Afrique de l’Ouest : la France acte officiellement la fin du franc CFA

Jeudi 21 Mai 2020 - 14:14

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Après l’accord de réforme du franc CFA qui a marqué la visite d’Emmanuel Macron en Côte d’Ivoire, en décembre 2019, le gouvernement français a entériné, le 20 mai, la fin du franc CFA, qui devrait dorénavant s'appeler « l’Eco ».

« Le rôle de la France évolue pour devenir celui d’un strict garant financier de la zone », a toutefois expliqué le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian. Ce point est appelé à évoluer lorsque la monnaie commune ouest-africaine verra le jour.

Le projet de loi apporte ainsi la ratification en droit français de la transformation de cette monnaie, souvent dénoncée par ses opposants comme « colonialiste » et dont le président français a reconnu qu’elle était « perçue comme l’un des vestiges de la Françafrique ».

Grâce à cet accord, la Banque centrale des Etats d'Afrique de l'Ouest (BCEAO) ne devra plus déposer la moitié de ses réserves de change auprès du trésor français, obligation qui était perçue comme « une dépendance humiliante vis-à-vis de la France par les détracteurs du franc CFA ». Autre différence importante: Paris se retire des instances de gouvernance dans lesquelles elle était présente. Jusqu'à présent, le ministre des Finances et le gouverneur de la Banque de France participaient aux deux réunions annuelles, dont l'une se déroulait à Paris.

En revanche, la France continuera de jouer son rôle de garant pour cette monnaie qui maintiendra également une parité fixe avec l'euro (1 euro = 655,96 francs CFA). Ce point est appelé à évoluer lorsque la monnaie commune ouest-africaine verra le jour.

Concernant le nouvel Eco, il reste à savoir si cette monnaie s'étendra par la suite à l'ensemble des quinze pays membres de la Communauté des Etats de l'Afrique de l'Ouest (Cédeao).

Avant l'annonce de la fin du franc CFA, ces Etats s'étaient mis d'accord pour lancer une monnaie commune cette année qui se serait appelée également Eco.

La réforme du franc CFA a été négociée au second semestre 2019 entre la France et les huit pays de l'Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA): Bénin, Burkina Faso, Côte d'Ivoire, Guinée-Bissau, Mali, Niger, Sénégal et Togo.

S’agissant du franc CFA, il ne disparaît pas complètement. Les six pays d'Afrique centrale (Cameroun, la Centrafrique, le Congo, le Gabon, la Guinée équatoriale et le Tchad), qui forment une zone monétaire distincte, continueront à l'utiliser.

Yvette Reine Nzaba et AFP

Notification: 

Non