Économie


Économie
Lundi 13 Mai 2019 - 11:30

L’institution financière africaine entend financer l’installation des zones agroindustrielles à l’intérieur du pays, afin d’encourager la diversification de l’économie nationale et la création des emplois pour les jeunes.

Pour réduire la dépendance du pays des ressources pétrolières, selon la Banque africaine de développement(BAD), la solution passe par la diversification économique. L’agriculture et ses nombreuses chaînes de valeur constituent un secteur porteur au même titre que le tourisme, l’énergie, les infrastructures.

Le président de la BAD, Akinwumi Adesina, a séjourné du 10 au 12 mai dans le pays, où il s’est entretenu avec les plus hautes autorités, les partenaires techniques et financiers mais surtout les opérateurs économiques locaux.

Celui-ci a appelé les autorités congolaises à continuer de travailler en faveur de l’amélioration ... Lire la suite


Économie
Lundi 13 Mai 2019 - 11:45

L'annonce a été faite par le président de l'institution financière panafricaine, Akinwumi Adesina, au cours d’une conférence de presse qu'il a animée  le 12 mai à Oyo, dans le département de la Cuvette.

Le soutien de la Banque africaine de développement (BAD) au Plan national de développement (PND) 2018-2022 est consécutif, a déclaré Akinwumi Adesina, à l’effort que le Congo est en train de déployer  dans le cadre du développement des infrastructures de base qui occupent  une place de choix dans ce plan gouvernemental.

Par ailleurs, il a exprimé le soutien de son institution à la signature de l’accord entre le Fonds monétaire international (FMI) et le Congo concourant ainsi, a-t-il expliqué, au rééchelonnement de la dette congolaise qui était devenue un fardeau pour le pays. Il a indiqué, en outre, que l’institution financière africaine va ... Lire la suite


Économie
Samedi 11 Mai 2019 - 17:00

Dans le communiqué de presse qu’il a publié, le 9 mai, le Fonds monétaire international (FMI) a indiqué avoir franchi une étape importante de ses discussions avec le Congo. Le pays devra néanmoins attendre la décision du Conseil d’administration de l’institution pour que soit validé l’accord trouvé par les deux parties.    

Après deux ans de négociations durant lesquelles les perspectives d’un tel aboutissement étaient loin d’être crédibles, le Congo et le FMI peuvent désormais envisager l’avenir avec beaucoup de sérénité. Alors donc que Brazzaville devra, dans les délais raisonnables, accéder à la Facilité élargie de crédit, l’institution financière de Bretton Woods calibre son optimisme sur les efforts accomplis par les autorités congolaises au long des dernières années, mais elle met en lumière, dans le même temps, les mesures qui ... Lire la suite


Économie
Samedi 11 Mai 2019 - 17:30

Du projet de pont route-rail entre Brazzaville et Kinshasa à celui du corridor Ouesso-Bangui-N’Djamena en passant par les initiatives d’entretien des voies navigables et de connexion des villes de Libreville, Dolisie et Brazzaville, la Banque africaine de développement (BAD) contribue à l’accélération de l’intégration en Afrique centrale.

Située à l’ouest de l’Afrique centrale, la République du Congo est un partenaire important de la BAD. Les deux parties coopèrent dans la mise en œuvre des projets d’infrastructures pour favoriser le développement économique et l’intégration sous-régionale.

Longtemps prôné par le Congo, le projet de pont route-rail Brazzaville-Kinshasa, en République démocratique du Congo, devrait, une fois réalisé, accélérer l’intégration en Afrique centrale où l’on déplore un déficit d’infrastructures et un manque de ... Lire la suite


Économie
Samedi 11 Mai 2019 - 14:15

L’engagement pris par le chef de l’Etat, lors de son dernier séjour aux Etats-Unis, avec le géant minier Barrick, vise à développer un partenariat porteur susceptible de booster l’industrie minière de l’or du pays.

Le récent voyage effectué par Félix Tshisekedi aux Etats-Unis d’Amérique aura été bénéfique à plus d’un titre, lorsque l'on s'en tient aux retombées économiques engrangées par la République démocratique du Congo (RDC), redevenue fréquentable pour les milieux d’affaires américains. Ceux-ci se bousculent déjà au portillon à l’instar de la société minière d’or, Barrick, dont le directeur exécutif, le Dr Mark Bristow, a été reçu en audience ce week-end par le président de la République.

