Politique


Politique
Jeudi 13 Décembre 2018 - 14:15

En attendant les conclusions de l’enquête en cours, le gouvernement privilégie, d’ores et déjà, la piste criminelle.

L’incendie ayant ravagé le principal entrepôt de la Centrale électorale situé sur l’avenue Forces armées (ex-Haut commandement), dans la nuit du 12 au13 décembre, défraie la chronique politique dans le pays. Le constat fait sur place par les autorités ainsi que par les responsables de la Commission électorale nationale indépendante (Céni) est alarmant, au regard de l’importance des dégâts. A en croire le ministre d’Etat en charge de l’Intérieur et sécurité, Henri Mova Sakany, c’est près de 10% du matériel électoral destiné à la ville de Kinshasa qui est parti en fumée. D’autres sources font état de plus ou moins sept mille machines à voter, urnes et isoloirs qui seraient calcinés. Le feu a consumé presque tout ... Lire la suite


Politique
Jeudi 13 Décembre 2018 - 14:00

Le président national du parti Conservateurs pour la nature et démocrates (Conadé) et candidat aux législatives dans la circonscription Lukunga a estimé que l'incendie qui s'est produit dans l'un des dépôts de la Centrale électorale n'est que la « chronique d’une élection reportée ».

Un des entrepôts de la Commission électorale nationale indépendante (Céni), situé sur l'avenue Haut commandement, à Gombe, a été ravagé par un incendie aux petites heures du 13 décembre. Il est fait état d'une perte considérable d'une partie du matériel électoral destiné à la ville de Kinshasa. Réagissant à la suite de ce sinistre, Moïse Moni Della a estimé qu'il s'agit de « la matérialisation d’une planification d’un chaos pour se maintenir au pouvoir », parlant même de la « chronique d’une élection reportée ». Le président national de ... Lire la suite


Politique
Mercredi 12 Décembre 2018 - 19:22

Le président de la Centrale électorale a livré l' information majeure, le 11 décembre, à la délégation de la Mission d’observation électorale de la Sadc conduite par l'ancien président de la Cour suprême de la Zambie,  le juge Ernest Sakala, a-t-on appris de l’institution.

Les préparatifs techniques des élections évoluent conformément aux prévisions, a assuré Corneille Nangaa lors de la réunion d'évaluation avec la délégation de la Sadc. Il était accompagné par le rapporteur Jean-Pierre Kalamba et le secrétaire exécutif national Me Ronsard Malonda. Pour y arriver, a-t-il dit à ses hôtes, « nous avons surmonté plusieurs challenges et défis avec l’accompagnement des parties prenantes au processus électoral ».

Dans trois jours, a-t-il poursuivi, toute la carte de déploiement sera en couleur verte avec la présence de tous le matériel dans ... Lire la suite


Politique
Mercredi 12 Décembre 2018 - 17:45

Le candidat président de la coalition « Cap pour le changement» a indiqué, au cours d’un meeting, que les militants de la coalition soutenant Martin Fayulu ne veulent pas d'élections et veulent les perturber.

Entre Félix Tshisekedi et Martin Fayulu, les deux principaux leaders de l’opposition à la présidentielle du 23 décembre, le fossé est en train de se creuser davantage. Ces deux frères ennemis évoluent présentement à couteaux tirés via leurs partisans plus que jamais divisés sur l’autel des ambitions politiques incarnées par leurs plates-formes électorales, en l'occurrence, Cap pour le changement et Lamuka.

L’hostilité est telle que chaque camp ne laisse pas à l’autre le champ libre pour évoluer en toute quiétude en cette période de campagne électorale. Si les velléités de perturbations du meeting de Martin Fayulu à Beni et ailleurs, dans le ... Lire la suite


Politique
Mercredi 12 Décembre 2018 - 17:00

Après le revers subi à Kindu où son jet a été interdit d’atterrissage, le candidat de "Lamuka" peine à se déployer dans la province du Tanganyika, à la suite des restrictions auxquelles il est censé faire face sur fond d’instrumentalisation d’une certaine jeunesse katangaise manipulée et dressée contre sa personne.    

Le candidat de la coalition Lamuka n’est décidément pas au bout de ses peines. Sa tournée dans le Congo profond est jusqu’à ce jour émaillée de violences et d’incidents qui laissent perplexes tous ceux qui ont parié pour la tenue des élections apaisées d’ici au 23 décembre. Arrivé le 12 décembre à Kalemie, le chef-lieu du Tanganyika, en provenance de Lubumbashi où il a eu maille à partir avec les autorités locales qui ne lui ont pas laissé le temps de communier avec ses partisans, Martin Fayulu devra faire avec la grande ... Lire la suite


Politique
Mercredi 12 Décembre 2018 - 17:15

Dans une récente correspondance adressée aux  deux cadres de la plate-forme Ensemble pour le changement, les mouvements katumbistes leur enjoignent de clarifier leur position, tout en jugeant leur rapprochement avec le candidat de Cap pour le changement de contre-nature, parce qu’en contradiction avec l’idéal politique incarné par leur autorité morale, Moïse Katumbi.

