Butembo : la célébration des mariages civils et religieux interdite jusqu'à nouvel ordre

Jeudi 26 Mars 2020 - 16:14

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Le maire de Butembo au Nord-Kivu vient de lever l'option d'interdire la célébration de tous les mariages civils et religieux sur toute l'étendue de la ville. Cette décision a été rendue publique, le mercredi 25 mars, à travers un communiqué officiel.

A l’instar d’autres agglomérations et juridictions qui prennent des précautions pour protéger leurs populations contre la propagation du coronavirus, la ville de Butembo vient de se mettre au pas à travers une série des décisions prises par la mairie. Des décisions en accompagnement des restrictions imposées dernièrement par le chef de l’Etat pour contrer la montée du Covid-19 à travers le territoire national. Concernant la mesure du non-attroupement de plus de vingt personnes dans des lieux publics, elle frappe de plein fouet les couples en instance de se marier.

En effet, par ces temps qui courent, il devient quasi impossible de célébrer les fêtes de mariage, lesquelles fêtes sont supposées drainer plusieurs personnes avec tout le risque d’infection au coronavirus. C’est dans ce cadre que s’inscrit la décision prise par le maire de Butembo, via un communiqué officiel rendu public, le mercredi 25 mars, relatif à la célébration de tous les mariages civils et religieux sur toute l'étendue de la ville. Il en découle qu’il est interdit d’organiser ces types d’activités en cette période jusqu’à nouvel ordre. « Conformément aux mesures prises par le chef de l'État en rapport avec la lutte contre la pandémie de coronavirus en RDC, les célébrations des mariages civils et religieux sont interdites dans toutes les quatre communes de Butembo jusqu'à nouvel ordre », peut-on lire dans le communiqué signé par le maire Mbusa Sylvain Kanyamanda. Quant aux mariages pour lesquels les affiches ont déjà été établies, ils sont reportés à une date ultérieure en attendant la levée de la mesure. Dans le même ordre d’idées, il a été décidé que les agents de l'État puissent désormais se rendre au service tous les lundis et vendredis, de 7 h30 à 13h.

Alain Diasso

Notification: 

Non