Au menu, les possibilités d’extension du gisement 11 000, récemment découvert à la mine d’exploitation très prospère de Kibali ainsi ... Lire la suite


Économie
Jeudi 9 Mai 2019 - 20:15

Le Fonds monétaire international (FMI) a annoncé, ce 9 mai,  la signature d’un accord avec le gouvernement congolais au terme des négociations qui ont duré plus de deux ans entre les deux parties. Cet accord ouvre la voie à un programme d’aide pour aider le Congo à rétablir sa situation macro-économique et réaliser une croissance plus élevée.   

Le communiqué du FMI, exploité par notre consœur Jeune Afrique, précise que l’accord doit maintenant être présenté au conseil d’administration de l’institution pour examen et décision. Le FMI salue les efforts de consolidation budgétaire et l’accord conclu récemment pour restructurer la dette bilatérale du Congo envers la Chine.


Économie
Jeudi 9 Mai 2019 - 19:38

Une partie du financement du Fonds africain de développement (FAD) servira à assurer les paiements liés au recrutement d'un consultant individuel pour réaliser une sorte d’inventaire des innovations existantes dans différents maillons des chaînes de valeur agricoles.

 

La République démocratique du Congo (RDC) va initier prochainement une grande étude sur les innovations dans le secteur très stratégique de l’agriculture. Il s’agit justement des différents maillons des chaînes de valeur agricoles qui sont visés dans cette étude.

Pour mener à bien cette entreprise assez complexe, le gouvernement de la République a levé l’option d’utiliser une partie des fonds alloués au Projet d’entrepreneuriat des jeunes dans l’agriculture et l’agrobusiness (Pejab) par le FAD. Institué par la loi, le Pejab est la matérialisation d’un accord de prêt conclu entre ... Lire la suite


Économie
Jeudi 9 Mai 2019 - 19:15

Les célèbres bateaux du Congo et les installations portuaires pourront être réhabilités sous peu, après plusieurs années d’immobilisation. De quoi satisfaire les navigants et les commerçants qui appellent les pouvoirs publics à assurer des investissements conséquents dans les opérations de dragage, l’entretien des berges, des barrages et écluses du chenal navigable.

Les gouvernements congolais et chinois ont signé récemment, à Brazzaville, un protocole d’accord relatif à la création d’une nouvelle société de transport fluvial chargée d’exploiter les trafics sur le fleuve Congo. Les futurs chantiers, dont le coût n’a pas été précisé, seront financés par les deux parties à travers le Fonds national de développement du Congo (FNDC).

De plus, l’accord prévoit de fabriquer des navires de gros tonnage (3000tn), de réparer les bateaux et de ... Lire la suite


Économie
Jeudi 9 Mai 2019 - 14:43

Le directeur général de la Concurrence et de la répression des fraudes commerciales, Philippe Nsonde-Mondzie, a lancé, le 8 mai à Brazzaville, un contrôle qui vise notamment à évaluer l’application de la note de service relative à l’interdiction d’importer et de commercialiser les produits dont les notices sont libellées en langues étrangères.

« Aux contrôleurs en mission, rappelez-vous que vous avez un serment de loyauté envers la République. Votre première mission est de protéger le consommateur et de veiller à la loyauté des transactions commerciales. Vous allez contrôler dans les lieux de vente et de stockage pour vous rassurer du respect de la réglementation », a déclaré le directeur général de la Concurrence et de la répression des fraudes commerciales.

Cette opération se déroulera sur l’ensemble du territoire national jusqu’en début ... Lire la suite


Économie
Jeudi 9 Mai 2019 - 14:37

Répondant aux attaques répétées des ONG Environnemental investigation agency (EIA) et Greenpeace Afrique, relatives à la prétendue mauvaise gestion par le pays de ses forêts et tourbières, le gouvernement a publié, le 8 mai à Brazzaville, une déclaration dans laquelle il précise que les ressources naturelles congolaises sont gérées conformément aux lois et règlements en la matière.

Pour ce qui est de la première ONG, elle affirme avoir mené, entre 2013 et 2016, une enquête sur l’exploitation forestière au Congo et au Gabon. A l’issue de celle-ci, elle a publié un document sur le titre " Commerce toxique : la criminalité forestière au Gabon et au Congo qui contamine le marché des Etats-Unis".

Le gouvernement tient à rappeler qu’aucune société forestière ne peut exercer au Congo de manière illégale. En effet, explique l’exécutif, ... Lire la suite

Pages