Agriculture : le secteur bancaire congolais sensibilisé au forum « Grow Congo »

Lundi 27 Janvier 2020 - 17:00

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Les établissements bancaires et les institutions financières sont invités à se représenter au forum « Grow Congo Invest Agriculture » qui se tiendra le 25 février prochain, à Amsterdam au Pays-Bas.

Leur participation à cette rencontre visant à promouvoir les investissements dans les secteurs public et privé, afin de réaliser l’ambition de transformer l’agriculture congolaise, sera : de rassurer les potentiels investisseurs de leur disponibilité à leur faciliter l’accès au crédit dès qu'ils seront installés au Congo.

« L’agriculture est un secteur important de l’économie nationale qui doit bénéficier des appuis nécessaires pour son développement. Vous êtes les acteurs essentiels pour booster cette économie, et nous ne pouvions que vous placer au-devant de la scène, afin de contribuer au succès de cette rencontre », a déclaré le ministre de l’Agriculture, de l’élevage et de la pêche, Henri Djombo, lors d’une réunion de sensibilisation au forum tenu le 27 janvier à Brazzaville.

Ce dernier a, par ailleurs, relevé : « Nous allons vendre l’agriculture congolaise aux investisseurs et bailleurs de fonds. Nous allons donc devoir montrer les atouts de notre pays, notamment celui du système financier local. »

Dans son intervention, le représentant de la BCI a indiqué : « Nous sommes disposés à accompagner les agriculteurs. Seulement, les investisseurs ne viendront pas s’il n'y a pas d’attractivité fiscale. Il faudrait revoir les droits de douane ». L’amélioration du climat des affaires, la formation des acteurs agricoles dans la gestion de leur exploitation, font, entre autres, partie des préalables à remplir.

Rappelons que ce forum sera une occasion pour le Congo de rechercher les voies et moyens de mécaniser et d’intensifier son secteur agricole. Il s’agira aussi de proposer des actions d’envergure, devant permettre l’augmentation de la production des denrées alimentaires.

Outre le sujet sur le forum, les participants ont été édifiés sur le Plan national de développement 2018-2022 qui consacre l’agriculture comme moteur principal de la croissance et de la diversification de l’économie afin d’assurer la sécurité alimentaire et nutritionnelle de la population.

Les besoins en financement des projets initiés dans la cadre du PND, volet agricole, étant de 2 milliards de dollars, le gouvernement encourage de nouveaux projets et de nouvelles initiatives sur le partenariat public-privé.

En dépit des efforts que le gouvernement fournit pour promouvoir l’agriculture, le secteur agricole congolais a d’énormes défis à relever.

 

Lopelle Mboussa Gassia

Notification: 

Non