Cam-basket Brazzaville 2018 : le Congo remporte la première édition

Mardi 19 Juin 2018 - 20:45

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Face au Maroc en finale, les militaires congolais ont imposé leur force en l’emportant 61 à 41, le 19 juin, au gymnase Etienne-Monga, en présence du président Denis Sassou N’Guesso dont le trophée mis en jeu a porté son nom.

Les Lions sport du Congo se sont hissés sur la première marche du podium pour cette première édition du Championnat d’Afrique militaire de basketball (Cam-basket). Les militaires congolais n’ont pas fait cadeau aux Marocains en finale. Dès l’entame du premier carton, ils se sont montrés maîtres du jeu, en affichant leur ambition de remporter cette compétition de la balle au panier dédiée aux frères d’armes, dénommée « Trophée Denis-Sassou-N’Guesso ».

Au premier carton, les Congolais l’ont emporté 18 à 8. Ils ont réussi à conserver cet avantage jusqu’à la fin de la première mi-temps 28 à 15. De retour des vestiaires, les Marocains n’ont pas pu diluer la rage de vaincre les Congolais qui, à l’issue du troisième carton, ont mené 44 à 28. Finalement, le Maroc n’a pas réussi à rattraper, encore moins dépasser le Congo au score. Le marquoir a indiqué 61 à 41 pour les Lions sport. La promesse faite de conserver le trophée mis en jeu à domicile a été tenue.

Parcours sans faute

Les Lions sport du Congo n’ont perdu aucune confrontation le long de la compétition. Ils ont été successivement victorieux face à la Guinée à l'ouverture 55-50, 67-54 face au Kenya, 66-45 devant le Sénégal, 65-54 face à l’Algérie. L’Angola est tombé en demi-finale. Au total, sept victoires en autant de matchs.

Pour le président de l’Organisation du sport militaire en Afrique (Osma), le colonel David Kabre, cette première édition du Cam-basket à Brazzaville a été une réussite tant sur l’organisation que sur les performances sportives sur l’aire de jeu. Les promesses de paix et d’amitié entre les armées du continent ont été tenues. « Les militaires des pays ayant participé à cette première édition du Cam-basket ont tous vécu dans le même complexe, celui de Kintélé. C’est un message fort du vivre-ensemble, de paix et de tolérance », a souligné le président de l’Osma. Il a, par ailleurs, invité ceux qui seraient animés par la volonté de faire valoir la violence de suivre l’exemple des militaires basketteurs sur le chemin de la paix et du dialogue.

Le colonel David Kabre a salué l’implication personnelle du président de la République du Congo, Denis Sassou N’Guesso, pour la réussite de la toute première édition de ce Cam-basket. « Cette compétition portera toujours le nom de Denis Sassou N’Guesso », a-t-il fait savoir, en précisant que la prochaine édition se disputera en 2020.  

Il faut rappeler que plusieurs officiers congolais ont été décorés à l’occasion. Parmi eux, le général Emmanuel Eta-Onka, ancien ministre des Sports, ancien chef d’état-major général des Forces armées congolaises, ancien handballeur, puis basketteur, médaillé des premiers Jeux africains de 1965.

Le prix de meilleur marqueur a été empoché par un basketteur guinéen tandis que  celui du fair-play est revenu au Kenya.

Classement

  1. Congo
  2. Maroc
  3. Angola
  4. Sénégal
  5. Algérie
  6. Cameroun
  7. Kenya
  8. Côte d’Ivoire
  9. Guinée
  10. Nigeria

 

 

Rominique Makaya

Notification: 

Non