Politique


Politique
Samedi 29 Septembre 2018 - 15:45

Les deux capitales affichent de plus en plus leur volonté de réduire les dangers des incompréhensions et des malentendus afin de repartir sur de nouvelles bases.

Les autorités congolaises et belges ont, depuis un temps, décidé de mettre un terme à la tension qui a noirci le ciel des relations diplomatiques entre Bruxelles et Kinshasa. Des appels de pied sont signalés de part et d’autre, sans que cela ne soit concrétisé de manière officielle. Toutefois, la volonté est là, perceptible, de passer l’éponge sur une vile polémique qui, à terme, n’aura profité à aucune des parties. « (…) Il y a une volonté de mieux se comprendre, de réduire les dangers des incompréhensions et des malentendus », a déclaré le Premier ministre belge, Charles Michel, au sortir de l’audience que lui a accordée, le 28 septembre, le président Joseph Kabila Kabange, en ... Lire la suite


Politique
Samedi 29 Septembre 2018 - 14:45

Le sénateur et président national du Mouvement de libération du Congo (MLC) a préconisé le changement du régime comme solution aux circonstances douloureuses qui prévalent dans l'est du pays depuis près de deux décennies.

Dans une communication téléphonique, le 28 septembre, Jean-Pierre Bemba s’est dit préoccupé par l’insécurité récurrente qui mine la province du Nord-Kivu, exprimant sa solidarité envers la population victime des « massacres à grande échelle perpétrés récemment dans la ville de Béni mais aussi sur l’ensemble de la province du Nord-Kivu ».

Le président national du MLC a dit, en effet, trouver inacceptable et anormale la multiplication des groupes armés qui sèment l’insécurité dans les provinces de l’est du pays. Comment expliquer, s’est-il demandé, que dans le Nord-Kivu, l’on parle de soixante-dix bandes armées ? ... Lire la suite


Politique
Samedi 29 Septembre 2018 - 14:30

S’estimant incarner une alternative crédible du changement, le président de l’Union pour la nation congolaise (UNC) recommande, dans son projet, de rétablir l'autorité de l'Etat sur toute l'étendue de la République.

« J’aime le Congo, nous aimons le Congo ». Tel est l'intitulé du programme de gouvernance dont est porteur Vital Kamerhe. Son application, pense-t-il, est à même de redresser le pays pour en faire un véritable pôle de développement en Afrique. A l’instar d’autres candidats à la présidentielle de décembre prochain, qui ont eu à présenter leurs programmes d’action, le président de l’UNC s’est livré au même exercice, le 28 septembre, en présence des journalistes, de ses partenaires politiques de l'opposition et de ses partisans. Le programme est évalué à cent quatorze milliards de dollars et s’étale sur cinq ans avec, à la ... Lire la suite


Politique
Samedi 29 Septembre 2018 - 13:45

Le directeur général de Total Congo l'a fait savoir le 27 septembre à Brazzaville, au cours d’un échange avec le premier vice-président de l’Assemblée nationale, Léon Alfred Opimbat.

 

 

 

Martin Deffontaines a jugé positif et même satisfaisant, l’état de santé du secteur pétrolier dans le pays, malgré l’extrême volatilité des cours. Dressant le bilan de ce secteur après la mise en service du projet Moho-Nord, l’année dernière, il a laissé entendre que les résultats de production sont bons jusqu’à présent et le travail consiste à préparer les relais de croissance pour le futur. Il a, par ailleurs, rappelé que le pétrole est une ressource dont les cours sont extrêmement volatils.

« Il faut donc faire face à ces cycles et en tant que responsable de l’entreprise aujourd’hui, je me dois de la préparer à cela. C’est pour ça qu’on ... Lire la suite


Politique
Jeudi 27 Septembre 2018 - 17:15

Le récent plaidoyer des évêques catholiques auprès du chef de l’Etat  zambien, Edgar Lungu, en sa qualité de président  de l'organisation sous-régionale, n’est pas bien digéré par le pouvoir qui l'estime inopportun.

