Conseil municipal : le plan d’action 2014-2019 adopté à l’unanimité

Mardi 16 Décembre 2014 - 17:41

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Sur les huit affaires examinées au cours de cette première session extraordinaire du Conseil départemental et municipal de Brazzaville, clôturée le 16 décembre, sept affaires ont été adoptées à l’unanimité avec amendements. Au nombre de ces affaires, figure le plan quinquennal municipal 2014-2019.

Pour cette première session extraordinaire, la moisson a été abondante pour le Conseil départemental et municipal de Brazzaville car sur les huit affaires inscrites à l’ordre du jour de cette session, une seule affaire seulement n’a pu être adoptée et a été par conséquent, renvoyée à la prochaine session.

Il s’agit de l’affaire portant règlementation de la circulation des véhicules poids lourds dans le périmètre urbain de Brazzaville.

S’agissant des affaires adoptées, le conseil municipal s’est prononcé en faveur de son plan quinquennal 2014-2019. Lequel plan d’action s’articule autour de sept axes prioritaires, dont le renforcement des capacités de l’administration et des ressources humaines ; la redynamisation de l’économie et des finances locales ; l’aménagement de la ville de Brazzaville ainsi que la création d’emplois.

Le Conseil municipal a également adopté avec amendement, le budget 2014. Bien que déjà consommé, ce budget se chiffre  en recettes et en dépenses à la somme de 29.151.675.374 FCFA.

Dans le même registre, les  conseillers municipaux ont examiné et adopté le compte administratif, compte de gestion, délibération de règlement définitif du budget exercice 2013.

Les résultats de l’exécution dudit budget se présentent de la manière suivante: les recettes de fonctionnement prévues, s’élèvent à plus de 24, 7 milliards FCFA. Elles ont été recouvrées à plus de 14 milliards, soit un taux de recouvrement d’environ 56%.

Les recettes d’investissement prévues quant à elles, à 5,5 milliards FCFA, ont été cependant exécutées à plus 4,5 milliards FCFA, soit 81,50% de taux d’exécution.

Prévues à 24.720.619.680 FCFA, les dépenses de fonctionnement ont été effectuées à plus de 14,6 milliards FCFA,  ce qui représente un taux de paiement de 59,14%.

Aussi, tenant compte de la fin d’exploitation des cimetières d’Itatolo, situé au nord de Brazzaville, et celui de Makana, au sud, et vu les difficultés rencontrées pour l’ouverture d'un nouveau cimetière à Matari, le Conseil municipal s’est prononcé en faveur de la création à cours terme d’un cimetière public à Mayitoukou, en allant vers le district de Goma Tsé-tsé, dans le département du Pool.

La cérémonie de clôture de cette première session extraordinaire a été clôturée par le premier vice-président du Conseil, Euloge Landry Kolélas.

Firmin Oyé