Delly Sessanga et André Claudel Lubaya, deux cadres d’ Ensemble pour le changement dont Moïse Katumbi est l’autorité morale, continuent d’entretenir un flou sur leurs rapports avec cette plate-forme aujourd’hui diluée, pour le besoin de la cause, dans la coalition Lamuka. Jusque-là respectivement secrétaire général et membre de ce regroupement politique ayant soutenu la candidature à la présidentielle de l’ex-gouverneur du Katanga jusqu’à son invalidation par la Commission électorale ... Lire la suite


Politique
Mercredi 12 Décembre 2018 - 15:45

L’ONG demande au gouvernement de la République d’assurer réellement la sécurité de tous les candidats à la présidentielle pour le bon déroulement de la campagne en cours.

Faisant le monitoring des violences survenues, le 11 décembre à Lubumbashi, dans le Haut-Katanga, relatives à l’attaque du cortège du candidat de Lamuka à la présidentielle, Martin Fayulu, l’Association congolaise pour l’accès à la justice (Acaj) donne le bilan provisoire de deux morts par balles réelles parmi les partisans de ce candidat. L'association de défense des droits de l’homme a indiqué également qu’un policier a été grièvement blessé et se trouve dans un état critique, quarante-trois civils sont blessés dont quinze par balles et cinq véhicules incendiés dont deux de la police. L’Acaj relève aussi que vingt-sept partisans de la coalition Lamuka parmi lesquels ... Lire la suite


Politique
Mardi 11 Décembre 2018 - 17:37

La détérioration de la situation sécuritaire dans la ville du nord-est de la République démocratique du Congo pourrait, si on n’y prend garde, impacter négativement les résultats dans les urnes à cause de l'insécurité qui y règne.

La situation sécuritaire dans le territoire de Beni (Nord-Kivu) demeure toujours préoccupante. Malgré la pression exercée par la population sur ses autorités locales dans une perspective de restauration de la paix, celle-ci reste toujours fuyante et passe encore pour un concept vide de sens dans l’imaginaire collectif. Au lendemain du passage dans la région de Martin Fayulu, le candidat n°4 à la présidentielle qui a fait la promesse de s’attaquer à l’insécurité une fois élu, la ville est rentrée dans ses incertitudes. L’insécurité a vite repris ses droits. En témoigne, l’attaque perpétrée le 10 décembre par les ... Lire la suite


Politique
Mardi 11 Décembre 2018 - 16:29

Le gynécologue congolais a émis son vœu le10 décembre, à Oslo, en Norvège, lors de la réception officielle de son Nobel de la paix, tout en invitant la communauté internationale à prendre conscience de l’ampleur du viol qui est réputé être l’apanage des régions insécurisées d’Afrique subsaharienne.

Quelques semaines après son plébiscite par le comité prix Nobel, ce n’est que le 10 décembre que le Congolais Denis Mukwege a officiellement reçu son trophée, en compagnie de la jeune Nadia Murad, également récompensée pour la même distinction. La cérémonie a eu lieu à Oslo, en présence de plusieurs personnalités et leaders internationaux qui ont salué le travail abattu par ce gynécologue congolais pour le bien de l’humanité. C’est non sans raison que l’assistance l’a ovationné pendant de longues minutes à l’appel de son nom.

Premier ... Lire la suite


Politique
Mardi 11 Décembre 2018 - 16:30

À dix jours de la fin de la campagne, l’on assiste de plus en plus aux accrochages entre la coalition « Lamuka », la plate-forme Cap pour le changement (Cach) et le Front commun pour le Congo (FCC) via leurs candidats respectifs à la présidentielle. Chacun d’eux a sorti sa grande artillerie…

Démarrée le 22 novembre dernier, la campagne électorale est en train d’amorcer sa courbe descendante en attendant sa clôture déjà imminente. Les candidats à la présidentielle, qui jettent leurs dernières forces dans la bataille, ne lésinent plus sur les moyens sachant que le temps leur est désormais compté. Tout est mis à profit pour freiner l’élan d’un adversaire ayant pris une longueur d’avance. Dans les officines des candidats, des stratégies sont concoctées au fil du temps pour capitaliser les chances de réussite. Il n’y a, pour l’heure, aucune ... Lire la suite

Pages