Afrique centrale : deux nouveaux actionnaires intègrent le capital de la BDEAC

Lundi 13 Juillet 2020 - 18:45

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

L’assemblée générale de la Banque de développement des Etats de l'Afrique centrale (BDEAC) a approuvé, le 13 juillet, l’adhésion du Fonds de solidarité africain et de la Banque arabe pour le développement économique de l’Afrique.

La BDEAC poursuit sa politique d’élargissement aux capitaux étrangers, après l’entrée il y a quelques mois de la Banque africaine de développement, du Royaume du Maroc et du Fonds koweïtien. Ces nouvelles participations traduisent, à en croire le président de la BDEAC, Fortunato Mbo Nchama, la bonne santé de la banque et l’attractivité du marché sous-régional.

En effet, le bilan de l’exercice 2019 affiche un résultat net bénéficiaire en hausse de 32%, soit plus de 15 milliards FCFA contre 11 milliards FCFA en 2018. Mieux, le total du bilan s’établit à 459,8 milliards FCFA, par rapport à 428,6 milliards l’année précédente. « L’assemblée générale des actionnaires s’est réjouie de la solidarité croissante des activités de la banque qui continue d’afficher un bon niveau de rentabilité malgré les vents contraires qui continuent de souffler dans les économies de la sous-région », a estimé Fortunato Mbo Nchama.

L'attractivité de l’institution financière communautaire est en partie liée aux réformes menées au cours de ces dernières années en matière de financement et de suivi de la mise en œuvre des projets. Par exemple, l’octroi d’un prêt ou crédit, souvent à des structures étatiques, la BDEAC impose des conditions suspensives pour un décaissement et des conditions d’exécution.

« Notre mission consiste non seulement à décaisser des subventions, mais aussi à faire le suivi pour que les financements accordés soient effectivement utilisés conformément aux termes de référence des projets retenus par la banque (…) Il y a aussi des cas où après un premier ou deuxième décaissement, nos équipes d’inspections découvrent que les subventions accordées n’ont pas été utilisées à bon escient », a signifié le patron de la banque.

L’un des faits marquants de la 64e session ordinaire de l’assemblée générale de la BDEAC tenue en visioconférence ce lundi, c’est le changement à la tête de l’instance dirigeante de la banque assurée désormais par le ministre centrafricain des Finances et du Budget, Henri-Marie Dondra. À noter que les principaux actionnaires demeurent les six pays membres de la Cémac, avec plus de 50% d'actions. Il s'agit du Cameroun, de la Centrafrique, du Congo, du Gabon, de la Guinée équatoriale et du Tchad.

Fiacre Kombo

Légendes et crédits photo : 

Les travaux de l'assemblée générale des actionnaires en visioconférence/Adiac

Notification: 

Non