Congo-Chine : le PCT et le PCC vont échanger leurs expériences pour améliorer la gouvernance

Mardi 21 Janvier 2020 - 19:00

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

L’ambassadeur de Chine au Congo, Ma Fulin, a annoncé, le 21 janvier à Brazzaville, à l’issue d’une rencontre avec le secrétaire général du Parti congolais du travail, Pierre Moussa, que le Parti congolais du travail et le Parti communiste chinois se sont engagés à mutualiser leurs expériences en vue d’améliorer la gouvernance dans les deux pays.

Le diplomate chinois a tenu de rencontrer le nouveau secrétaire général du PCT, pour lui transmettre les félicitations du Parti communiste chinois, pour son élection à la tête de ce parti. Le responsable chinois en a profité pour faire le tour de la coopération politique qui lie les deux partis historiques.

« J’ai émis le vœu de renforcer les liens de coopération entre notre parti, le Parti communiste chinois, et le Parti congolais du travail. Nous avons parlé du passé et jeté un regard vers l’avenir, entre les deux formations politiques dont les relations datent de longtemps », a souligné le diplomate chinois, Ma Fulin.

Dans les échanges, les deux responsables, cadres de ces formations politiques, tous au pouvoir actuellement, se sont engagés à travailler dans la complémentarité et à échanger leurs expériences, afin d’améliorer la gouvernance dans leurs pays respectifs, au profit des populations.

La gouvernance dont il a fait état, implique tous les secteurs de la vie courante, touchant la politique, l’économie, la santé, la culture, la technologie et bien d’autres domaines d’importance capitale.

« Aujourd’hui, la situation a beaucoup changé, mais notre tâche n’a pas changé. Nos partis ont la mission de défendre la paix et la stabilité de nos pays respectifs pour satisfaire les besoins de nos peuples respectifs. Nous devons échanger également nos expériences afin d’améliorer la gouvernance », a conclu Ma Fulin.

Firmin Oyé

Légendes et crédits photo : 

Pierre Moussa (à droite) s'entretenant avec l'ambassadeur de Chine au Congo

Notification: 

Non