du Kongo Central, l’interdiction, à partir du 30 juin prochain, de la production, l’importation, la commercialisation et l’utilisation des sacs, sachets et autres emballages en plastique dans le pays.

La décision prise par le ministre Marcel Ilunga est l’application du décret du Premier ministre, Bruno Tshibala, du 30 décembre 2017. À partir du 30 juin, a-t-il annoncé, celui qui mettra encore en vente des sacs en plastique ou qui va en importer ou en produire est passible des sanctions.

Le décret du chef du gouvernement, a rappelé le ministre, donne un délai de six mois à compter de sa signature. En attendant l’expiration de cet ultimatum, il est recommandé aux importateurs et opérateurs économiques œuvrant dans ce secteur d’écouler rapidement leurs stoks ou simplement ... Lire la suite


Économie
Jeudi 8 Février 2018 - 16:45

La structure a présenté, du 6 au 9 février, dans la ville de Lyon, en France, des opportunités d’affaires et d’investissement dans la filière bois au Congo, à l’occasion du salon de référence du secteur et véritable lieu d’échange pour l’ensemble des acteurs nationaux et internationaux. 

Le Salon du bois, des techniques de transformation et d’agencement que la ville de Lyon abrite dans le Parc d’exposition Euroexpo peut compter sur le stand Congo, repéré par les visiteurs désireux de nouer de nouveaux débouchés. Si le marché congolais du bois a attiré l’attention des professionnels de divers horizons, de réelles approches d’affaires se sont nouées sur ce stand, offrant ainsi à l’ensemble de la filière bois française et européenne d’incontestables potentiels et de nouvelles opportunités de développement.

Pour Donald Fylla Saint-Eudes, ... Lire la suite


Économie
Jeudi 8 Février 2018 - 15:00

La contribution des sociétés forestières aux caisses de l’Etat congolais, au titre de l’exercice 2015, est révélée dans un rapport de l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE), rendu public le 7 février à Brazzaville.

Le rapport de l’ITIE a été réalisé par le cabinet Finergies et rendu public par son comité exécutif . Il en ressort que l'apport du secteur forestier au Trésor public, en 2015, s’élève à la somme de trente-trois milliards de FCFA, pendant que les secteurs pétroliers et miniers ont, quant à eux, apporté cinq cent douze et 4,9 milliards FCFA respectivement. Soit une somme globale de cinq cent cinquante milliards de FCFA .

« Au départ on ne prenait pas en compte les recettes forestières, parce qu’elles ne sont pas issues des industries extractives. Avec la politique gouvernementale de diversification ... Lire la suite

Pages