Agriculture : la treizième édition du café-genre plaide pour l'investissement dans l'autonomisation des femmes

Mardi 9 Juillet 2019 - 16:15

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

La rencontre, axée cette année sur "l'utilisation des technologies appropriées dans la transformation des produits agricoles locaux"  été organisée le 5 juillet à Kinshasa par ONU femmes, en collaboration avec l'ambassade de Belgique en République démocratique du Congo. Elle s’est clôturée sur une série de recommandations visant  à améliorer l'investissement public, mais surtout privé.

Les recommandations formulées prennent notamment en compte  le renouvellement de l'engagement des acteurs-clés du secteur économique, afin qu'ils puissent investir davantage dans l'égalité de sexe et dans l'autonomisation des femmes, le développement de la technologie appropriée pour la transformation agricole.

La treizième édition de café-genre a été une occasion de partage des expériences, des pratiques, des initiatives innovantes, à travers la transformation des produits agricoles locaux avec les acteurs-clés du secteur économique. Elle a été aussi une occasion d'éveiller la conscience des participants sur la valeur ajoutée dans la transformation des produits agricoles congolais.

La représentante pays de l'ONU femmes en RDC, Awa Ndiaye Seck, a rappelé l'importance de l'utilisation des technologies appropriées dans la transformation des produits agricoles locaux. « Les nouvelles technologies vont booster les choses en RDC », a-t-elle fait savoir.

Pour sa part, Simon Lukombo Singi de l'Institut international d'agriculture tropicale (IITA) s’est appesanti dans son intervention sur l'importance de la chaîne de manioc et ce que la transformation et la commercialisation pourraient produire à l'interne au profit de l'économie nationale. Il a, par ailleurs, fourni aux participants toute l'ossature et les vertus du manioc qu'utilise l'IITA.

Notons que cette rencontre a mis en présence plusieurs structures de la société civile et celles œuvrant  dans le secteur de l'agriculture pour des échanges permettant de mobiliser l'opinion tant nationale qu'internationale sur la nécessité de la transformation des produits agricoles locaux et de l'utilisation de la technologie appropriée. Les différents intervenants ont présenté leurs visions portées sur les contributions, les défis, les opportunités liés au thème central, relatif aux produits congolais transformés et les opportunités d'accès au marché.

 

Blandine Lusimana

Légendes et crédits photo : 

Une vue des intervenants lors du café -genre

Notification: 

Non