Politique


Politique
Samedi 16 Février 2019 - 18:09

L’on estime à près de trois millions le nombre de personnes déplacées entre 2016 et novembre 2018, et à plus de quatre millions le nombre de personnes retournées au cours de la même période dans sept provinces concernées par les évaluations de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM). Il en ressort également que la plupart des personnes retournées ont été identifiées dans l'espace kasaïen.

Les résultats des dernières évaluations de l’OIM organisées du 22 février au 28 novembre 2018, dans sept provinces du pays, sont désormais disponibles. Il s’agit d’un travail de terrain mené dans le cadre de son programme de matrice de suivi de déplacement (Displacement tracking matrix). Il tire sa principale motivation de la recherche effrénée d’une réponse à la crise humanitaire qui affecte actuellement la République démocratique du Congo. ... Lire la suite


Politique
Samedi 16 Février 2019 - 17:27

La Conférence épiscopale nationale du Congo (Cénco) a finalement décidé de mettre un bémol à sa croisade enclenchée contre Félix Tshisekedi qu’elle considère désormais comme chef de l’Etat reconnu officiellement.

Ayant pris fait et cause pour le candidat de la coalition « Lamuka » à la présidentielle, Martin Fayulu, l’Église catholique avait jusqu’à un passé récent émis des doutes sur la victoire électorale de Félix Tshisekedi, en se fiant aux rapports de ses observateurs éparpillés dans les bureaux de vote. Le clergé catholique avait poussé l’outrecuidance jusqu’à déclarer détenir les vrais résultats qui démentaient ceux publiés par la Commission électorale nationale indépendante.

Sans le dire expressément, la Cénco considérait alors Félix Tshisekedi comme usurpateur des suffrages censés revenir à celui qui, d’après elle, avait ... Lire la suite


Politique
Samedi 16 Février 2019 - 16:45

Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a évité la question ayant trait aux sanctions qui frappent des personnalités congolaises proches de son prédécesseur, lors de son adresse, le 15 février à Kinshasa, devant le corps diplomatique.

-Le chef de l'Etat a reçu, à la Cité de l’Union africaine, le corps diplomatique accrédité à Kinshasa pour ses premiers voeux à son endroit. Du contenu de son adresse, la levée des sanctions de l’Union européenne (UE) contre une poignée des dirigeants de l’ancien pouvoir est restée dans la mémoire collective comme le point saillant. La presse tant internationale que nationale y est allée de sa couche en mettant une emphase particulière sur cette sollicitation qui, en réalité, n’en était pas une.

En effet, le chef de l'Etat n’a même pas effleuré le sujet, se contentant d’émettre des souhaits en rapport avec la ... Lire la suite


Politique
Samedi 16 Février 2019 - 15:00

Le président par intérim de l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), qui s’exprimait le 15 février devant les militants à l’occasion du 37e anniversaire de cette formation politique, a ciblé principalement l'ex-chef de guerre, Jean-Pierre Bemba, et l'ex-gouverneur du Katanga, Moïse Katumbi, qui vivent dans la capitale belge, tous deux représentant les principaux soutiens de Martin Fayulu. 

C’est un véritable réquisitoire que le président intérimaire de l’UDPS a fait à l’endroit des opposants à Félix Tshisekedi, à l’occasion de la célébration du trente-septième anniversaire de ce parti, à Kinshasa. Jean Marc Kabund qui s’exprimait devant des milliers de militants réunis au siège de l’UDPS, à Limete, n’est pas allé par le dos de la cuillère pour mettre en garde contre toute velléité déstabilisatrice que pourraient nourrir ... Lire la suite


Politique
Samedi 16 Février 2019 - 14:00

Une délégation de la Commission Education, culture, science, information et technologie du Sénat, conduite par son président, Jean-Félix Tchicaya, a visité le site, le 15 février, pour s’enquérir de l’état d’avancement du chantier.

 « Depuis un certain temps, on parle de l’Université internationale Denis- Sassou-N’Guesso de Kintélé. Il nous revient à nous, élus et représentants du peuple, de parler de ce gigantesque projet à nos mandants. Mais comment en parler sans toucher du doigt la réalité ? Il était donc question de venir sur le terrain », a déclaré Jean-Félix Tchicaya.

Interrogé sur le début des cours dans cet établissement, le président de la Commission Education du Sénat a laissé entendre : « Pour ce qui est de la mise en route ou de la mise en œuvre de cette université, cela relève du gouvernement. Mais il n’en demeure pas ... Lire la suite


Politique
Samedi 16 Février 2019 - 13:30

 Zurab Pololikashvili a échangé, le 15 février à Brazzaville, avec Pierre Ngolo.

