Coopération : la Cicos vulgarise le Manuel de notification

Mardi 23 Juillet 2019 - 19:30

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Un appel a été lancé aux acteurs étatiques en vue de soutenir les projets concernés par le Manuel.

C’est dans ce cadre que la secrétaire générale de la Commission internationale du Congo-Oubangui-Sangha (Cicos), Judith Enaw Efundem Agborn, a eu une séance de travail, les 22 et 23 juillet à Brazzaville, avec Arlette Soudan Nonault et Fidèle Dimou, respectivement ministre du Tourisme et de l’Environnement et  ministre des Transports, de l’Aviation civile et de la Marine marchande. Au cours de la séance, Judith Enaw Efundem Agborn a invité les deux membres du gouvernement à soutenir la Cicos dans sa mise en œuvre et l’appropriation même de ces documents.

A l’issue de la rencontre, la secrétaire générale de la Cicos s’est dite satisfaite de l’entretien avec les deux ministres.  "Ils sont contents pour voir qu’il y a des outils que la Cicos produit pour appuyer les Etats. Je pense que, pour nous, la mission est accomplie, parce que c’est ça qu’on voulait pour avoir un engagement politique de haut niveau, pour que les documents et les outils élaborés par la Cicos ne demeurent pas dans les tiroirs", s'est-elle réjouie.

Lorsqu’un Etat membre de la Cicos souhaite réaliser un projet hydraulique susceptible de modifier de manière significative les caractéristiques des eaux partagées, il doit préalablement requérir l’approbation des autres Etats membres. Le Manuel de notification préalable des mesures projetées est un document guide par lequel cette approbation est obtenue. Et il donne forme à l’obligation d’information, de déclaration et de consultation réciproque faite aux Etats membres de la Cicos.

Guillaume Ondzé

Légendes et crédits photo : 

Photo de famille

Notification: 

Non