Conditions de vie des ménages : une enquête en vue

Vendredi 8 Novembre 2019 - 17:15

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Afin d’évaluer l’impact des politiques, programmes et projets nationaux de développement économique et social, les pouvoirs publics ont besoin de disposer des informations statistiques à jour sur les conditions de vie des ménages, notamment sur la pauvreté et l’emploi.

Pour mettre à la disposition du gouvernement congolais des données actualisées, l’Institut national de la statistique (INS) a inscrit, dans son programme de travail annuel budgétisé, le projet relatif à la réalisation d’une enquête sur l’emploi, le secteur informel et les conditions de vie des ménages.

La validation du document sur la méthodologie générale et des outils de collecte de cette enquête nationale fait l’objet d’un atelier qui se tient du 8 au 13 novembre, à Brazzaville.

Ces informations statistiques, une fois actualisées, permettront également d’évaluer les programmes de coopération bilatéraux tels que l’agenda 2063 de l’Union africaine et celui de 2030 des Nations unies sur les Objectifs de développement durable.

« A la différence des échéances passées, la présente enquête a l’avantage d’inclure, dans une même base de données, les informations sur la pauvreté monétaire des ménages, l’emploi et le secteur informel. Ce qui est une première pour le Congo », a déclaré le directeur des Enquêtes et des recensements à l’INS, Stève Mboko Ibara, à l’ouverture de l’atelier.

Il a, par ailleurs, relevé que cette étude sera une mine d’informations permettant de renseigner les indicateurs de sui-évaluation du Plan national de développement 2018-2022.

Rappelons que les activités préparatoires de cette investigation avaient démarré depuis septembre 2015. L’équipe technique permanente a élaboré le document du projet ainsi que les outils de collecte, à savoir le questionnaire, les manuels, etc., bénéficiant de l’appui technique d’un consultant international recruté par le Projet de renforcement des capacités en statistiques.

Lopelle Mboussa Gassia

Notification: 

Non