Concours Global custom culture : Cédric Muteba appelle les Congolais à voter en faveur de ses créations

Lundi 7 Octobre 2019 - 14:00

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Sous le pseudonyme Saint-Dorable, l’ancien étudiant de l’Académie des Beaux-arts de Kinshasa résidant à Chicago propose sept modèles de chaussures de sport pour lesquelles il sollicite un vote massif de ses compatriotes, jusqu’au 13 octobre, dans le cadre de la compétition internationale de la marque emblématique californienne Vans.

Une des baskets avec le regard perçant de léopard proposée au vote des Congolais par Saint-Dorable  Dix candidats d’Amérique du Nord, d’Asie Pacifique et d’Europe à l’instar de Cédric Muteba, alias Saint-Dorable, sont en lice à travers les votes lancés en ligne depuis le 1er octobre. Le Congolais a donc passé le cap des finalistes sélectionnés par les internautes continent par continent : Asie, Europe et Amérique du Nord après la sélection initiale de Vans pour son concours Global custom culture. Dès lors, il a personnellement lancé un appel à vote relayé sur les réseaux sociaux où il explique comment procéder. « Pour me voter, choisissez le design qui vous plait, cliquez simplement sur l’image, le lien du site. Il va s’ouvrir directement, ensuite cliquez sur « Vote », vous verrez le tableau ci-dessous s’afficher, cochez la case “I’m not a robot (Je ne suis pas un robot)“, “I am at least 13 years old (Je suis âgé d’au moins 13 ans)“ et puis cliquez sur “Yes, vote !“ », précise-t-il.

Par ailleurs, s’il faut juste choisir un seul des sept modèles de basket proposés par l’artiste, en cliquant sur l’image correspondante, l’on peut cependant le faire à plusieurs reprises pendant près de deux semaines, soit du 1er au 13 octobre. Ce, à raison d’un vote par jour. Il reste donc une semaine pleine à tous les Congolais pour se montrer solidaires à leur compatriote Saint-Dorable, quitte à ne pas se contenter de voter. En effet, l’un de ses amis de qui Le Courrier de Kinshasa avait obtenu la primeur de la nouvelle a adressé cette supplique à tous : « S’il vous plaît, partagez cette annonce et rendons la virale ». Et d’ajouter avec ferveur : « Merci, je compte sur vous ». Passant au langage des réseaux sociaux, il a écrit cette même requête l’accompagnant de ce slogan populaire comme conclusion : « *RDC, ekolo ya #Makasi* ».

Modèles produits et vendus par Vans

Notons que pour arriver à se positionner parmi les dix finalistes, la créativité de Cédric Muteba a assurément accroché plusieurs internautes après avoir fait mouche auprès de l’équipe de la marque Vans elle-même. L’artiste a su se montrer authentique, recourant à sa culture africaine, pour ne pas dire congolaise. En effet, en regardant de près les motifs imprimés sur ses baskets, l’on décèle sur trois d’entre eux une touche certaine « d’africanité ». À titre d’exemple, les triangles qui rappellent les célèbres motifs kuba ornant les pagnes en raphia, le léopard dont il a reproduit le pelage et le regard perçant ou encore le collier que l’on imagine fait avec des dents de fauve ou du moins d'un animal sauvage.Un modèle customisé avec un collier de dents de fauve proposé au vote des Congolais par Saint-Dorable

Il est à ce niveau évident qu’il a répondu aux attentes de Vans qui a organisé le Global custom culture dans le but de mettre en avant le travail des artistes spécialisés dans la personnalisation de baskets. Le challenge des candidats était de « transformer une paire de chaussures Vans emblématique en une œuvre d’art personnelle », apprend-on. Dans un extrait du communiqué d’April Vitkus repris par le web magazine masculin Viacomit, la directrice senior marketing global de Vans souligne : « Notre objectif, à travers Vans Global custom culture, est de créer une plate-forme accessible à tous ». Ce, a-t-elle ajouté avec la ferme conviction que «  L’obstacle à la créativité est d’avoir accès aux outils nécessaires pour créer quelque chose d’unique et, en tant que marque, c’est notre objectif et notre engagement de fournir une gamme de plates-formes qui permettent à chaque individu de se prendre en main ».

Il ne reste plus qu’à espérer que les créations Saint-Dorable mènent son concepteur à faire partie des trois lauréats. Il recevrait ainsi en prime l’équivalent de vingt mille en dollars. Et, cerise sur le gâteau, il y a aussi à la clé la production et la vente des créations du trio gagnant par Vans. Qui plus est, il aura droit à un voyage au siège social de la marque, dans le sud de la Californie. En outre, il est d’office associé à un don de cent mille dollars (plus de quatre-vingt-dix mille euros) de Vans offert en soutien à un organisme de bienfaisance lié aux communautés créatives.

Nioni Masela

Légendes et crédits photo : 

Photo 1 : Un des baskets avec le regard perçant de léopard proposé au vote des Congolais par Saint-Dorable Photo 2 : Un modèle customisé avec un collier de dents de fauve proposé au vote des Congolais par Saint-Dorable

Notification: 

Non