Coronavirus - 180.000 personnes contaminées dans le monde

Mardi 17 Mars 2020 - 19:15

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Économies en sursis, frontières fermées, confinement général, élections reportées : la pandémie liée au nouveau coronavirus a désorganisé mardi l'ensemble de la planète.

Depuis son apparition fin décembre en Chine, le Covid-19 a contaminé 180.000 personnes dans le monde et 7.400 décès ont été dénombrés dans 146 pays et territoires. Ce nombre de cas diagnostiqués ne reflète toutefois qu'imparfaitement la réalité, un grand nombre de pays ne testant désormais plus que les cas nécessitant une prise en charge hospitalière. La Chine où l'épidémie s'est déclarée fin décembre a dénombré au total 80.881 cas, dont 3.226 décès et 68.869 guérisons. Après elle les pays les plus touchés, mardi matin, étaient l'Italie avec 2.158 morts pour 27.980 cas, l'Iran avec 988 morts pour 14.991 cas, l'Espagne, quatrième pays le plus touché dans le monde, qui décompte désormais 11.178 cas et 491 morts, et la France avec 148 morts sur 6.633 cas.

Le Royaume uni a fini par renforcer ses mesures après avoir été mis en garde par des scientifiques que la pandémie pourrait causer plus de 260.000 morts sans changement de stratégie. Lundi soir, le Premier ministre Boris Johnson a demandé à la population d'éviter les contacts et déplacements non essentiels, et recommandé aux personnes âgées et femmes enceintes de s'isoler pendant trois mois. Ces mesures moins radicales que celles prises dans les pays voisins, ne prévoyaient encore mardi ni fermeture des écoles, restaurants et salles de spectacles, ni interdiction formelle des rassemblements. Le Royaume-Uni a pourtant recensé 55 morts et 1.950 cas de contamination mais des tests ne sont pas menés systématiquement, malgré les recommandations de l'OMS, et les autorités ont reconnu que le nombre réel de cas était probablement bien plus élevé. Le conseiller scientifique au Parlement a estimé à 55.000 le nombre de personnes probablement atteintes du coronavirus actuellement indiquant : « si l'on peut limiter le nombre (de morts) à 20.000 ou moins, cela sera un bon résultat... » Un attentisme qui a sans doute provoqué la réaction de l’OMS Europe qui a rappelé que le continent était l'épicentre de la pandémie.

"Chaque pays, sans exception, doit prendre les mesures les plus audacieuses pour stopper ou ralentir la menace du virus", a affirmé Hans Kluge, à la tête de la branche Europe de l'institution. "Chaque pays doit évaluer sa propre situation et le contexte local, y compris la propagation du virus, les mesures en place et l'acceptabilité sociale, et adopter les interventions les plus appropriées", a-t-il ajouté.

A noter qu'il y a désormais plus de cas et de décès dans le reste du monde qu'en Chine. L'Asie totalisait mardi matin 92.601 cas (3.360 décès), l'Europe 63.941 cas (2.738 décès), le Moyen-Orient 16.594 cas (869 décès), les Etats-Unis et le Canada 5.085 cas (73 décès), l'Amérique latine et les Caraïbes 990 cas (8 décès), l'Océanie 450 cas (5 décès) et l'Afrique 435 cas (10 décès).

D'après AFP

Notification: 

Non