Congrès du PCT : la participation conditionnée aux cotisations

Samedi 26 Octobre 2019 - 18:32

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Le secrétaire général du Parti congolais du travail (PCT), Pierre Ngolo, a invité, le 26 octobre, à l’occasion du lancement des travaux du comité préparatoire, tous les cadres et militants de cette organisation à contribuer avec enthousiasme à l’opération spéciale congrès ordinaire.

Le cinquième congrès ordinaire du PCT se tiendra du 27 au 30 décembre, à Brazzaville. Mais le président de la coordination du comité préparatoire prévient qu’il ne saura pas tolérer « que des camarades qui n’ont pas contribué à la mobilisation des ressources puissent participer au congrès ».  En effet, ce cinquième congrès ordinaire sera, a souligné Pierre Ngolo, le cadre idéal d’une réflexion approfondie, rigoureuse et objective sur le parcours du PCT. Ceci depuis sa création, les principaux repères de son itinéraire, les acteurs et leur comportement au cours des différents épisodes, a-t-il indiqué. Selon lui, la crise économique et financière que vit le Congo depuis cinq ans amplifie et complexifie la tâche du PCT, parti au pouvoir, obligé de sortir les Congolais de l’incertitude et pessimisme.

« La responsabilité du PCT, derrière le camarade président Denis Sassou N’Guesso, est de servir au mieux le peuple, de lui redonner espoir et confiance en l’avenir dans la paix. Que faire et comment faire pour qu’au sortir du congrès, il soit impulsé au Congo une dynamique forte qui consolide la relance de l’économie diversifiée et qui assure aux citoyens la vie paisible et sereine ? C’est là que notre parti est attendu », a rappelé Pierre Ngolo, précisant qu’il faut absolument accorder l’attention à la relance de l’économie et à la restauration de l’espoir aux citoyens.

Il a, par ailleurs, demandé aux cadres et militants de se préoccuper de l’identification des voies et des actions susceptibles d’ériger le PCT en une puissante machine de mobilisation, une digue inaltérable, un vrai laboratoire d’idées. « Nous avons à tout faire pour que sur la forme comme sur le fond, le cinquième congrès ordinaire prenne place dans les annales du PCT et de la nation comme une séquence hautement mémorable. La tâche est immense, complexe, difficile à telle enseigne qu’être membre du comité préparatoire (…) est une grande responsabilité plutôt qu’un privilège », a insisté le président de la coordination du comité préparatoire, rappelant que le succès de cet événement dépendait aussi bien de la large participation de tous les camarades responsabilisés, que de l’engagement de chacun à travailler sans relâche pour l’atteinte des résultats attendus.

Le secrétaire général du PCT a, enfin, appelé les présidents et membres de commissions et sous-commissions à renforcer les liens forts qui les unissent et de tordre le cou aux propagateurs de fausses nouvelles sur le parti. « Longtemps différé pour des raisons nettement compréhensibles, le cinquième congrès ordinaire de notre parti constitue un moment de partage et de communication pour toute la famille du PCT. Tous, nous attendons ce congrès. Certains ont même manifesté à l’excès de la passion dans l’exigence de la tenue du congrès. Maintenant qu’il est convoqué, prouvons notre attachement au parti en contribuant tous et avec enthousiasme à l’opération spéciale congrès ordinaire », a conclu Pierre Ngolo.

Parfait Wilfried Douniama

Légendes et crédits photo : 

1-Les membres de la coordination 2- Une vue des participants/Adiac

Notification: 

Non