CAN 2019 : la RDC perd le nord face à l’Ouganda

Samedi 22 Juin 2019 - 18:45

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Défaite inaugurale, le 22 juin en Egypte, des Léopards  qui débutent de manière malencontreuse la 32e édition de la compétition. Les joueurs de Florent Ibenge ont prêté le flanc face aux Cranes (Grues) d'Ougande, en première journée du groupe A.

La République démocratique du Congo (RDC) a été désillusionnée,  samedi, au Cairo international stadium, par l’Ouganda. Les Congolais sont tombés par zéro but à deux, faisant une très mauvaise entame du tournoi dans un groupe assez relevé avec les Pharaons d’Egypte et le Zimbabwe.

Pour cette rencontre, le sélectionneur Florent Ibenge a été privé de son capitaine, Youssouf Mulumbu, touché lors d’une séance d’entraînement. Trésor Mputu a été laissé sur le banc, au profit de Paul-José Mpoku dans l’animation de jeu. Matampi Vumi a gardé les perches congolaises, avec devant lui, une défense à plat avec Djos Issama sur le flanc droit et Arthur Masuaku à gauche. Christian Luyindama et Marcel Tisserand ont composé la paire axiale de la défense. Chancel Mbemba, arborant le brassard de capitaine, et Merveille Bope Bokadi se sont occupés de la récupération et  la relance, derrière Mpoku. Le trio offensif a été constitué de Yannick Bolasie et Meschak Elia sur les deux flancs, Cédric Bakambu étant à la pointe de l’attaque.

Pour sa part, le sélectionneur français des Cranes, Sébastien Desabre, a fait confiance au gardien de but Denis Onyango, et dans le champ, à Walusimbi, Juuko, Mugabi, Wassawa, Aucho, Azira, Miya, Abdu, Kaddu,  Emmanuel Okwi.

Les Congolais ont cherché à avoir l’emprise sur le jeu, pressant haut dans les dix premières minutes. A la 12e mn, Bakambu s'est retrouvé seul dans la défense ougandaise, mais sa frappe en dehors de la surface de réparation est sans danger pour le gardien de but Onyango.

Mais à la 14e mn, l’Ouganda ouvre le score sur un corner d’Aucho, coupé par Patrick Kaddu qui trompe le gardien Matampi Vumi. Après le but, les Léopards flottent littéralement. Par deux fois, les Cranes ont la possibilité de doubler la mise, mais Matampi sauve la barque congolaise. Les Congolais sont méconnaissables en cette première période, presque sans âme, en déficit d’engagement au milieu de terrain, et ne font pas montre de suffisamment d’envie. Ils sont plutôt nonchalants, surtout en défense où les Cranes, totalement décomplexés, multiplient des offensives incisives à peine rayées. Il faut attendre la 42e mn pour voir Bakambu, seul au milieu de la défense ougandaise, décrocher une frappe détournée par le portier Denis Onyango en corner. Malgré une possession de balle estimée à 54 % pour la RDC, c’est une première moitié de la partie à oublier pour les joueurs de Florent Ibenge.

Au retour des vestiaires, on joue la 48e mn. Emmanuel Okwi vient à nouveau couper un ballon sur une balle arrêtée pour le deuxième but des Cranes. Deux buts à zéro aux dépens des Congolais totalement désabusés, face à des Ougandais jouissant d’une déconcertante liberté de jeu et bien plus déterminés. Paul-José Mpoku a aussitôt cédé sa place à Jonathan Bolingi Mpangi et Jacques Maghoma prend celle de Chancel Mbemba très moyen, lui qui n’a pratiquement pas joué avec son club Porto, au Portugal. Et à la 70e mn, Bolasie cède la tienne à Britt Assombalonga. Les Léopards évoluent à cet instant avec quatre attaquants de métier, l’objectif étant de marquer les buts. Mais les Cranes de Sébastien Desabre, très solidaires, vont tenir, jusqu’au bout, et réaliser un exploit, celui de prendre la première place du groupe A au terme de la première journée. Battue sur deux coups de pied, la RDC prend de facto la dernière place du groupe. L’Ouganda est le surprenant premier, devant l’Egypte et le Zimbabwe.

Martin Enyimo

Légendes et crédits photo : 

Patrick Kaddu ouvre le score sur corner face à la RDC, qui s'incline finalement 0-2 face aux Cranes d'Ouganda (AFP)

Notification: 

Non