Coopération : Bruxelles fait de Kinshasa sa priorité

Lundi 30 Septembre 2019 - 13:00

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Profitant de la double célébration des fêtes de la Fédération Wallonie Bruxelles et de la Région wallonne en sa résidence, le 27 septembre, la déléguée générale Wallonie-Bruxelles, Kathryn Brahy, a annoncé le vœu de la Belgique de renouer « de véritables partenariats respectueux des demandes » de la République démocratique du Congo (RDC) et « qui doivent produire du concret et une plus-value pour la population congolaise ».

La Déléguée générale, Kathryn Brahy, disant son mot de circonstanceFace à plusieurs invités, notamment des personnalités politiques locales et des diplomates étrangers, Kathryn Brahy s'est réjouie des relations désormais au beau fixe entre Kinshasa et Bruxelles. « Après la belle visite du président de la République ( du Congo, Ndler) en Belgique la semaine dernière, on est bien reparti chers amis ! », a-t-elle dit. « De belles et nouvelles perspectives s’ouvrent devant nous au bénéfice des populations congolaise et belge », s'est-elle convaincue.

 « Nous voyons de belles convergences entre vos quinze piliers et nos objectifs d’une meilleure redistribution des richesses, de lutte contre les inégalités, de paix, de développement du social, de l’économique, du culturel, de promotion des droits des femmes, de défense des libertés fondamentales et de soutien face au réchauffement climatique », a ajouté la déléguée générale Wallonie-Bruxelles.

En termes de partenariat, Kathryn Brahy a de manière concrète fait savoir que 2020 s’annonce comme une année de relance. A cet effet,  il est prévu notamment « la signature d’un nouveau programme de travail en commission mixte, la venue de mutuelles pour accompagner la mise en place d’une véritable couverture santé et une mission économique d’entrepreneurs motivés ». D’autre part, a-t-elle signifié, la Belgique a fait part de sa « disponibilité dans les secteurs de l’agriculture, pisciculture, eau, électricité, aide à la jeunesse, médias, etc. ». Ce, en misant sur le précieux concours de « l’agence de coopération de Wallonie-Bruxelles l’Apefe, avec l’Agence Wallonne à l’Exportation », auxquelles se joignent universités et entreprises. Tous censés œuvrés « en bonne coordination avec tous les partenaires congolais et tous les acteurs », a indiqué l’hôte de la soirée. En dernier ressort, elle a évoqué l’inéluctable « appui à la décentralisation pour une amélioration des conditions de vie des Congolaises et des Congolais ».

Soirée conviviale et festive

Une vue partielle des invités lors de l’exécution des hymnes nationauxRésolue à ne parler que de « ce qui réjouit » les deux nations amies, Kathryn Brahy s’est exprimée en faveur de l’allocution de Félix Tshisekedi à l’ONU,   le 26 septembre, la qualifiant de percutante. Elle a estimé que la RDC se fait entendre et est de plus en plus écoutée. 

La déléguée générale Wallonie-Bruxelles a salué la proclamation des quinze piliers du gouvernement national et le fait que les vingt-six gouvernements provinciaux, soient « quasiment tous en ordre de marche ». En parallèle, elle a mis en exergue, d'un ton ravi, les derniers événements politiques marquants de son pays, avec la mise en place des gouvernements wallons, bruxellois et de la Fédération Wallonie-Bruxelles après les élections

L’orchestre de l’INA interprétant les hymnes nationaux congolais et belgeLa soirée  a fait place à des moments de réjouissance agrémentés par des airs de rumba, à la suite du mot de circonstance. La convivialité du moment, où frites et gaufres liégeoises n’ont pas manqué, a surtout tenu à l’interprétation de divers tubes de différentes époques de cette musique, une marque de fabrique congolaise. Belle façon pour l’hôte belge de rappeler son grand militantisme autour de la mobilisation pour inscrire la rumba congolaise sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l’humanité. Action menée de bonne guerre avec l’Institut national des arts (INA) à laquelle le pôle Eunic-RDC, l’Union européenne et l’Unesco accordent leur soutien mais jouit aussi de celui d’autres partenaires locaux. Rappelons que l’INA, partenaire de tous les temps de la Délégation Wallonie-Bruxelles, a du reste été mis en vedette en plein milieu du discours avec l’interprétation acclamée de son orchestre des hymnes nationaux congolais et belge.

 

 

 

Nioni Masela

Légendes et crédits photo : 

Photo 1 : La déléguée générale, Kathryn Brahy, disant son mot de circonstance Photo 2 : Une vue des invités lors de l’exécution des hymnes nationaux Photo 3 : L’orchestre de l’INA interprétant les hymnes nationaux congolais et belge

Notification: 

Non