Agriculture : l’insuffisance de moyens conditionne l'essor du secteur

Vendredi 14 Août 2020 - 17:00

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Face aux membres du Sénat le 12 août dernier, le ministre d’Etat, ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, Henri Djombo, a justifié les faibles performances du secteur agricole national au manque de moyens financiers adéquats.

« Ce n’est pas par manque de vision ni de stratégie de mise en œuvre d’une politique adéquate mais, c’est surtout parce que les principaux instruments de promotion de cette agriculture ne sont pas mis en place », a-t-il déclaré.

La raison, a expliqué Henri Djombo, réside dans la contre-performance qui s’explique par l’insuffisance de ressources et l’inadéquation des mécanismes de financement.

Pour lui, « il n’y a pas eu beaucoup d’argent déversé dans ce domaine. Dans la conscience collective on a l’impression que beaucoup d’argent sort pour l’agriculture en réalité c’est le contraire.  Se référant au fonds de soutien à l’agriculture en 10 ans, l’Etat a débloqué la somme de 15 milliards de francs CFA de soutien à l’agriculture, ce qui représente en moyenne 1,5 milliard par an pour soutenir l’agriculture congolaise ».

Pour le ministre Henri Djombo, ce n’est pas le milliard et demi qu’on injecte dans ce secteur qui peut soutenir l’agriculture congolaise étant donné que dans ce soutien, il y a les moyens d’accompagnement, les exploitants, la recherche agricole, le financement des exploitants à travers les mécanismes appropriés comme le crédit agricole.

Il faudrait investir 1110 milliards de francs CFA en cinq ans à raison de 200 milliards chaque année pour faire décoller l’agriculture, assister les producteurs afin de créer les conditions de compétitivité de l’agriculture congolaise, a précisé le ministre de l'Agriculture, citant l’exemple de la Côte d’Ivoire qui consacre 400 milliards francs CFA chaque année dans son budget national au soutien à l’agriculture.

Notons que le Congo importe annuellement pour 700 milliards de francs CFA de denrées alimentaires dont 70% de produits d’origine animale.

 

 

 

Jean Jacques Koubemba

Notification: 

Non