CIRGL : le Congo cède la présidence de l’institution à l’Angola

Samedi 21 Novembre 2020 - 16:00

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Le chef de l’Etat congolais, président en exercice de la Conférence internationale pour la région des Grands Lacs (CIRGL), Denis Sassou N’Guesso, a transmis le 20 novembre, à l’issue d’un sommet virtuel, le témoin à son homologue angolais João Lourenço.

« Favoriser la mise en œuvre du pacte sur la sécurité et le développement dans la région des Grands Lacs en intensifiant la coopération et le développement économique et régional », c’est le thème de ce huitième sommet ordinaire de la CIRGL qui s’est tenu dans une atmosphère marquée par la pandémie du coronavirus.

A l’ouverture de la rencontre, le président Denis Sassou N’Guesso a souligné la nécessité de la mise en œuvre effective de la feuille de route sur les mesures urgentes pour lutter contre la covid-19.

Il a également exhorté les pays membres de la CIRGL à appliquer les résolutions de la déclaration dite de Kampala en Ouganda, relative aux violences sexuelles basées sur le genre et à lutter contre les pratiques rétrogrades et les préjugés défavorables aux femmes.  

De son côté, le secrétaire exécutif de la CIRGL, Zachary Mubury-Muita, dont le mandat vient de prendre fin, a invité les chefs d’Etat de la région à œuvrer pour éradiquer les menaces liées aux processus électoraux. Il a, dans la même lancée, appelé les dirigeants de la sous-région à relever le défi du financement régulier de la CIRGL aux fins de lui assurer un bon fonctionnement.

Les questions de sécurité, de paix et de défense des pays membres ont été abordées au cours du sommet des chefs d’Etat de la CIRGL, de même que celles liées aux processus électoraux et aux réformes de l’institution. Le poste de secrétaire exécutif de la CIRGL a été confié à l’Angolais João Samuel Caholo.   

La Rédaction

Légendes et crédits photo : 

Le président Denis Sassou N'Guesso

Notification: 

Non