Coopération : William Ruto salue les projets de développement du Congo

Jeudi 13 Septembre 2018 - 17:30

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Le vice-président kényan estime que le Centre commercial de Mpila et les tours jumelles en construction sont des investissements qui rendent le pays attractif.

 En séjour de travail à Brazzaville, le vice-président kényan, William Ruto, a visité quelques infrastructures, le 13 septembre, en compagnie du Premier ministre, Clément Mouamba, et du ministre de l’Aménagement, de l’équipement du territoire et des Grands travaux, Jean Jacques Bouya. L'objectif était de se faire une idée des investissements consentis par le gouvernement congolais en vue de développer divers secteurs d’activités et booster l’économie nationale.

Le Centre commercial de Mpila fait partie des sites visités. Il comprend, entre autres, un bâtiment pôle affaires et équipements, un bâtiment pôle artistique, celui du centre d’affaires proprement dit… « Ma délégation est constituée de plusieurs investisseurs », a souligné le vice-président kényan. Assurément, ces derniers y ont vu diverses opportunités d’investir pour donner corps à l’accord-cadre de coopération signé par Brazzaville et Nairobi, le 12 septembre, dans la capitale congolaise.

Ce centre commercial intègre le projet de modernisation de l’ensemble du quartier Mpila après la destruction accidentelle de 2012. Le projet a, d’ailleurs, fait l’objet des modifications structurelles et fonctionnelles tenant compte des exigences internationales dans le domaine du commerce. La délégation a, en outre, visité les tours jumelles dont la fin des travaux est prévue pour décembre 2019 ainsi que le Centre international de conférence de Kintélé.

« Les projets de développement que j’ai visités sont très positifs. Ils permettront notamment de rendre le pays attractif, de créer des emplois. Le Congo et le Kenya ont donc intérêt à améliorer leur partenariat », a déclaré William Ruto qui a souligné l’impérieuse nécessité d’améliorer le niveau des échanges commerciaux dans le continent qui est chiffré à seulement 3%.

Selon le vice-président kényan, l’agriculture demeure le domaine prioritaire des échanges entre son pays et le Congo. « Dans mon pays, l’agriculture représente 50% du produit intérieur brut alors qu’au Congo, elle représente 10%. Nous devons travailler d’arrache-pied pour réduire le niveau d’importation des produits agricoles », a-t-il assuré.

En rappel, le 12 septembre, le Congo et le Kenya ont signé à Brazzaville un accord-cadre de coopération qui institue la mise en place d’une commission mixte chargée d’évaluer périodiquement les activités du partenariat entre les deux pays. L’agriculture, le tourisme, la santé, les transports, les zones économiques spéciales figurent parmi les secteurs visés par cet accord.

 

 

Rominique Makaya

Légendes et crédits photo : 

Photo 1 : Le Premier ministre et de le vice-président kényan suivant les explications d'un ingénieur sur l'un des chantiers visités / Adiac Photo 2 : Une vue des tours jumelles en construction /Adiac

Notification: 

Non