CAN 2019 : les Léopards qualifiés pour les huitièmes de finale

Mardi 2 Juillet 2019 - 21:00

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Le miracle du Congo a eu lieu. Alors que son sort ne dépendait plus de lui après deux défaites de suite (zéro but à deux respectivement face à l’Ouganda et à l’Egypte ) et une victoire (quatre buts à zéro face au Zimbabwe) dans le groupe A, ce sont les autres qui ont fait le « job » à sa place.

Candidate à l’un des quatre meilleurs troisièmes de six groupes de la compétition, la République démocratique du Congo (RDC) a décroché le précieux sésame, mardi, grâce aux victoires du Maroc sur l’Afrique du Sud (un but à zéro) et du Sénégal aux dépens du Kenya (trois buts à zéro). Vraisemblablement, les Léopards affronteront, le 7 juillet, soit les Bareas de Madagascar, à Alexandrie, soit les Fennecs d’Algérie, au Caire, en huitièmes de finale.

 La sélection conduite par Florent Ibenge s'était mal engagée, changant de composition tous les trois matchs, avant de sortir finalement de l’« enfer » des groupes. Se réjouissant de cette qualification inespérée, le sélectionneur des Léopards a déclaré : « On a fait ce qu’on devrait faire en gagnant le match contre le Zimbabwe, ce qui fait qu’aujourd’hui, on est qualifié. On ne sait pas contre qui on va jouer. On va se préparer tranquillement  (…) C’est une autre compétition, c’est-à-dire le match à élimination directe et on ne minimise personne. Au départ, on était vingt-quatre, maintenant on sera à seize. Il faut s’en sortir pour être parmi les huit qui vont rester et ainsi de suite ».

Pour le sélectionneur adjoint, Mwinyi Zahera, la qualification est un soulagement au regard des moyens mis à la disposition de la sélection pour sa préparation à Marbella, en Espagne.

Ancien sélectionneur des Léopards et aujourd’hui consultant à Canal +, Claude Le Roy, pour sa part, a indiqué dans les réseaux sociaux : « Si les Léopards se qualifient, eh bien malheur à l’équipe qui sera son adversaire en huitièmes de finale, car psychologiquement les Congolais seront comme au top, vu qu’ils seront revenus de l’enfer ».

Quant à l’ancien entraîneur du Daring Club Motema Pembe, Joe Tshupula, il a fait remarquer : « La qualification a certes été difficile, mais je pense et je crois souvent que les grandes victoires se construisent dans la difficulté ».

Le rendez-vous est pris pour le 7 juillet.

Martin Enyimo

Légendes et crédits photo : 

AFP

Notification: 

Non