Aïkido : une cinquantaine d’apprenants participe à l’Aïki-vacances

Lundi 19 Août 2019 - 17:47

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Le président de la Fédération congolaise d’Aïkido, Me Henri Djombo, a officiellement lancé, le 16 août, la dix-neuvième édition du stage de formation dans cette discipline sportive.

Jusqu’au 15 septembre prochain, les jeunes désireux d’apprendre ou  d’approfondir leurs connaissances dans cet art martial se retrouveront du lundi au vendredi au dojo le Vert, situé dans l’enceinte du parc zoologique de Brazzaville. Dirigé par Me Marcel Moutou, ce camp de vacances est un espace de regroupement et d’épanouissement des enfants dans la pratique d’Aïkido.

Pendant la séance d’entrainement collectif de près d’une heure, Me Henri Djombo, ceinture noire sixième dan, a montré les techniques basées sur la forme, notamment les esquives lors d’un combat, les possibilités d’immobilisation de l’adversaire ainsi que le dégagement en cas d’un contact. Il a signifié que le tout doit se faire dans la souplesse, sans exercer de la force.

« C’est un plaisir de voir les jeunes manifester l’engouement pour cet art martial, en dépit de leurs âges. Ils sont pour la plupart des débutants mais très passionnés. Ils veulent tous déjà connaitre les techniques mais comme à l’école, il y a un programme à respecter. En tant que maitre et chef de famille, j’aime les enfants et ça fait plaisir de leur transmettre les connaissances parce que l’Aïkido procure beaucoup de bienfaits aux pratiquants », a déclaré Me Henri Djombo.

Très heureux de découvrir ce sport de combat, certains apprenants estiment que l’Aïkido change leur façon d’agir et ils invitent à cet effet les enfants de moins de dix-sept ans à les rejoindre. « J’ai commencé il n y’a pas trop longtemps. À chaque fois que je m’entraine, je me sens relaxe et plus en forme. J’ai décidé d’apprendre cet art parce que je suivais à la télé les témoignages de certains enfants qui se font violer, en étant  incapables de se défendre. Je demande à d’autres enfants de venir nous rejoindre », a indiqué Godlive, une apprenante ceinture jaune.

Notons que depuis sa première édition, l’Aïki-vacances accueille les enfants venus des différents quartiers de la ville capitale.

Rude Ngoma (stagiaire)

Légendes et crédits photo : 

Démonstration d'une technique lors du lancement d'Aïki-vacances

Notification: 

Non