Coopération décentralisée : les communes de Pokola et de Dammarie-les-Lys finalisent leur accord de partenariat

Lundi 8 Juillet 2019 - 20:05

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Dans le cadre du respect de leurs engagements internationaux respectifs, les mairies de Pokola, au Congo, et celle de Dammarie-les-Lys, en France, ont ratifié une convention de coopération, en vue des actions dans les domaines de l’aménagement et de l’urbanisme.

Hadjinsy Grégoire Kouffa, maire de la jeune commune de Pokola et Gilles Battail, maire de Dammarie-les-Lys signent la convention de partenariat de développement durable du 4 juillet 2019 en FranceLa mairie de Dammarie-les-Lys, représentée par son maire Gilles Battail, a accueilli, le 4 juillet, la délégation congolaise conduite par son homologue Hadjinsy Grégoire Kouffa, maire de la jeune commune de Pokola, pour finaliser les pourparlers entamés en novembre de l’année dernière.

Cette cérémonie solennelle, tenue dans la salle municipale des mariages, s’est déroulée en présence d'Elie Blanchard Guy Ndombi, représentant l’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Congo en France, des élus municipaux, de Salomon Bambendze et Sosthène Pala Mawa, tous deux membres de la diaspora, facilitateurs du rapprochement entre les deux collectivités.

« Ce n’est pas un hasard si nous sommes précisément dans cette salle qui est la salle des mariages. Je souhaite que nous ayions en cette occasion particulière, une signature aussi solennelle que celle que nous recueillons habituellement dans ce lieu. A cet endroit, les gens s’engagent généralement pour une très longue durée. C’est ce que je souhaite à la convention de partenariat que nous allons signer ensemble», a souligné Gilles Battail, désireux d’associer les compétences techniques dans le cadre du développement durable avec Pokola, jeune commune du Congo-Brazzaville, située dans le département de la Sangha, érigée en 2017.

Cette coopération entre les deux communes s’est structurée, en quelques mois, pour sa matérialisation grâce à l’implication de la diaspora congolaise, a reconnu le maire de la commune de Pokola.

« Nous avons pris quelques mois pour réfléchir et décider de la construction d’un pont qui vient d’être confirmée par l’apposition de nos signatures sur la convention. Je crois que nous venons de faire une œuvre utile quant à l’histoire de nos deux villes, et celle des relations franco-congolaises… », s’est-il félicité.Hadjinsy Grégoire Kouffa, maire de Pokola au Congo remet un cadeau à Gilles Battail, maire de Dammarie-les-Lys en France

Penser au futur

Parlant des différents défis et des enjeux du développement, Pokola, ville aux multiples diversités de l'écosystème, avait adhéré, dès l’intronisation de l’équipe municipale, pour l’axe du développement durable, a réaffirmé le maire. Sa volonté est de considérer le développement durable « au-delà d’un slogan ». « Il doit être au cœur de notre action… L’équipe municipale est la première à s’en préoccuper : nous devons penser au futur. A chaque fois que nous posons un acte, il doit être réfléchi afin de ne pas occasionner trop de dégâts ; réfléchi pour éviter de compromettre la vie des générations futures. Bien au contraire, il se doit, non de pérenniser ce qui  a déjà été fait, mais de concevoir ce qui peut leur permettre de vivre plus décemment, en tous cas mieux que nous aujourd’hui. Il s’agit là de notre ambitieux challenge. Nous allons donc nous y mettre », s’est engagé Hadjinsy Grégoire Kouffa.

Photo de la délégation congolaise conduite par  Hadjinsy Grégoire Kouffa, maire de Pokola, à l'issue de la signature de la convention de partenariat de développement durable avec son homologue Gilles Battail de Dammarie-les-Lys"Du dialogue et de la compréhension naissent les grandes idées"

Le maître mot de la cérémonie a été l’amitié. « Car dans l’amitié, a rappelé Gilles Battail, il y a le fait de penser à l’autre, d’essayer de comprendre comment il peut être amené à raisonner en fonction de ses propres contraintes, de ses propres objectifs. Je crois que du dialogue et de la compréhension naissent les grandes idées. C’est ce que l’on peut souhaiter à cette démarche ».

Démarche qui, entre une mairie congolaise dirigée par un médecin d’une part et, d’autre part, une mairie française gérée par un vétérinaire, à ce jour, est bien entamée. «Aujourd’hui, c’est un début de notre satisfaction. Elle sera effective et complète lorsque la volonté consignée dans la convention "coopération et échanges" permettra à nos populations respectives de partager les expériences et les savoir-faire », a prévenu le maire de Pokola, indéniablement fort confiant pour la suite.

La suite avec dans l’agenda des actions de la convention, « un probable voyage de la délégation de Dammarie-les-Lys à Pokola », a confié Baptiste Rogissart, chef de cabinet de Gilles Battail.

Marie Alfred Ngoma

Légendes et crédits photo : 

1 : Les deux maires signant la convention,le 4 juillet, en France 2 : Hadjinsy Grégoire Kouffa, maire de Pokola, remettant un cadeau à son homologue de Dammarie-les-Lys 3 : Photo de famille des deux parties/ crédit photo Fredy by Flam Image

Notification: 

Non