Congo-Chine : vers la relance des projets de coopération bilatérale

Jeudi 29 Octobre 2020 - 17:00

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

A la faveur de la dixième session de la Commission mixte de coopération économique, commerciale et technique, la Chine et le Congo ont signé, le 29 octobre, des accords de coopération dans le cadre de la relance de certains projets d'intérêt commun.

Au nombre de ces projets figurent la troisième phase de la couverture nationale en télécommunications, la numérisation de la radio et de la télévision (passage de l’analogique au numérique) ; le projet de construction du siège du Parlement congolais dont les travaux sont en phase terminale ; la construction du centre commercial et des tours jumelles de Mpila, ainsi que d’autres dossiers d’intérêt commun.

A cette Commission mixte de coopération tenue par visioconférence, les délégations des deux pays ont été représentées respectivement par le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération et des Congolais de l’étranger, Jean-Claude Gakosso, et le vice-ministre chinois du Commerce, Qian Keming.

A l’ouverture des travaux, l’ambassadeur de Chine au Congo, Ma Fulin a fait le point de la coopération entre les deux pays, « soutenue fortement par le Forum sur la coopération Chine-Afrique », qui, selon lui, a contribué à « la transformation qualitative » du Congo, à travers la construction des infrastructures dans divers domaines (santé, éducation, habitat, transports, communication…). Sans oublier la valorisation des ressources naturelles portée dans les secteurs des mines et de l’économie verte. « A cet effet, nous pouvons nous réjouir des avancées enregistrées dans la mise en œuvre des engagements pris », a dit Ma Fulin.

Il a en outre appelé à examiner les voies et moyens susceptibles d’achever les projets en cours de réalisation, et à démarrer l’exécution de nouveaux projets, afin de « gagner la bataille du développement, objet de notre coopération ».

Dans un contexte marqué par les effets néfastes de la pandémie du coronavirus, l’ambassadeur de Chine a souligné la nécessité d’élever davantage leur partenariat stratégique global à un niveau supérieur, « à l’effet de relever les défis engendrés par la pandémie et de s’employer activement à la mise en œuvre des projets majeurs de coopération économique, commerciale et technique », conformément au nouveau programme d’actions approuvé au cours des travaux.

Pour lui, la tenue de la dixième session « témoigne de la qualité et de la vitalité » de la coopération entre les deux pays qui se développe « de manière exemplaire sur la base du principe gagnant-gagnant ». En outre, il a salué la décision du président chinois Xi Jinping de faire de la République du Congo « un pays pilote en matière de capacités de production » et d’élever leur partenariat stratégique au niveau « du partenariat stratégique global ».

Bien que fructueuse et basée sur le principe « gagnant-gagnant », la coopération Sino-congolaise se trouve aujourd’hui confrontée à des défis du fait de la morosité de la conjoncture économique mondiale. Toutefois, les deux pays restent optimistes sur l’aboutissement des engagements pris malgré la situation économique difficile actuelle.

Yvette Reine Nzaba

Légendes et crédits photo : 

-Jean-Claude brandissant le document signé -Le déroulement des travaux par visioconférence

Notification: 

Non