Championnat national d’élite direct Ligue 1 : l’Etoile du Congo retrouve l’Afrique

Jeudi 23 Mai 2019 - 17:00

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Les Stelliens ont dominé 3-0, le 22 mai au stade Alphonse-Massamba-Débat, le Club athlétique renaissance aiglons (Cara) en match comptant pour la 25e journée, enterrant définitivement les espoirs des Diables noirs de disputer la coupe africaine de la Confédération la saison prochaine.

Dans la lutte pour la deuxième place qui les a opposés aux Diablotins, les Stelliens sont sortis vainqueurs. Une journée seulement après la consécration couplée d’une qualification de l’AS Otoho pour la Ligue des champions, l’Etoile du Congo lui a emboîté le pas en validant,  à une journée de la fin du championnat,  son ticket de disputer la Coupe africaine de la confédération 2019-2020.

Après avoir manqué les deux dernières éditions, l’Etoile du Congo  avait à cœur l’envie de  revenir  au premier plan. Au cours du derby contre les Aiglons aux allures d’un piège, les Stelliens n’ont pas du tout tremblé. Bien au contraire, ils n’ont  eu besoin que de dix-sept minutes pour faire plier les Aiglons. Roland Okouri a placé les Stelliens dans le droit chemin à la 3e mn. Deldy Goyi l’a imité dans les minutes qui suivaient en signant un doublé respectivement à la 7e et 17e mn.  L’Etoile du Congo a su gérer la suite des débats jusqu’au terme de la rencontre. Avec cinquante-cinq points, elle ne sera plus rattrapée par les Diables noirs quoi qu’il arrive lors de son dernier match, le 27 mai, contre la Jeunesse sportive de Talangaï (JST).

Un match sans enjeu mais Cédric Nanitélamio, le coach de l’Etoile du Congo, entend jouer à fond pour confirmer la belle série de ses poulains. « Le championnat n’est pas encore fini.  Il reste un match contre la JST pour bonifier cette deuxième place. Et si on réussissait à battre cette équipe, cela  fera toute une phase retour sans défaite. Ce sera un record pour nous. Finir en beauté serait exceptionnel », a déclaré l’entraîneur stellien.

Une belle saison pour les Stelliens

Cette saison, l’Etoile du Congo a réalisé sa meilleure série, en ne concédant pas de défaite depuis le début de la phase retour contre trois lors de la phase aller. Sur les douze matches disputés en attendant celui de lundi contre la JST, l’Etoile du Congo en a gagné dix contre deux nuls.  La victoire contre le Cara était la septième d’affilée depuis qu’elle est passée devant les Diables noirs.

Les vert et jaune, dont le dernier titre national remonte en 2006, retrouvent l’Afrique deux ans après lors de leur dernière apparition en 2017.  L’Etoile du Congo, alors troisième du championnat, avait échoué en seizièmes de finale de la Coupe de la Confédération devant la Jeunesse sportive de Kabylie (0-0 et 0-1 en terre algérienne). La saison qui précédait, l’Etoile du Congo (deuxième) avait échoué en seizièmes de finale de la Ligue des champions devant l’Entente sportive de Sétif (1-1 à Brazzaville puis 2-4 à Sétif). En termes de jeu, l’équipe a peut- être livré sa meilleure prestation des treize dernières années.

« Quand je vois tout ce que ces jeunes ont réalisé, c’est incroyable. On a battu le record de l’année passée en termes de points et de buts.  On a apporté de l’expérience dans le groupe. Les joueurs comme Ondongo, Madinga, Etou et Deldy Goyi sont de vrais  attaquants, des renards de surface. Et quand vous avez une attaque avec Okouri qui a dix buts, Goyi neuf buts, Mokombo huit buts, Etou neuf buts, c’est tout à fait normal qu’on arrive là où on est parce que devant on marque et derrière on n'en prend pas beaucoup », a expliqué Cédric Nanitélamio.

 

 

James Golden Eloué

Légendes et crédits photo : 

La joie des Stelliens après leur qualification/Adiac Deldy Goyi a fait plier le Cara en moins de 20 mn /Adiac

Notification: 

Non