African music forum : la deuxième édition réussie à Brazzaville

Samedi 21 Septembre 2019 - 16:00

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Dix-sept artistes musiciens congolais ont presté, le 18 septembre, devant les professionnels, directeurs des maisons de productions internationales et nationales afin de décrocher des contrats auprès de ces derniers.

C’est dans une salle comble de Pierre-Savorgnan-de Brazza, à l’Institut français du Congo (IFC), que le public a suivi avec engouement les spectacles  livrés dans une atmosphère chaleureuse sur différents styles, sous l’œil des professionnels pour détecter les talents.

Les artistes, répartis en deux show case, ont démontré tour à tour sur la même scène leur dextérité. Le premier panel a été ouvert par le groupe Les mamans du Congo, de Aka Gladys Samba, maman Glad. Créé le 8 mars 2018 à l’initiative de l’IFC, ce groupe interprète les merveilleuses berceuses congolaises en se servant des ustensiles de cuisine qui ressortent des sonorités hors pair.  

Il a été suivi de Lebel Kenko dit LBL, qui par sa voix a ébloui le public. Ce jeune artiste est dans le top 3 des talents ayant récolté le plus de votes pendant l’émission "The voice Afrique francophone". Très souple, Lebel pratique la Rnb et la rumba. Il a été accompagné par des artistes talentueux. Sa chanson "Mama eh mama" a été bien accueillie par le public.

Le groupe de rappeurs de hip-hop, Double R, composé de deux artistes dont un chanteur et un rappeur, a pris le relais. Corneil et LM Black,  lauréats des Awards musiques urbaines BSA dans la catégorie révélation masculine, en décembre dernier, ont chanté "Elle m’a regardé".

L’entrée de Paterne Maestro, gagnant du concours scène tremplin dans la catégorie rap, a fait bouger les spectateurs. Très ovationné, l’artiste,  plus original, allie sa musique aux sonorités traditionnelles. Son style est tout à fait personnel et a trait au folklore. Des cris de joie ont été entendus dans la salle lors de sa prestation.  Le refrain "tchabo etelemi" a été repris plusieurs fois par le public jusqu’à lui demander de revenir sur scène.

Even’s Mab a été un autre artiste exceptionnel, compositeur, interprète et arrangeur. Sa musique est un mélange de jazz, blues et soul.  Il chante avec sa guitare. Valdy Mikamona, une artiste à la voix d’ébène issue d’une famille des musiciens,  a collaboré avec l’illustre Jacques Loubelo, doyen de la musique congolaise. Elle a un album en cours intitulé "Mama"

« Des bons moments de musique extraordinaires»

L’orchestre mythique du Congo Brazzaville, Les Bantous de la capitale, a aussi livré un spectacle avec Edo Nganga, le patriarche, le fossile vivant, jonglant ses pas sur scène avec canne à la main.

Pour ce qui est du second show case, des artistes et orchestres, à savoir Young Ace, A6, Fox N3G4, Biz Ice, Fanie Fayar, Key Kolos, Makhalba Malechek, Sheryl Gambo, MLG Mochristo et Roga Roga et extra Musica ont également enflammé le public.

 « Nous avons passé des moments de musique extraordinaires, maintenant les pro doivent réfléchir et on va voir ce qui va se concrétiser », a fait savoir Marie Audigier, directrice déléguée de l’IFC.

Rappelons que ce programme African music forum a été organisé par le label de production internationale  Bomayé Musik, en partenariat avec l’IFC, du 17 au 18 septembre. Il a regroupé les professionnels, artistes, et directeurs des maisons de productions qui ont animé des tables rondes et  conférences sous différentes thématiques au cours desquelles les artistes ont été soumis à des performances à travers les show case. 

African music forum est un événement professionnel majeur du continent, tourné vers l’économie des musiques actuelles au Congo, en République démocratique du Congo et en Afrique.  

Rosalie Bindika

Légendes et crédits photo : 

Photo : Des artistes en plein show

Notification: 

Non