Championnat du monde de handball féminin: l’Angola inscrit la première victoire africaine

Jeudi 5 Décembre 2019 - 13:56

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Après  trois sorties ratées de chacun des représentants  africains à la compétition, la formation angolaise a prouvé sa suprématie continentale, le 3 décembre,  en battant la Slovénie, 33-24. Une victoire qui sonne comme une  consolation pour le continent.  

Logée dans le groupe A en compagnie de la Norvège (six points), des Pays-Bas( quatre points), de la Serbie (quatre points), de la Slovénie (deux points) et Cuba (zéro point), l’équipe de l’Angola, qui participe à la compétition pour la quatorzième fois, dont la première remonte à 1990, ne compte que deux points. Battues à l’ouverture par la Serbie (25-32), puis les Pays-Bas(28-35), le 2 décembre, les Angolaises n’ont pas laissé le temps aux joueuses de la Slovénie, le 3 décembre, à Minami-ku, en les dominant 33-24. Une victoire qui ne garantit rien, malgré leur repositionnement (quatrième), puisque seuls les trois premiers seront qualifiés à la phase suivante du championnat.

Pour se mettre à l’abri et se relancer complètement dans la course, les championnes d’Afrique devraient battre le leader du groupe, la Norvège, ce 5 décembre, avant d’en découdre avec Cuba, le vendredi.

Dans le groupe, la France (3e), tenante du titre, s’est relancée le 4 décembre à Yamaga gymnasium, après sa courte victoire 27-25, face à l’Allemagne (déjà qualifiée).

Ici, c’est la Corée du Sud (7pts) qui mène le peloton suivie de l’Allemagne (6pts), de la France (5pts), du Danemark (3pts) et Brésil (1pts).  Avec zéro point au compteur, l’Australie est d’ores et déjà éliminée.

Dans le groupe C, le Sénégal ne fait que remplir des formalités car, déjà éliminé suite à la série des défaites enregistrées respectivement face à Monténégro (25-29), la Roumanie (24-29), à l’Espagne (20-29) et la Hongrie (20-30). La rencontre de ce 6 décembre contre le Kazakhstan est sans enjeu pour le néophyte sénégalais.

Le scénario de la formation sénégalaise est identique à celui de la République démocratique du Congo, qui a perdu  ses trois premiers matchs du groupe D. Les Congolaises ont, en effet, sombré devant les Suédoises (16-26) avant de rééditer la contreperformance face aux Japonaises (16-28). Comme lors des précédentes rencontres, elles n’ont toujours pas pu marquer plus de seize buts devant les Russes (13-34). Avant de retourner au bercail, la République démocratique du Congo devra affronter la Chine puis l’Argentine, deux autres  pays qui n’ont toujours pas obtenu le moindre point dans cette compétition. 

Ce championnat du monde de handball féminin est le vingt-quatrième de la compétition biennale. Il se déroule, du 30 novembre au 15 décembre, au Japon, c’est-à-dire sept mois avant  les Jeux olympiques de Tokyo. Organisée par la  Fédération internationale de handball, en collaboration avec la  Fédération japonaise de handball, cette édition regroupe vingt-quatre pays.

 

 

 

 

 

 

Rude Ngoma

Légendes et crédits photo : 

La formation de l'Angola, seule équipe Africaine en lice/Adiac

Notification: 

Non