Artisanat : une solution pour améliorer l’approvisionnement en matières premières

Jeudi 6 Février 2014 - 15:30

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Bernard Tchibinda Djimbi, directeur départemental de l’Agence nationale de l’artisanat (ANA) au Kouilou, a annoncé aux artisans de Pointe-Noire et du Kouilou la création prochaine de la Coopérative des fournisseurs en matières premières (Cofomar) afin de résoudre le problème récurrent du ravitaillement en matières premières

La réunion qui a eu lieu au Centre social Jean Baba à Mvou Mvou, a regroupé un certain nombre d'artisans, notamment des menuisiers, sculpteurs, bijoutiers, vanniers, potiers, vendeurs de planches et transformateurs de fruits.

Selon Bernard Tchibinda Djimbi, la séance de travail a été élargie aux artisans de Pointe-Noire parce que ces derniers utilisent les matières premières qui proviennent essentiellement des forêts du Kouilou (lianes, métaux, bois, argile, gravier, etc.). Et d’ajouter que la mise en place de cette structure obéit à la volonté de l’ANA de mettre fin aux incessantes pénuries en matières premières mais aussi à la surenchère des fournisseurs véreux. « Nous avons mis en place la coopérative pour accompagner les directives du gouvernement qui a pris des textes visant à mettre fin aux coupes illicites de bois dans les forêts, à l’extraction illégale des métaux et autres matières issues du sol et sous-sol congolais », a expliqué Bernard Tchibinda Djimbi.

Un dépôt sous forme de centrale d’achat verra le jour et fournira en temps réel les diverses matières premières. « La Cofomar va employer des jeunes qui travailleront sur toute la chaîne, de la collecte à la production. Cette organisation augmentera à coup sûr la production des différents produits artisanaux de qualité », a-t-il poursuivi.

Appréciant l’initiative, Naason Boueya, président de l’association des menuisiers du Congo, a indiqué : « Je salue cette initiative du directeur départemental qui, en tant qu’ancien président du Groupement interprofessionnel des artisans du Congo (GIAC), connaît les problèmes auxquels les artisans sont confrontés. La création de la Cofomar est pour nous un soulagement qui va aussi solidifier davantage nos relations. »

Landou Kembolo, sculpteur sur bois, a de son côté, également loué l’initiative du directeur départemental de l’ANA du Kouilou, de regrouper les différents fournisseurs des matières premières à partir des villages du Kouilou.

Dans les jours à venir, Bernard Tchibinda Djimbi rencontrera ses homologues de l’ANA Pointe-Noire, de l’artisanat, des mines, de l’économie forestière, de la police, de la gendarmerie, de la jeunesse sans oublier les responsables départementaux et sous-préfectoraux.

Une assemblée générale constitutive est prévue dans de brefs délais. Au cours de cette assemblée, les instances dirigeantes de la coopérative seront mises en place.

Hervé Brice Mampouya

Légendes et crédits photo : 

Bernard Tchibinda Djimbi, directeur départemental de l'ANA Kouilou Crédit photo"Adiac"