Politique


Politique
Lundi 20 Août 2018 - 20:30

Le chef de l’Etat centrafricain est arrivé le 20 août à l’aéroport d’Ollombo, à environ 400km au nord de Brazzaville, où il a été accueilli par son homologue Denis Sassou N’Guesso qui séjourne actuellement à Oyo, dans le département de la Cuvette.

Les deux chefs d’Etat vont évoquer les sujets liés aux relations bilatérales et à la coopération sous-régionale. Ils procéderont également à la visite des activités agropastorales et économiques qui se développent dans la contrée. En avril dernier, le président Faustin Archange Touadera a effectué une visite à Brazzaville dans le cadre d’une réunion concernant le Fonds bleu pour le Bassin du Congo. Les deux pays, appartenant aux mêmes communautés régionales, entretiennent de bonnes relations de coopération.     

Le chef de l’Etat congolais a été médiateur international de la crise qui ... Lire la suite


Politique
Lundi 20 Août 2018 - 20:00

Quarante ans après sa mort, la nation a honoré l’un des pères de son indépendance par le dépôt, le 20 août à Brazzaville, d'une gerbe de fleurs sur la stèle érigée en sa mémoire, au rond-point de la poste au centre-ville. L'acte a été posé par le ministre d’Etat, Claude Alphonse Nsilou.

 

Après le dépôt de la gerbe de fleurs, Claude Alphonse Nsilou a déclaré:« Il s’agit d’un devoir de mémoire, puisque nous sommes une République indépendante ». Jacques Opangault, vice-président du Congo à l’époque coloniale, est à inscrire au registre des pères de l’indépendance du pays, proclamée le 15 août 1960. « Ces hommes ont lutté pour cette indépendance », a-t-il ajouté.

La gerbe de fleurs, en hommage à Jacques Opangault, a été déposée à la place où est érigée sa statue, en reconnaissance au combat que cet homme a mené pour ... Lire la suite


Politique
Lundi 20 Août 2018 - 19:09

Au-delà des dissensions, le chef de l’opposition congolaise estime que cette famille politique, dans sa diversité, a tout à gagner à se mettre ensemble si elle veut déboulonner la ‘’machine politique’’ du parti au pouvoir.

Pascal Tsaty Mabiala s’exprimait récemment, à la faveur d’une conférence de presse. Conscient des enjeux que pourront engendrer les prochaines échéances électorales, il estime que l'opposition dont il a la charge de diriger devrait s’organiser au mieux pour se mettre au diapason de la majorité présidentielle, pilotée des mains de maître par le Parti congolais du travail (PCT).

Ainsi, pour y parvenir, le premier secrétaire de l’Union panafricaine pour la démocratie sociale (Upads) pense que l’opposition congolaise qui se réclame d’être ‘’plurielle’’ devrait, avant tout, tourner la page à la guéguerre ... Lire la suite


Politique
Lundi 20 Août 2018 - 18:12

Le député-maire, président du conseil départemental et municipal de Pointe-Noire a relevé qu’en dépit des accords attendus avec le Fonds monétaire international (FMI), les Congolais devraient prendre leur destin en main et faire de sorte que le développement du pays soit inclusif.

Jean François Kando a évoqué trois principaux points qui ont constitué l'adresse du chef de l'Etat à la nation, le 14 août. Il s’est réjoui du retour progressif de la paix dans le département du Pool, estimant que rien ne peut se faire ni se construire sans la paix. Et à propos, il a indiqué : «Le président de la République a toujours eu pour credo la paix. Nous sommes heureux de savoir que la paix est en train de revenir et de se réinstaller dans le département du Pool longtemps meurtri. Nous espérons simplement que cette fois-ci, elle va s’inscrire dans la durée ».

Sur les ... Lire la suite


Politique
Lundi 20 Août 2018 - 16:00

La nation arc-en-ciel a décidé d’envoyer son ex-président pour jouer les observateurs en République démocratique du Congo (RDC) où le processus de l’après Kabila vient d’être engagé après qu'il a désigné son dauphin à l'élection présidentielle.

Le président sud-africain, Cyril Ramaphosa, vient de jeter son dévolu sur l’un de ses prédécesseurs, Thabo Mbeki, pour être son envoyé spécial en RDC et dans la région des  Grands lacs. C’est en tout cas ce qu’ont révélé, le week-end dernier, les médias sud-africains, devançant la communication officielle. Cette nomination intervient quelques jours après les adieux de Joseph Kabila à Windhoek (Namibie), en marge du sommet des chefs d’État de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC).