La requête de la Conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco), adressée le 7 septembre au chef de l’Etat zambien et chairman de la troïka de la Communauté de développement d'Afrique australe (SADC) sur la politique, défense et sécurité n’a pas été du goût du pouvoir en place. Alors que l'épiscopat catholique espérait, à travers cette démarche, obtenir de l’organisation sous-régionale une sérieuse implication dans l’accompagnement du processus électoral en RDC, la majorité présidentielle juge la démarche plutôt inopportune. Elle l’a exprimée, le 26 septembre, par l’entremise de son porte-parole André-Alain Atundu, ... Lire la suite


Politique
Mercredi 26 Septembre 2018 - 19:00

Les travaux de la session dite « administrative» ont été lancés, le 25 septembre, par Jean François Kando, et prendront fin le 4 octobre.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les conseillers vont notamment examiner, en vue de leur adoption, la délibération n°011/DPN-CPN-CDM-BE du 31 mai 2018 portant revalorisation des taux des taxes des pièces d’état civil ; la délibération annulant celle n°016/DPN-CPN-CDM-BE du 31 mai 2018 autorisant le bureau exécutif du conseil départemental et municipal à négocier des emprunts dans les conditions prévues par la loi ; la délibération portant revalorisation des taux des documents administratifs et d’état civil ; la délibération modifiant et complétant certaines dispositions de la délibération n°009 du 8 mars 2004 portant réglementation de la circulation des grumiers dans la ville de Pointe-Noire. 

Dans l'ordre du jour ... Lire la suite


Politique
Mercredi 26 Septembre 2018 - 17:30

Au cours d’une réunion de haut niveau du Comité de liaison, cadre de concertation qui réunit la centrale électorale et les mandataires régulièrement accrédités des Partis et regroupements politiques légalement reconnus dans le pays, le président de cette centrale a rassuré sur la tenue imminente des scrutins à la date prévue, à moins, a-t-il dit, que les politiques en décident autrement.

La spécificité de la réunion organisée le 25 septembre, à Kinshasa, tient au fait que, d’une part, elle est la toute première après la publication le 19 septembre des listes définitives des candidats à la présidentielle et aux législatives et, d’autre part, elle a connu la participation de certains candidats. L’objectif visé était principalement d’évaluer le processus électoral à plus ou moins quatre-vingt-sept jours de la tenue des scrutins.

L’occasion ... Lire la suite


Politique
Mercredi 26 Septembre 2018 - 16:30

Madame la présidente,

Monsieur le secrétaire général,

Excellences, mesdames et messieurs les chefs d'Etat et de gouvernement,

Mesdames et messieurs,

Comme plusieurs années auparavant, je me réjouis de prendre la parole du haut de cette tribune, d'abord pour rendre hommage à un digne fils du continent africain, M. Kofi Annan, qui vient de nous quitter il y a quelques semaines, après avoir marqué notre organisation d'un engagement exemplaire au service de la paix.

Je salue, ensuite, le leadership incontestable du secrétaire général, Antonio Guterres, dans la défense d'un multilatéralisme fort influencé par une ONU réformée. En même temps, j'adresse mes très vives et chaleureuses félicitations à vous, madame la présidente, pour votre brillante élection, reconnaissance évidente de votre expérience en qualité de diplomate.

Lors de mon intervention à la 72e session ... Lire la suite


Politique
Mercredi 26 Septembre 2018 - 16:45

Pour nombre d’acteurs politiques de l'opposition, l'adresse du chef de l'Etat est en totale déconnection avec les réalités politiques et sécuritaires que connaît le pays, à la veille des scrutins prévus d’ici au 23 décembre.

« Du déjà entendu ». C’est la rengaine qui transparaît dans les réactions recueillies dans les milieux de l’opposition où le discours de Joseph Kabila, prononcé le 25 septembre à la tribune de la 73e session de l’Assemblée générale des Nations unies, semble ne pas émouvoir les consciences. En effet, pour les opposants, le passage du chef de l’Etat congolais à l’ONU est un non évènement pour autant qu’il n’apporte aucun gain en termes d’avancées du processus électoral qui demeure stationnaire.

Pour Moïse Katumbi, dont la présence est également signalée à New York, le discours présidentiel travestit la vérité. ... Lire la suite


Politique
Mercredi 26 Septembre 2018 - 15:15

Les résultats largement mitigés au plan opérationnel des forces onusiennes en République démocratique du Congo (RDC) sont à la base de la requête présidentielle exprimée du haut de la tribune de la 73e session de l’Assemblée générale des Nations unies.

C’est avec intérêt que les Congolais ont suivi, le 25 septembre, l’adresse du chef de l’Etat, Joseph Kabila, à la tribune de la 73e Assemblée générale de l’ONU à New York. « Faire de l’ONU une organisation pour tous : une force mondiale fondée sur des responsabilités partagées, au service de sociétés pacifiques, équitables et durables », telle est la thématique qui sous-tend ces assises, laquelle constituait du reste le sous-bassement de l’intervention de Joseph Kabila. Le président de la République a, en effet, posé quelques questionnements en rapport avec l’avenir de cette organisation ... Lire la suite

Pages