Alphabétisation: améliorer la qualité d’apprentissage pour les mineurs

Mardi 22 Octobre 2019 - 13:45

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

La nouvelle stratégie proposée par la Banque mondiale(BM) entend perfectionner la scolarisation chez les enfants âgés de 10 ans.

Selon une étude menée par la BM et l’Unesco, un grand nombre d’enfants peine à  lire à l’âge de 10 ans. Dans les pays en développement, plus de la moitié des enfants de cet âge, soit 52%, est privée des plaisirs et des bienfaits que procure le fait de savoir lire et comprendre un texte simple.

Dans les pays pauvres, le taux des apprentissages est de 78 % contre 8 % dans les pays riches. Du côté de l’Afrique subsaharienne, les chiffres sont encore plus alarmants. 86 % d’enfants, en fin de cycle primaire, ne sont pas en mesure de lire et de comprendre un texte court. « Cette pauvreté des apprentissages est un obstacle majeur qui compromettra lourdement leur capacité à réaliser pleinement leur potentiel », indique le rapport de la BM présenté, le 18 octobre, à l’issue d’une vidéo-conférence.

Pour ce faire,  l'institution financière internationale s’est dotée d’un nouvel objectif,  à savoir « réduire de moitié au moins le nombre d’enfants ne sachant pas lire à 10 ans d’ici à 2030 ». 

Plusieurs étapes fondamentales sont nécessaires pour cela, notamment permettre aux enfants de survivre et de grandir en bonne santé, garantir l’accès des familles à des services de qualité, veiller à l’égalité des chances entre filles et garçons, et offrir des opportunités économiques à leurs parents.

La BM est déterminée à apporter des systèmes éducatifs de qualité à tous les niveaux dans les pays concernés, tout en  s’assurant que ses efforts contribueront parfaitement à l’acquisition des fondamentaux par tous les enfants scolarisés en primaire.

Il sera également question de multiplier par deux les progrès à l’échelle mondiale, mais par deux fois et demie en Asie du Sud et en Afrique subsaharienne, mettre en place des interventions ciblées, renforcer les performances d’ensemble des systèmes éducatifs et  faire de l’investissement dans l’humain un enjeu collectif.

Gloria Lossele

Légendes et crédits photo : 

Des élèves participant à la vidéo-conférence de la BM

Notification: 

Non