Affaire Peter Tiani : le journaliste maintenu en prison

Mardi 13 Novembre 2018 - 17:17

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

La chambre du conseil a décidé de prolonger de quinze jours la détention préventive du patron du magazine " Le vrai journal", à la prison centrale de Makala, à Kinshasa.

Le journaliste a comparu devant les juges, le 13 novembre, pour motiver la demande de sa mise en liberté provisoire. Mais la chambre de conseil, appelée à statuer sur cette mise en liberté, a décidé de prolonger de quinze jours sa détention préventive, à la prison centrale de Makala. Une détention injustifiée, selon  sa défense, qui estime que les faits pour lesquels il est poursuivi ne peuvent en aucun cas justifier une telle décision, parce que sa fuite n’a jamais été à craindre.

Des actions pour une justice juste

De leur côté, les journalistes et professionnels des médias de la ville de Kinshasa, qui ont précédemment appelé à la sagesse de la chambre du conseil du Tribunal de paix ont promis de ne pas baisser les bras, moins encore leurs micros, caméras et plumes.

Au cours d'un point de presse tenu la veille, la corporation avait promis de descendre dans la rue si le patron de "Le vrai journal" ne bénéficiait pas de cette liberté provisoire qui devrait constituer la matière de l’audience du 13 novembre.

Des irrégularités procédurales

Déjà, la défense du journaliste Peter Tiani avait fait mention d’irrégularités procédurales dans cette affaire. « Nous avons constaté une célérité suspecte dans l’évolution de ce dossier », avait indiqué son avocat conseil, Me Hervé Diakiese. Lors d’une action menée dernièrement sur le terrain, le procureur avait promis aux journalistes de revenir dans la procédure. Dans l’entendement des professionnels des médias, ces promesses devraient d’abord conduire à la libération du journaliste, à qui une convocation et une deuxième en cas de non présentation devraient être envoyées, dont la non–exécution de la part du journaliste conduirait à l’établissement d’un mandat d’amener.

Peter Tiani est poursuivi pour « calomnies, imputations dommageables et diffamation ». Il avait été arrêté après avoir relayé une information d’un autre média sur la disparition d’une importante somme d’argent dans la résidence officielle du Premier ministre. Il a été transféré à la prison centrale de Makala depuis le week-end dernier.

Lucien Dianzenza

Légendes et crédits photo : 

Le journaliste Peter Tiani

Notification: 

Non