« Nous avons été très ravi de voir l’engagement du parlement congolais en matière de tourisme et de savoir aussi que le président du Sénat comptait sur le tourisme qui fait partie des priorités dans la diversification de l’économie du pays », a laissé entendre le secrétaire général de l'Organisation mondiale du tourisme, au terme de l'entretien.

Auparavant, la délégation a participé à une caravane initiée par le Royaume du Maroc et à laquelle ont pris part plus de deux cents personnes. D’importantes thématiques ont été débattues à cette occasion.

Notons que Zurab Pololikashvili était accompagné par la ministre congolaise du Tourisme, Arlette Soudan Nonault.

 

 


Politique
Samedi 16 Février 2019 - 11:45

L'information a été donnée  par le représentant spécial du secrétaire général des Nations unies pour l’Afrique centrale, François Lounceny Fall, le 14 février à Brazzaville, à l’issue d’un entretien à huis clos avec le secrétaire permanent du Conseil national du dialogue, Martin Mbéri.

En séjour de travail au Congo, le représentant du secrétaire général de l'ONU a tenu à rencontrer le secrétaire permanent du Conseil national du dialogue, pour chercher à comprendre ses attributions et son fonctionnement interne.
Après avoir été bien renseigné sur l’institution, François Lounceny Fall a jugé très important cet organe consultatif, au regard de ses attributions qui privilégient le dialogue et le consensus politique comme l’unique voie de recours dans la résolution des différends.

Ainsi, pour garantir sa réussite, le représentant spécial du ... Lire la suite


Politique
Jeudi 14 Février 2019 - 19:28

Des mouvements de reddition des miliciens sont rapportés depuis l'investiture, le 24 janvier dernier, du président Félix-Tshisekedi.

La hiérarchie des Forces armées de la République démocratique du Congo (Fardc) a exprimé, le 14 février, par voie d’un communiqué portant le sceau du général Léon-Richard Kasonga, un satisfécit en rapport avec la dynamique de reddition des miliciens qui s’observe dans le pays depuis l'investiture du nouveau président de la République élu, Félix Tshisekedi. 

Dans plusieurs provinces du pays, en effet, des miliciens se rendent par centaines, notamment dans les régions de l’Ituri (nord-est), Nord-Kivu, Sud-Kivu et Maniema (est). Au Kasaï centre, par exemple, l’on a recensé plus de six cents miliciens démobilisés. De quoi réjouir la hiérarchie militaire qui, en plus de saluer ce geste, invite d'autres rebelles actifs, ... Lire la suite


Politique
Jeudi 14 Février 2019 - 16:35

Le challenger de Félix Tshisekedi à la présidentielle du 30 décembre a vu son mandat être validé à la chambre basse du parlement, au cours de la plénière du 13 février.

Candidat de la coalition Lamuka, l'élu de Kinshasa à la députation nationale pourra siéger valablement à l’Assemblée nationale parmi les  quatre cent quatre-vingt-cinq députés validés, en attendant les quinze autres qui seront connus à l’issue des scrutins de Butembo, Beni ville et territoire, et Yumbi prévus en mars, afin d'atteindre l’effectif requis de cinq cents députés nationaux. Pour maints observateurs, la présence de Martin Fayulu à la chambre basse est une bouffée d’oxygène pour cet acteur politique présenté, d’ores et déjà, comme le potentiel chef de file de l’opposition. L’on s’attend à ce qu’il utilise les armes légales pour combattre le pouvoir en place ... Lire la suite


Politique
Jeudi 14 Février 2019 - 15:40

En séjour de travail au Congo, le représentant spécial du secrétaire général des Nations unies pour l’Afrique centrale a entamé, depuis le 13 février, des échanges avec les acteurs politiques de la majorité, de l’opposition et du centre.

François Louncény Fall s’est réjoui de la détermination des autorités congolaises à privilégier les vertus du dialogue. Le fonctionnaire onusien l’a déclaré à la sortie de l’audience que le secrétaire général du Parti congolais du travail (PCT), Pierre Ngolo, lui a accordée, le 14 février à Brazzaville.

« Les Nations unies suivent de très près l’évolution de la situation politique au Congo, notamment des efforts qui sont entrepris pour créer les bases d’un dialogue. C’est ainsi que nous saluons la mise en place du Conseil consultatif du dialogue. Nous encourageons toute la classe politique à accepter de ... Lire la suite

Pages