Après avoir affiché une certaine réticence à accepter cette offre, Thabo Mbeki a fini par ... Lire la suite


Politique
Lundi 20 Août 2018 - 16:45

L'association se dit inquiète de la régence des activités politiques du pays par l’entremise des seuls cadres du Front commun pour le Congo (FCC).

Dans son bulletin électronique n° 124 du 18 août, l’Institut de recherche en droits humains (IRDH) a exprimé les inquiétudes des chercheurs de son Projet d’application des droits civils et politiques (PAD-CIPO) par rapport à ce qu’ils ont qualifié de « monopolisation de l’appareil de l’Etat » par le FCC et des « abus qui en découlent ». Ces nouvelles pratiques, font remarquer l’IRDH et ses chercheurs,  violeraient l’article 21 de la Déclaration universelle des droits de l’homme qui garantit à toute personne le droit de prendre part à la direction et d’accéder aux fonctions publiques de son pays, dans des conditions d’égalité. Ce principe du droit international, soutient cette organisation, ... Lire la suite


Politique
Lundi 20 Août 2018 - 16:00

Un air de campagne électorale précoce souffle de plus en plus sur la ville capitale, submergée par des affiches, calicots et autres effigies des candidats sollicitant, à maints endroits, les regards des passants.   

Alors que le calendrier électoral prévoit des dates bien précises pour la campagne électorale, bien d’acteurs politiques engagés notamment aux législatives et à la présidentielle n’hésitent plus à dérouler leur arsenal de campagne au mépris des règles édictées par la Commission électorale nationale indépendante (Céni). À Kinshasa, les candidats à divers niveaux de scrutins s’adonnent à cœur joie à des actions destinées à solliciter les suffrages des électeurs potentiels. Le ton avait déjà été donné lors du dépôt de leurs dossiers aux Bureaux d’enregistrement et de traitement des candidatures qui avait tout l’air d’un ... Lire la suite


Politique
Dimanche 19 Août 2018 - 11:30

Le bureau politique de l’Union des démocrates humanistes (UDH –Yuki ) s’est réuni,  le  17 août  à Brazzaville, sous la direction de son président, Guy Brice Parfait Kolelas, pour  décrypter l'adresse  à la nation du président de la République, à l’occasion de la célébration du 58e anniversaire de l’indépendance du Congo .
 

Pour épargner le pays  d’une instabilité  chronique, le bureau politique de l’UDH-Yuki, après examen et analyse du discours du chef de l'Etat, a fait quelques observations et propositions. S’agissant de la crise du Pool, de  façon convergente, le bureau politique a salué le processus de pacification de ce département amorcé avec la signature des accords du 23 décembre 2017. Mais il estime que pour éviter à l’avenir ce genre de drame qui a endeuillé plusieurs familles congolaises et détruit les structures ... Lire la suite


Politique
Samedi 18 Août 2018 - 18:52

Dans une lettre du 18 août intitulée "Libérons l’avenir du Congo", le président national de la Démocratie chrétienne (DC)  note que « la RDC a besoin d’un processus crédible et inclusif de transfert pacifique de pouvoir, pour libérer son avenir ». 

Rappelant que le peuple congolais avait, récemment, gagné une bataille importante empêchant le président sortant, Joseph Kabila, de postuler pour un troisième mandat électoral, Eugène Diomi Ndongala fait observer que le peuple congolais n’a pas gagné la guerre du lancement d’un véritable processus de démocratisation au Congo-Kinshasa. Certes, pour la première fois dans l’histoire de l’Afrique centrale, a-t-il dit, la pression populaire et internationale a empêché un chef d’État ayant un contrôle absolu sur l’armée et l’appareil étatique de violer la Constitution et, à terme, de s’engager ... Lire la suite


Politique
Samedi 18 Août 2018 - 18:30

Des organisations proches du parti de l'ancien vice-président exigent un processus électoral réellement inclusif, transparent, démocratique, sans l’usage de la machine à voter et une justice réellement indépendante pour assurer la réussite des prochains scrutins.

 

Des structures affiliées au Mouvement de libération du Congo (MLC) se sont réunies, le 18 août,  au siège de leur parti à Kinshasa, pour statuer sur la situation politique de l’heure et le processus électoral en cours dans le pays. Elles ont, à cette occasion, mis en garde la Commission électorale nationale indépendante (Céni) contre une tentative d’invalidation de la candidature du président nationale de cette formation politique, le sénateur Jean-Pierre Bemba Gombo. « Les structures spécialisées et associations affiliées au MLC dénoncent un complot ourdi par la majorité au pouvoir ... Lire la suite

Pages