Circulation routière : le contrôle technique des véhicules est obligatoire

Mardi 15 Octobre 2013 - 18:00

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

La Société congolaise de contrôle technique automobile (SCCT) dirigée par Jean De Dieu Kourissa, a animé une matinée ouverte aux médias sur le contrôle technique obligatoire et périodique des véhicules en circulation au Congo

Les activités de la SCCT comme indiqué à la presse, consistent à vérifier sans aucun démontage les organes essentiels du véhicule susceptibles de porter atteinte à la sécurité des personnes, des biens ou de l’environnement, conformément à l’arrêté n°11599 du 15 novembre 2004 portant réglementation du contrôle technique à travers le pays.

À l’issue d’une visite guidée au centre de la SCCT doté d’un matériel de contrôle ultramoderne et informatisé, les médias ont été informés sur les différentes opérations du contrôle technique des véhicules, qui consistent à vérifier cinquante-deux points pour constater les défauts avant de délivrer un certificat de validité pour chaque véhicule contrôlé au scanner. « L’identification du véhicule, le freinage, la visibilité, l’éclairage et la signalisation, les organes mécaniques, la direction, les liaisons au sol, la structure carrosserie et les équipements », comptent parmi les points de contrôle technique automobile au centre de la SCCT à Brazzaville.

Ainsi, les véhicules concernés par le contrôle technique, à savoir les automobiles, les remorques et semi-remorques, les véhicules automobiles de transport de marchandises dont le poids total en charge est supérieur à 750 kg, sont soumis à cette vérification obligatoire et périodique suivant les différentes catégories de véhicules. À ce titre, les véhicules de transport public de personnes et les véhicules auto-écoles doivent passer le contrôle technique tous les trois mois, les véhicules de location tous les quatre mois, et tous les six mois pour les véhicules de marchandises, de transport de matières dangereuses, les citernes ou porte-citernes amovibles, les véhicules tracteurs, les semi-remorques et autres avec attelage.

En outre, la périodicité des contrôles techniques des véhicules de tourisme privés, des transports privés de personnes, les véhicules spéciaux comme les engins mécaniques, les matériels agricoles et les travaux publics, est fixé à tous les ans, suivant la réglementation en vigueur au Congo. À l’exception des véhicules neufs, tout établissement de carte grise est subordonné à la présentation d’un certificat de contrôle technique délivré par la SCCT.

 

Fortuné Ibara